SNCF : les cheminots n'ont jamais fait aussi peu grève

 |   |  517  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le nombre de journées perdues par agent est tombé à 0,49 en 2011 et 0,56 en 2012, contre 3,75 en 2010. Il s'agit du plus bas niveau de mobilisation depuis 10 ans. Pour autant, la réforme ferroviaire en 2013 pourrait susciter des tensions.

« 2012 a été une année exceptionnelle en termes de niveau de grèves. C'est le niveau le plus faible depuis 10 ans (en termes de mobilisation, ndlr) », indiquait récemment le président de la SNCF Guillaume Pepy en présentant ses v?ux à la presse. Depuis deux ans, le niveau de conflictualité au sein de la société ferroviaire est historiquement bas. En 2012, le nombre de journées perdues par agent pour fait de grève effective s'est élevé à 0,56, un niveau proche de celui de 2011 (0,499), mais largement en dessous des 3,75 journées par agent SNCF constatées en 2010, une année marquée par deux grèves nationales dont une sur les retraites. En 2007, le nombre de journées perdues par agent étaient de 2,6. Le nombre de préavis et de grèves n'a pas baissé pour autant. Au contraire, ces dernières ont progressé pour passer de 423 en 2010 à 493 en 2011 et 477 en 2012.

Nouveau paysage syndical

« Le niveau de 0,5 journée de grève par agent est plus faible que dans les transports urbains », fait remarquer un observateur. Plusieurs raisons expliquent la moindre mobilisation des cheminots. Le paysage syndical a tout d'abord évolué. Des organisations dites « réformistes », comme la CFDT ou l'Unsa, ont récolté à elles deux près de 35% des suffrages aux dernières élections du personnel en 2011. Résultat : elles  ont dépassé les 30% des voix nécessaires pour pouvoir signer des accords. Ces deux organisations se rapprochent de la CGT (37,37%, 10 points de moins qu'il y a une dizaine d'années). De fait, entre décembre 2011 et décembre 2012, six accords d'entreprise ont été signés. « Nous sommes plutôt dans la négociation et la construction, rappelle le secrétaire national de la CFDT Cheminots Christophe Dard. Prenons l'exemple des trains low cost Ouigo. Nous ne défendons pas le low cost mais les positions de la SNCF nous ont conduit à accepter de discuter ». De fait, l'équilibre des forces a évolué. « Il n'y a plus depuis deux ans ces grèves unitaires à l'appel de la CGT que tous les autres syndicats suivaient comme un seul homme. Les autres organisations se démarquent souvent », explique une source qui a requis l'anonymat. Contactée, la CGT n'a pas retourné nos appels.

Pas touche au statut

Le corps social apparaît lui aussi plus mature et plus sensible à l'opinion publique, exacerbée par les grèves en Île-de-France notamment. En outre, la loi sur le service garanti contribue à réduire la mobilisation. « Les salariés grévistes doivent se déclarer 48 heures avant. Ceux qui ne l'ont pas fait sont donc moins vulnérables aux pressions des piquets de grève », explique-t-on en interne. A cela s'ajoute aussi la conjoncture économique. « Les cheminots hésitent à se lancer dans des grèves reconductibles sauf si l'on touche au statut et à la règlementation du travail», explique Christophe Dard. Le gouvernement compte élaborer en 2013 une loi réformant le système ferroviaire. Pour l'heure, il n'y a pas de signes de tensions, même s'il y aura forcément des moments difficiles au cours de la négociation.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2013 à 22:09 :
juste pour info... nous seront en greve le 9 avril 2013 !... les copains sortez les guez ! X)
a écrit le 20/03/2013 à 12:32 :
Les cheminots hésitent à se lancer dans des grèves reconductibles sauf si l'on touche au statut et à la règlementation du travail
Je crois que tout est dit....Toucher pas à nos privilèges hors norme et paye par l ensemble et on ne met pas le bordel...Pour moi cela s appelle du chantage...et cede au chantage...pourquoi faire greve???
a écrit le 05/02/2013 à 20:36 :
Sans blagues, on surement pas encore touché a la "prime charbon"!!!!!.....Trop drole...
au pays du tout electrique!!!!.....J'ai plus d'images a donner j'ai tout distribuer au gouvernement de francois!!!!
Réponse de le 17/02/2013 à 20:53 :
La prime charbon etait juste le droit de garder le surplus de charbon non utilisé sur un trajet.
Pour se chauffer ! Ca n existe plus depuis quelques dizaines d années. .. ah les conneries qu on peut lire..
Réponse de le 10/06/2013 à 13:00 :
Et y'a pas que des trains électriques aussi, y'a des trains au diesel... t'inquiète on pense à la prime " Diesel " !
a écrit le 30/01/2013 à 17:15 :
Pour répondre à certains: NON, les cheminots ne sont pas fonctionnaires, car pas payés par l'état. La SNCF est un EPIC, elle verse des dividendes à l'état.
Les avantages: le statut (qui n'est plus ce qu'il était: les licenciements n'ont jamais été aussi nombreux), et le train gratuit (avantage du salarié lié à l'activité de son entreprise: il n'y a pas que à la SNCF que ca existe, non?). Les diverses primes ne sont autres que les heures de travail de nuit, de we, de jours de fêtes.
Les jours de grêve ne sont pas payés, ni remplacés pas des congés, et sont déduit du temps de travail pour le calcul de la retraite.
Pour le reste: je vous invite à venir passer 8h continues dans un poste d'aiguillage (sans pause, les trains roulent sans interruption), 8h derrière un guichet, 600kms au manche d'un train, faire les 3x8 365j/an, etc... Ce n'est pas le bagne, certes, mais ce n'est pas aussi paradisiaque et idyllique que certains le disent ou le pensent!
Je ne pense pas que nous soyons les plus a plaindre, certes, mais je suis certain également que nos conditions de travail sont tout aussi difficiles voire plus que dans bon nombre d'entreprises.
Ce que nous dénonçons, ce le virage que prend la politique de l'entreprise et du transport ferroviaire en France. Les cheminots aiment leur travail, et leur entreprise, et font leur maximum pour que le savoir faire et la qualité du service rendu soient à la hauteur, pour le bien de tous, et en particulier des clients et des citoyens.
Je n'invente rien: aujourd'hui RFF (gestionnaire d'infrastructure) n'hésite pas a fermer totalement des lignes pour des travaux, la où SNCF il y a quelques années aurait fait des travaux de nuit (ex: ligne Valence - Grenoble): on a jamais fait rouler autant de bus "TER" que depuis quelques mois.
Aussi, la réforme du Frêt à fait considérablement chuter la quantité de marchandises transportées. En conséquence: le nombre de camions sur les routes ne cesse d'augmenter.
En bref, il faut bien que tout le monde soit conscient que le cheminot se bat en premier pour améliorer les choses, et surtout ne pas ouvrir le ferroviaire à la liberalisation et à la concurence. Voyez tous les pays où cela se fait: beaucoup en sont revenus.
Réponse de le 14/02/2013 à 12:39 :
Aussi, la réforme du Frêt à fait considérablement chuter la quantité de marchandises transportées. Alors celle la vous me la referez!!! Si vous n etiez pas en greve on vous confierait plus de fret!! n inversez pas cause et consequence..... Des "loco" neuvent achete pour le fret qui dorment dans des "garages" et servent a depanner celle de transport de passager ca ne vous dit rien???? Le statut de cheminot va disparaitre et tous les avantages indus qui vont avec..... Penebilite??? Demandez aux chauffeurs routiers!! Ils ont pas de primes de charbon eux.... La SNCF en est la parce que chaque fois qu il a fallu reformer vous avez fait greve!!!! et pas pour "l amour de votre metier" comme vous dite, encore moins pour le profit des passagers non pour preservers vos avantages indus!
Réponse de le 19/03/2013 à 16:51 :
DB Allemagne : 30.000 statutaires et...150.000 contractuels, et ca fonctionne. Les petits privés ont boostés le grand service public qui a été obligé d'investir et de changer sa mentalité. Un gain pour la démocratie et une preuve que le rail reste chez une minorité une affaire d'idéologie. Plus d'infos sur l'Allemagne que la France feint de vouloir comme modèle : http://mediarail.blogspot.fr/2013/03/la-holding-allemande-une-solution-pour.html
Réponse de le 20/03/2013 à 11:51 :
le billet en Allemagne coute 2,3x plus cher au km parcouru...c'est le modèle que vous voulez ?
a écrit le 29/01/2013 à 20:35 :
Les temps changent y compris pour les salariés d'entreprises dites d'Etat.Pourquoi ? Faire grève cela coûte cher et même très cher !(n'en déplaise aux accros de la prime charbon sur internet !) Les cheminots sont confrontés également à la hausse des dépenses contraintes comme tous les salariés.Les "années grasses" sont derrière.Un exemple : l'augmentation des salaires en 2012 s'est élevée à +0,5% (+0,9% en 2011).D'autre part la "culture" CGT est sur le déclin car le discours est de moins en moins proche ... du cheminot .La montée de syndicats réformistes comme l'UNSA (2ème syndicat de la SNCF) le prouve car le pragmatisme est davantage au rendez vous.Il faut également rappeler que les bastions de la CGT ont été durement touchés par les réorganisations successives (collège exécution surtout) et les départs en retraite impactent les troupes faute de "relèves".Pour terminer , nombre de cheminots sont devenus fatalistes et en même temps plus conscients face à un environnement économique très dégradé (chômage,précarité,...) .Bref , les mentalités changent , n'en déplaisent aux nombreux auteurs de commentaires ci dessous eux mêmes dignes d'une autre époque !
a écrit le 29/01/2013 à 20:28 :
Que de bêtises,dans un quotidien pourtant serieux
a écrit le 29/01/2013 à 17:31 :
s'ils se sont endormis, c'est qu'ils ont été gavés d'avantages, comme ailleurs pour gérer la paix sociale. pas de vague, pas de bruit, on saupoudre avec l'argent du contribuable, et ça roupille
Réponse de le 20/03/2013 à 12:22 :
@ gavés : de quels contribuables parlez-vous ??? Les salariés de la SNCF ne sont pas des fonctionnaires, fieffé menteur !
a écrit le 29/01/2013 à 17:26 :
Les greves sont moins nombreuses car à chaque fois qu ils demandent quelque chose on leur accorde de suite!!!monopole quand tu nous tiens!!!!
a écrit le 29/01/2013 à 17:13 :
On parle de la fin du monopole .... des sociétés d'exploitation...pas de la société responsable du réseau (RFF). Les "bons" y seront accueillis préférentiellement.
a écrit le 29/01/2013 à 17:08 :
Vous mesurez le taux de grève en jours déposés par les grévistes, ce qui intéresse les français ce sont les jours où ils ont galéré du fait de grèves.
Le nouveau système de grève perlée de moins de deux heures, met tout autant les usagers en situation difficile mais sans retenue sur le salaire des agents grévistes.
Réponse de le 10/06/2013 à 13:06 :
Quand les usagers arrêteront des prendre les cheminots pour des nantis et des fainéants, ils réfléchiront à 2 fois avant de faire valoir leurs droits de retraits parce qu'un collègue s'est fait agressé.
a écrit le 29/01/2013 à 15:47 :
bien sûr c'est fatiguant de faire grève presqu'en continuité.
Réponse de le 03/04/2013 à 22:06 :
tu m'étonnes !... je préfère bosser je fatigue bien moins !... pas de manifs dans le froid ou sous le soleil de plomb (je préfère mon bureau climatisé...) pas de course à faire pour préparer les barbecus des camarades ! (je pref la cantine de la boite !...) je me lève moins tôt... piquet de greve toutes la nuit... alors que le reste de l'année c'est 9h00 ! X)
a écrit le 29/01/2013 à 11:40 :
Pourquoi faire grève si les gouvernements leur disent Amen à chaque revendication !!!!
Ils ont bien raison d'en profiter car pendant 4ans ce n'est pas Bisounours qui reformera quoi que ce soit !
Réponse de le 29/01/2013 à 17:30 :
Histoire de rire, pouvez-vous me rappeler la liste des réformes de fonds réalisées par son prédécesseur, pendant 5 ans ?
Suppression des 35h ? Alignement des régimes de retraite ? Suppression du régime dérogatoire des intermittents du spectacle au chômage ? Suppression du niveau administratif constitué par les départements ?
a écrit le 29/01/2013 à 11:37 :
On ne pourrait trouver meilleure illustration du rôle absolument effarant joué par la C G T pour empêcher toute réforme l'affaiblissant elle à travers ses avantages financiers même si cela se fait au détriment des salariés. Quand on a aucune représentativité réelle, on a aucun compte à rendre sauf à son trésorier. Quand on représente l'avant garde éclairée du prolétariat on peut évidemment tout se permettre et parler de démocratie sans tenir le moindre compte de la majorité des employés.

Ce qui se passe en ce moment chez Peugeot où la CGT entretient la peur parmi le personnel en précipitant la chute de Peugeot en est un exemple frappant. Evidemment, il s'agit de rendre la situation intenable pour exiger l'action de l'état.
Réponse de le 29/01/2013 à 12:46 :
La CGT est une organisation qui utilise les employes comme des boucliers humains ,satisfaits meme de la casse qui peut etre engendree par eux memes .de toute facon ,ce ne sera jamais a cause d'eux ,puisque c'est toujours la faute de l'employeur ou du gouvernement ..(voir la SNCM depuis son origine.) Gare a celui qui n'a pas achete leur carte ,meme s'il est le plus demuni ,il peut crever s'il a un probleme,cela fait parti du chantage a l'adhesion,n'allez certes pas chercher une vocation altruiste ,c'est tout le contraire.C'est un systeme bien huile qui trouvera ainsi toujours des gogos pour y adherer.
a écrit le 29/01/2013 à 11:26 :
Ha? ... ils ont déposé un préavis de travail ???
Réponse de le 29/01/2013 à 12:50 :
Tres bon pmxr ,je la reutiliserai ,on dirait du Coluche.
a écrit le 29/01/2013 à 11:14 :
ils n'osent pas contrarier le gouvernement en place!
Ils commencent à s'inquiéter des retombées de la fin du monopole et de l'ouverture à la concurrence.
C'en sera fini de leurs agissements irresponsables et de la main mise sur le secteur public
a écrit le 29/01/2013 à 10:55 :
le fait de ne plus systematiquement payer les jours de grève comme cela était abusivement la regle, a été efficace.
Réponse de le 29/01/2013 à 14:59 :
Informez vous avant de dire n'importe quoi.
Réfléchissez ( si c'est possible) avant de dire de telles âneries. Si les jours de grÚve étaient payés, pourquoi alors ne pas faire grÚve sans arrêt?.....
Réponse de le 29/01/2013 à 21:05 :
Vous n'avez peut-être pas connu les mouvements de grèves très longs.
Car effectivement, à l'issue d'une grève de longue durée, le paiement des jours de grève (ou leur transformation en "jours de congés") a toujours fait partie des premiers sujets abordés en négociation.
A défaut de "réfléchir", je vous invite (si c'est possible), à vous cultiver...
a écrit le 29/01/2013 à 10:27 :
<<...sauf si l'on touche au statut et à la règlementation du travail» Les futures compagnies ferroviaires privés et les clients auront bientôt le choix de choisir et finiront par mettre à genou la SNCF ! Vivement 2019 et si Bruxelles veut bien cassé ce monopole 2014 comme l?espère de nombreux usagés !
Réponse de le 29/01/2013 à 16:24 :
Non, puisqu'il n'y aura qu'un statut des personnels du ferroviaire, qu'ils soient dans le public, ou dans le privé. Donc pas de possibilité de dumping social de la part du privé ( ce qui a été le cas avec le fret) Ces négociations vont bientôt commencée au grand désespoir des patrons du privé.
Réponse de le 30/01/2013 à 12:24 :
Avant d'écrire de tel bêtises, aller voir à l'étranger ce qu'a provoquer l'ouverture du marché à la concurence...
a écrit le 29/01/2013 à 9:50 :
des nantis....aux statuts . spéciaux .......sur le dos des travailleurs du prive ......un gouvernement de fonctionnaires a leurs pieds des acquits incontrôlables .....grâce a des prises en otages des usages
Réponse de le 29/01/2013 à 11:32 :
ca c est typiquement la vision qu en ont ceux du privee.
pour avoir bosser longtemps a disneyland ,je peux dire que ce que vous dites est faux.vous n imaginez pas la pression que la direction peut nous imposer.le statut d assimuler fonctionnaire ok.mais uniquement quand cela les arrange(par exemple pour nous mettre la journee de carence de maladie donnee aux fonctionnaire sinon ils nous disent bien que nous sommes epic donc pas fonctionnaire).les conditions de travailles y sont deplorable.seul compte le mot rentabilite .ils sont pret a tout pour y parvenir (et la casse des acquis sociaux peut vous en rejouir et bel et bien en marche avec comme moteur la soit disant ouverture du marche et pour nous des cout trop important par rapport au privee!)
on nous demande de faire toujours plus ,tentant de nous faire travailler plus (en heure de travil reel (donc moins de temps de pause) mais aussi en heure de presence au travail (allongement dela duree journaliere).on nous impose des hausse de productivite pour compensser les effectifs nous renouveller (et pour cela on vous offre une qualite de service degradee avec des trains supprimees puisqu il n y a personne pour les conduire!)
bref avec le recul j etais mieux a disney.
je ne parle meme pas du rapport a la hierarchie qui est completement fourbe ou la seul occupation de ces derniers est la sanction !et je ne parle meme pas des licenciements a la pelle avant comme apres commissionement!
bref je me sentais bien mieux a disneyland.
la seule chose qui me fait y rester est l hypothetique retraite que je peux esperer ....dans 22 ans et qui est encore actuellement plus avantageuse que celle du privee!c est uniquement le seul avantage!
ps:c est de ratp dont je parle pas de la sncf!
Réponse de le 29/01/2013 à 12:20 :
A la SNCF, ils sont fonctionnaire, pas assimilés. Et moi qui remet en cause le statut de fonctionnaire, je vous rejoint sur le fait que les "assimilés" n'ont quasiment aucun des avantage des "vrais" fonctionnaires... Vous aussi vous devriez leur tapé dessus ;)
Réponse de le 29/01/2013 à 12:53 :
Je suis cheminot et nous ne sommes pas fonctionnaire non . Nous sommes dans une épic. Rien a voir avec les fonctionnaire nous avons notre grilles a nous et aucune passerelles vers d autres fonction publique n existe .
Réponse de le 29/01/2013 à 17:25 :
je connais quelqu'un qui fait un stage : arrivée 7h30, café, journal, pause à 10h, café, dicussion sur l'actualité, au moins 1 h 30 pour le repas de midi, départ vers 16h30 max, et si un chef veut faire travailler, le responsable syndical s'en occupe ! no comment, !!!!
Réponse de le 29/01/2013 à 17:30 :
bernard parle de la ratp ! là où la réforme coûte une fortune à l'état (nous, contribuable) et une fortune à la ratp (nous, clients..) !!! c'est sûr que quand on part de trés loin, on a l'impression que c'est trés dur de faire un petit progrès, mais rien à voir avec le privé !!! SNCF = Sur Neuf, Cinq Fénéants
Réponse de le 29/01/2013 à 21:13 :
je penses qu ayant travaille plusieur annees dans le privee a disneyland qui n est pas connu pour etre la boite la plus agreable de france j ai connu le privee.eh bien je peut te dire que contrairement aux idees recues(et j en ait ete moi meme le premier surpris )c etait dix fois plus cool a disney!
Réponse de le 30/01/2013 à 23:23 :
SNCF = Sur Neuf, Cinq Fénéants mais cinq fainéants qui savent correctement orthographier ce mot !!!!!
a écrit le 29/01/2013 à 9:26 :
Etant donné les tres genereuses compensations consenties par Sarkozy sur la réformette des regimes speciaux ils ont de quoi se faire tout petits!
Leurs statuts indécents devraient etre mis sur la table par un gouvernement qui a le mot " justice " a la bouche
Réponse de le 29/01/2013 à 11:29 :
" par un gouvernement qui a le mot " justice " a la bouche"... ils ne voulaient déjà pas réformer le prix de l?électricité pour gens d'EDF .... c'est pas gagné !!!!!!!!!
Réponse de le 29/01/2013 à 17:11 :
"Justice"...que de nom !!
Réponse de le 31/01/2013 à 2:09 :
MDR !! Quand la SNCF sera Privatisé la seule Chose qu'auront les usagers sera des augmentations à tout va!!
pas une par ans mais une par trimestre. (cest ca la privatisation!!) fini les missions de services Publique, comme EDF France télécom, la Poste, Quand tu auras un problème t'aura plus personne pour te renseigner !! plus de guichet !! que des automates LOL.. Regarder en Angleterre Super la libération du rail!! ou Privatisation. Il font des bénéfices et n'investicent plus rien dans les voies, la maintenance et la sécurité. Cest tellement le bordel, Qu'ils envisage de faire marche arrière et de repasser en Nationnalisant.
Réponse de le 14/02/2013 à 12:57 :
faux faux et refaux: On a privatiser les autoroutes je crois non??? pour rouler en europe certe elle sont chere mais on a un des reseaux les plus propres.
Ca me fait rire tous ces com "pro-fonction publique ou para-publique" le probleme c est que tous ce beau monde de l agent Secu au conducteur SNCF en passant par l agent pole emploi qu il fasse sont job ou pas il est paye et ne seras jamais vire!!! Comme y a monopole, contrairement a ce que vous dites, les investissement depuis le TGV n ont jamais ete fait... Pourquoi entretenir les reseaux ferre et electrique de toute facon y a que nous!!!!! Citez moi une seule innovation ou avance economique qui sort du public??? le PC... mm non prive, l internet.... non prive, le tel portable, le smartphone????? l auto-mobile??? la tele??? le tourne disque?????.... Non le seul moteur d innovation et de croissance c est le PRIVE car faut toujours etre en avance sur le concurrent!!!!!
OUI A LA PRIVATISATION TOTALE et a L OUVERTURE A LA CONCURRENCE!
Réponse de le 22/04/2013 à 23:18 :
Tant de mauvaise foi en un seul message? Le TGV, vous croyez que sans la SNCF ce progrès aurait pu être possible?

Quant à votre délire sur l'entretien des voies, cela relève de l'Etat (propriétaire) et non de la SNCF. Avec les entreprises privées (déjà sur les voies pour le FRET et ce depuis des années), l'entretien ne sera pas mieux fait. Bien au contraire, voyez l'exemple britannique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :