Les usagers de la SNCF prêts à travailler en horaires décalés pour éviter les heures de pointe

 |   |  306  mots
Un RER. Copyright Reuters
Un RER. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La semaine dernière, la SNCF avait suggéré aux entreprises de décaler les horaires de travail de leurs salariés pour atténuer la saturation des transports aux heures de pointe. Selon un sondage commandé par l'entreprise de transport et auquel Les Echos ont eu accès, 86% des actifs se disent "personnellement prêts" à adapter leurs horaires.

Ils sont 74% à répondre que la saturation des transports en Ile-de-France affecte leur quotidien de façon "importante". Alors lorsque la SNCF a lancé un appel, la semaine dernière, aux entreprises d'Ile-de-France de mettre en place des horaires décalées pour désengorger les réseaux transiliens, les actifs de la région se sont montrés enthousiastes.

Selon un sondage commandé par l'entreprise de transport ferroviaire que Les Echos ont consulté, 86% des actifs ayant un emploi se déclarent "personnellement prêts" à adapter leurs horaires de travail si leur entreprise le leur permettrait pour éviter de prendre les transports aux heures de pointe. 43% du millier de Franciliens interrogés déclarent avoir déjà eu recours à cette solution.

Ils sont 83% à juger la proposition de la SNCF "intéressante". 70% approuvent également la proposition d'inciter les usagers des transports en adaptant la tarification. Si 72% estiment que les pouvoirs publics doivent investir davantage pour moderniser les réseaux, 34% estiment également qu'il faut aménager les horaires de travail.

46% des Transiliens dans les transports entre 7h30 et 9h

"Nous suggérons aux entreprises d'adapter leurs heures d'embauche pour que leurs salariés puissent éviter les trains les plus chargés. Il suffirait qu'une petite partie des voyageurs décale leur voyage de 15 à 30 minutes pour que la qualité de service s'améliore sensiblement", plaidait Bénédicte Tilloy, patronne de la SNCF Transilien le 28 mars. Aux heures de pointe (7h30-9h et 17h-18h30), les taux de charge de trains atteignent 150 à 200%. Sur le reste de la journée, les trains enregistrent un taux d'occupation de 40%. Dans ce sondage, 46% des Transiliens déclarent arriver au travail en 8h et 9h, 26% avant, 22% après.

La Fnaut, principale fédération des usagers des transports, a indiqué, la semaine dernière, son soutien à la SNCF. Il reste à convaincre les entreprises...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2013 à 3:19 :
Quand va-on cesser de nous traiter d'usagers alors que nous sommes des clients de la SNCF. Et doublement même ! Puisque non content de nous acquitter de notre trajet, nous participons, avec nos impôts, aux paiement des avantages démesurés de ces nantis du rail... Alors messieurs de la SNCF, et messieurs les journaliste, une bonne fois pour toutes, nous sommes des clients et entendons bien être respectés comme tels !
a écrit le 02/04/2013 à 16:41 :
Protégée par son monopole la dictature SNCF prend les usagers vraiment pour des C _ _
a écrit le 02/04/2013 à 16:03 :
"Allo, non, Mme Machin n'est pas là, elle est dans le train".... "Oui c'est çà, elle est en horaire décalé"..... "Non, ne la rappelez pas dans 2 heures, elles sera aussi dans le train"...."Non, elle n'habite pas loin, mais elle sera encore en horaire décalé"....."Oui, c'est çà, dans le train du retour"!
a écrit le 02/04/2013 à 15:17 :
Ce ne sont pas les usagers à s?adapter mais la SNCF et la RATP a augmentant la productivité et la qualité de service qui est digne de l'ex-République URSS. LA MEILLEURE SOLUTION C'EST LA PRIVATISATION ET LA FIN DU MONOPOLE !
a écrit le 02/04/2013 à 14:49 :
N'étant pas soumis à des contraintes personnelles et étant malheureusement au forfait jours, je prends régulièrement les transports franciliens avant 7h30 et après 19h30. Je n'ai pas souvenir d'avoir remarqué une baisse certaine des "arrêts pour régulation", "incidents de signalisation" et autres "incidents techniques" en dehors des plages citées dans l'article. De l'enfumage pur?
a écrit le 02/04/2013 à 14:21 :
La SNCF et la RATP vont pouvoir augmenter les tarifs aux heures d'affluence sous prétexte de favoriser l'étalement des horaires de travail ............ Ah les braves gens !
a écrit le 02/04/2013 à 12:23 :
Que Mme Tilloy nous embauche tous alors, parce que je ne suis pas persuadée qu'elle sache de quoi elle parle !
et qu'elle prenne les transport en commun un peu plus aussi car sur certaines lignes, peu importe l'heure de pointe, c'est tjs le bintz... qu'elle vienne sur la D par exemple (ou la B)... et on reparlera... si les trains avaient moins de problmes, alors il y aura surement moins de questions à se poser... Si on savait anticiper un peu à la SNCF au lieud e vouloir faire du bénéfice, on n'en serait pas là
a écrit le 02/04/2013 à 11:58 :
Il suffirait aussi que la SNCF cesse d'annuler des trains
a écrit le 02/04/2013 à 11:50 :
Malheureusement, le monde ne tourne pas autour de la SNCF, les crèches et autres écoles ne font pas d'horaires décalées elles, comment cela va-t'il ce passer ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :