Décaler les horaires de bureau pour éviter les trains bondés, une idée de la SNCF

 |   |  412  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La SNCF lance un appel aux entreprises de la région Ile-de-France pour qu'elle mettent en place des horaires de travail légèrement décalées, afin de permettre de désengorger les transiliens le matin entre 7h30 et 9h. L'entreprise ferroviaire serait même prête à revoir à la baisse les tarifs au profit des entreprises qui appliqueraient cette modulation.

Tous les matins, c'est la même galère pour des milliers de franciliens : prendre un train transilien bondé, supporter les retards, les énervements... Afin de lutter contre les désagréments dans les transports en Île-de-France, la SNCF lance donc un appel aux entreprises : qu'elles décalent un peu les horaires d'embauches de leurs salariés !

"Nous suggérons aux entreprises d'adapter leurs heures d'embauche pour que leurs salariés puissent éviter les trains les plus chargés. Il suffirait qu'une petite partie des voyageurs décale leur voyage de 15 à 30 minutes pour que la qualité de service s'améliore sensiblement", plaide Bénédicte Tilloy, patronne de la SNCF Transilien. Selon elle, "la moitié des salariés de l'Ile-de-France travaille à Paris". En dehors de l'hyper pointe (7h30-9h et 17h-18h30) où les taux de charge de trains atteignent 150 à 200%, ils enregistrent un taux d'occupation de 40% en moyenne le reste de la journée. "C'est du gagnant-gagnant pour tout le monde si on arrive à dé-saturer des trains aux grandes heures de pointe", poursuit Mme Tilloy.

Le Stif séduit par l'idée

L'idée séduit le Syndicat des transports en Ile-de-France (Stif) qui organise du 15 avril au 18 mai une enquête publique sur le problème de déplacement dans la région. "C'est une idée qui nous intéresse, qui entérine une réflexion sur ce sujet dans le cadre du Plan de déplacement urbain (PDU)", avec comme objectif "de réduire de 20% les réductions des gaz à effet de serre" à l'horizon 2020, commente le syndicat.

Comme mesure incitative, l'entreprise ferroviaire pourrait revoir à la baisse les tarifs au profit des entreprises qui appliqueraient cette modulation. Reste à convaincre les entreprises qui vont être amenées à modifier l'organisation du travail. "On est prêt à discuter avec la SNCF et avec le Stif. Il n'y a pas d'opposition brutale à cette idée, mais sous certaines conditions", prévient Jérôme Dubus, délégué général du Medef Ile-de-France.

Un "aveu d'impuissance"

"C'est un aveu d'impuissance (...) cela ne les exonère en aucun cas de leurs propres responsabilité", juge quant à lui le député UMP des Yvelines Pierre Morange, spécialiste des transports franciliens auteur d'un rapport parlementaire sur la question.
Mais d'autres solutions sont à l'étude : développer le télétravail, ou le covoiturage par exemple.

POUR ALLER PLUS LOIN :

>> Pour les vacances d'hiver, la SNCF fait grimper les prix pour les provinciaux
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2013 à 7:07 :
Et si on rajoutait des trains ? Trop dur ?
Réponse de le 26/04/2013 à 18:09 :
Vous prenez le transilien ? Saturé veut dire pas de place entre deux trains et pas de troisième étage possible. On peut interpreter l.histoire, mais la géographie il faut faire avec !
a écrit le 29/03/2013 à 11:33 :
Le concept est intéressant : demander aux autres de décaler leurs horaires :
Demander aux personnes travaillant de décaler leurs horaires, faudra aussi penser aux écoles d'accueillir en décalé les enfants des personnes qui ne pourront plus les emmener à l'école.
Demander aux autres de décaler leurs horaires, idée intéressante mais leurs salariés accepteronts-t-ils de décaler leurs horaires pour prendre en charge ces décalages de flux de personnes ?
Maintenant, le maintien d'une maintenance de qualité coûte cher mais c'est aussi le prix de pouvoir gérer la pointe sans demander aux autres d'en subir ses contraintes.
a écrit le 29/03/2013 à 10:29 :
oh mais, on dirait le retour des 3x8 pour tous !
a écrit le 29/03/2013 à 10:17 :
Ah ben il s'appelle "Du bus" quand même...
a écrit le 29/03/2013 à 9:38 :
Messieurs de la SNCF faites respecter les horaires de train c est juste du bon sens et vous verrez les 1er résultats plutôt que de détourner le problÚme !
Réponse de le 29/03/2013 à 11:42 :
La SNCF prend du retard sur les horaires justement parce que les trains sont bondés. Forcément, quand le train met 2 fois plus de temps à se charger, que les gens se bousculent, que les portes ne se referment pas, ça ne facilite pas le respect des horaires...
Un peu de bon sens, voyons...
Réponse de le 29/03/2013 à 13:59 :
La sncf prend aussi beaucoup de retard parce que l' entretien necessaire du réseau n' est pas autant assuré qu' il ne devrait et que ca provoque énormement d' annulation ou de retard de train.
a écrit le 29/03/2013 à 8:14 :
L'employeur n'en a rien à faire de nos conditions de transport, il n'a aucune raison de modifier les horaires. L'argument de réduire les cotisations n'est pas suffisamment intéressant. Pour l'employeur, si le salarié veut voyager confortable, il n'a qu'à venir une heure plus tôt, mais repartir à la même, hein, ça lui permettra de "s'investir dans son poste" comme ils disent ...
Réponse de le 29/03/2013 à 11:08 :
On applique deja les horaires decalés puisque grace à la grande qualité du reseau on arrive avec une bonne demi heure de retard 3 fois par semaine au boulot. Du coup, on rattrape le soir et la rebelote meme a 20h y a du monde puisque le train d' avant n' est pas passé !!!! J' avoue y a un peu de mauvaise foi (quoi que) mais à presque 110 euros d' abonnement mensuel je pense qu on peut se le permettre mdr !!
a écrit le 28/03/2013 à 23:23 :
A l'origine c'est une idée de la STAR (Service de transports de l'agglomération Rennaise) qui a décidé avec l'aval de l'université de Rennes 2 de décaler les heures de cours le matin à 8h30 afin de désengorger le métro au niveau de la station Villejean Université qui dessert la fac aux heures de pointe entre 7h30 et 7h50...
Réponse de le 29/03/2013 à 11:37 :
L'idée n'est effectivement pas nouvelle. Idem à Montpellier en 2009, où les horaires de cours des différentes facs ont été décalés de 15 minutes (7h45, 8h ou 8h15) pour éviter que les trams soient trop bondés (je ne sais pas si cette mesure est toujours en place).
a écrit le 28/03/2013 à 22:20 :
C'est pas trop tôt d'y penser ENFIN !!!
a écrit le 28/03/2013 à 21:38 :
La SNCF disent qu'ils ne peuvent pas mettre plus de trains en région parisienne ?? .VRAI ? ou FAUX ??
Réponse de le 29/03/2013 à 9:42 :
Vrai car les agents de la SNCF ne travaillent que 28 heures par semaine! C est pas beau la vie!
a écrit le 28/03/2013 à 20:17 :
Cela fait longtemps que j'ai pensé à cette possibilité sur Lyon. Car dans beaucoup d'endroit de la ville, à une demi-heure près c'est bondé sur les routes et les transports ou alors très accessibles.
a écrit le 28/03/2013 à 19:26 :
C'est super, maintenant c'est le besoin (être transporté) qui devrait s'adapter au service (le transport)... et non l'inverse !! on devrait aussi tous travailler au meme endroit, comme ça pas besoin de faire des routes !
Réponse de le 29/03/2013 à 0:16 :
Et comment va-t-on de chez soi à son lieu de travail sans route... en jetpack??
a écrit le 28/03/2013 à 19:12 :
Nombreux sont les salariés cadre... pas vraiment d'horaires officielles, Il faut juste que le boulot soit fait, et avoir l'image d'un "bon" salarié en faisant de bonnes horaires... à moins de changer radicalement les facons de fonctionner le fonctionnement des entreprises (et donc imposer des réelles heures d'ouverture et fermeture) Le MEDEF n'a aucun pouvoir là dessus... Encore moins la SNCF.
a écrit le 28/03/2013 à 17:50 :
excellente proposition
a écrit le 28/03/2013 à 17:14 :
M Morange a entièrement raison C'EST UN AVEU D'IMPUISSANCE.
Et entièrement d'accord aussi avec tous ceux qui réclament des trains longs à la place des courts (c'est la première mesure à prendre).
La seconde, c'est d'étendre la plage horaire critique : Si les trains n'étaient pas plus courts et plus rares après 18h30, il y aurait certainement plus d'amateur en dehors des périodes de pointes.
Mais la seule véritable solution, ce serait d'avoir un ministère de l'aménagement du territoire compétent !
IL FAUT DELOCALISER LE TRAVAIL. Il est effrayant d'entendre nos politiques plaider la constructions d'un million de logements dans une région ou les transports sont saturés et sans perspectives amélioration.
Il est urgent de réduire le déséquilibre entre les différents bassins d'emploi en insistant d'avantage les entreprises à s'installer ailleurs qu'à Paris et sa banlieue. C'est pas avec le GRAND PARIS qu'on va le faire. C'est incroyable, on fait tout pour aller droit dans le mur !
a écrit le 28/03/2013 à 16:01 :
et l 'idée de ne mettre que des trains longs aux heures de pointe ne leur est pas venu par hasard !!! Parce que des trains courts à 8 heures c est limite quand même non !!!!
Réponse de le 28/03/2013 à 16:29 :
Les trains longs imposent bien souvent de ralonger les quais !!! y avez vous pensé ?
Réponse de le 28/03/2013 à 17:03 :
Pas sur ma ligne en tout cas (ligne D sud) etant donné que lorsque un train long est annoncé et que finalement c' est un train court nous avons le droit à un petit footing pour pouvoir avoir la chance de s' entasser dedans !!! De plus, il y' a quand même des trains longs qui passent donc les quais sont déja adaptés !!
Réponse de le 28/03/2013 à 20:43 :
Ils mettent surement des trains courts pour énerver les gens...c'est logique.
a écrit le 28/03/2013 à 15:56 :
La honte...J.P. Huchon avait fait une promesse de campagne sur les transports franciliens...Ou est elle? La philosophie de la SNCF et du STIF: Payez pour être transporté comme du bétail.
a écrit le 28/03/2013 à 15:51 :
Et les horaires des crèches et des écoles s'adapteront en fonction de l'horaire de travail des parents ?
Réponse de le 29/03/2013 à 0:20 :
Alors ça c'est pas gagné, surtout pour les écoles, collèges, lycées où faire évoluer les choses et les mentalités...
a écrit le 28/03/2013 à 15:46 :
Dans ma région on a la même chose mais avec la voiture. Entre 08:15 et 09:15, les routes et les rues deviennent un gigantesque embouteillage de voitures roulant au ralenti pare-choc contre pare-choc avec une pollution maximale puisque chaque salarié voyage quasi-seul dans sa voiture. A cette heure là, aller travailler me prend 45 mins. En dehors de cette tranche fatidique (on a bien sur la même chose, le soir, à la sortie des bureaux), aller au bureau me prend pas plus de 20 minutes. Le problème c'est que tout le monde embauche à la même heure.
a écrit le 28/03/2013 à 15:41 :
Une excellente idée qui tombe sous le sens.
Quand les habitants d'une maison pénètrent dans leur domicile, afin de pouvoir passer aisément la porte, ils entrent chacun leur tour, décalant donc leur moment de passage.
Les transports collectifs sont la porte : il y a un moment où on ne peut plus élargir l'offre.
Apparemment, chez M Morange, on élargi plutôt les portes !!
a écrit le 28/03/2013 à 15:38 :
Moi qui suis un usagé quotidien du RER E entre Saint Lazare et Chelles je pense que la SNCF se moque du monde quand le prend ma ligne et qu'aux heures de pointe ils nous mettent des trains cours 4 ou 5 voitures et quand vous prenez le RER un peu plus tard après 9h00 (ce qui m'arrive de temps en temps) vous avez des trains longs 7 à 8 voitures avec pas grand monde dedans le pire c'est que pendant que nous avons eu de la neige il n'y avait que des trains courts (a 99?par mois) pourquoi ne pas supprimer les trains courts et mettre plus de train cela aurait 2 avantages d'avoir moins de personne dans le RER et de faire baisser le chômage sur quand on voit leurs bénéfices en fin d'année

a bon entendeurs
Réponse de le 28/03/2013 à 16:07 :
Non je ne pense pas que la SNCF se moque du monde. Je ne suis pas un spécialiste mais il est possible qu'aux heures de pointe avec 8 voitures remplis, il y aura des problèmes de sécurités, par exemple le train est trop lourd pour respecter les distances de freinage, ou peut-être que le train est trop lourd pour atteindre la vitesse nécéssaire etc...
Réponse de le 28/03/2013 à 16:26 :
Je pense que tu te trompes alors pourquoi mettre des trains lourd si il y a des craintes
sur ma ligne tu prends le train de 8h04 train cours et celui de 8h20 train lourd avec autant de monde
Réponse de le 28/03/2013 à 16:46 :
Je suis un usagé du RER D. Les trains longs de 10 (!) voitures bondées en heures de pointe, c'est notre quotidien. Alors pour ce qui est des problèmes de sécurité, laissez mi rire.
Réponse de le 28/03/2013 à 17:08 :
Je suis assez d' accord avec RERE je pense que le seul moment ou la SNCF s' interesse un peu aux usagers c' est au moment ou les cotisations des differents titre de transport passent.
Réponse de le 28/03/2013 à 18:37 :
Qui dit heure de pointe signifie plus de trains à faire rouler pour la SNCF (du moins en théorie) et le problème c'est que des rames il y en a en maintenance (et d'autant plus en période de grand froid/neige par exemple où comme nos voitures, les trains tombent plus souvent en panne). Donc soit la SNCF supprime des trains (mais paye des taxes au STIF dans ce cas) ou alors elle fait 2 trains courts avec 1 train long... Et c'est ce qui est souvent la solution choisie. Mais ce n'est aucunement pour se moquer des usagers, c'est juste qu'à la SNCF ils sont pas encore magiciens et qu'ils font avec ce qu'ils ont comme matériel disponible...
Réponse de le 28/03/2013 à 19:49 :
Par contre les trains à 1 etage en heure de pointe et de 2 étages à 15H ils expliquent ça comment ? Ils découpent les étages pour faire plus de train ? je me pose la question tous les matin....
Réponse de le 29/03/2013 à 9:08 :
Sur la plus part des trains à 2 étages il n'y a que 2 portes par voitures, contrairement aux trains à 1 étage où il y a en a 3... et aux heures de pointes quand la rame est bondée, plus il y a de portes et plus c'est facile de faire sortir et entrer les gens (oui ça devrait se faire dans ce sens là normalement hein, quand les gens sont pas trop boeufs pour se précipiter dans le train alors que les gens descendent encore).
Réponse de le 29/03/2013 à 9:47 :
y a plus de porte mais nettement moins de place quand même !!
a écrit le 28/03/2013 à 15:21 :
Avec la réforme des rythmes scolaires imposée dès la rentrée 2013, que les salariés ayant des enfants terminent à 14h00 les mardi et vendredi et à 10h30 le mercredi.

Et voilà c'est tout simple.
a écrit le 28/03/2013 à 15:15 :
pas de souci, avec le chômage qui augmente, bientôt les trains pour aller bosser seront vides ...
Réponse de le 28/03/2013 à 15:36 :
Faux, ils sont bondés de ceux qui touchent des allocs et vont aux centres commerciaux. Mais ce ne sera plus trop aux mêmes heures du coup ça plaira à la SNCF.
Réponse de le 28/03/2013 à 16:49 :
Euh, Thargor, les boutiques des centres commerciaux ouvrent à 10h... Donc ceux qui y vont entre 7h30 et 9h y travaillent. Je dis ça comme ça...
Réponse de le 29/03/2013 à 10:53 :
aah... le mythe des profiteurs des allocs .... il est vrai que le RSA est gras!!! et que la CAF, que ce soit APL ou allocation pour enfant n'est pas du tout proportionnelle... j'aime cet épandage de commentaires bas et réac, sur l'école, les aides, la SNCF... je me délecte de l'avis de ceux qui font la France et je comprends mieux beaucoup de choses... merci à vous
a écrit le 28/03/2013 à 15:05 :
et les crèches et les écoles, aussi en horaires décalés ?
a écrit le 28/03/2013 à 15:05 :

Organiser via un site Internet des échanges inter entreprises de postes équivalents afin d?éviter le chassé croisé inutile chaque matin.
a écrit le 28/03/2013 à 13:20 :
le probleme c'est que les horaires choisies par l'entreprise le sont aussi car aux heures ou les transports sont nombreux. Que la sncf augment d'abord les cadences des heures creuses !?
a écrit le 28/03/2013 à 13:04 :
Aujourd'hui la technologie nous permet pour nombre d'emploi de recourir au teletravail, mes malgres ca la majorite des entreprises et des managers sont rebutes par cette idee, alors que l'execution de certaine tache est parfaitement quantifiable. On pourrait certainement reduire les deplacements d'au moins un quart en y ayant recours (peut etre meme de moitie). Meme chose pour les horaires, certes certaines entreprises se doivent de couvrir certains horaires, mais si je regarde ma boite qui vend sur internet et qui nous applique les memes horaires que les magasins, c'est un non sens complet. Tout le monde y serait gagnant: moins de stress donc moins de depenses de sante, moins de depenses necessaire dans les infrastructures routieres et ferroviaires (donc moins d'impots), et une augmentation substantiel du pouvoir d'achat pour le salarie.J'estime meme que comme dans certains pays scandinaves une creche devrait etre obligatoire pour les entreprises a partir d'un certain nombre de salaries.
a écrit le 28/03/2013 à 12:40 :
Les heures de pointes en transport en commun ? Ce matin 09H30, Metro ligne 3 bondé de Saint-Lazare à Pont de Levallois. La SNCFmet desd aents sur le quai à Saint-Lazare pour réguler la montée (et la descente) des voyageurs ....
Les bouchons en voiture ? Ce matin vers 11H, la rue de Rivoli est bouchée, je circule à Vélib, les limousines type C6 ou 508 avec vitres fumées circulent dans le couloir de bus pour éviter les bouchons .....
a écrit le 28/03/2013 à 12:17 :
Voilà le début de l'effet d'une privatisation! Les autres (ex-usagers) doivent s'adapter a la situation pour que la SNCF puisse engranger des bénéfices! On constate que plus il y a de réforme et... plus il y a de problème en accusant les autres d'en être la cause!
a écrit le 28/03/2013 à 12:01 :
Sinon on arrête de construire des bureaux à la défense et on les installe plutôt à Val de Fontenay, dans l'autre sens de la ligne A, pour harmoniser le trafic sur cette ligne.
a écrit le 28/03/2013 à 11:54 :
ça change rien car tous les entreprise du secteur tertiaire ont déjà appliqué l?horaire flexible mais les relations humaines sont plus important car le seul moment que les gens se rencontre. Les 3ème âge sortent aussi au l'heure de point ainsi faire le shopping le samedi.
a écrit le 28/03/2013 à 11:51 :
Quand, de proche en proche, tout le monde aura décalé, on re-décalera dans l'autre sens ?
a écrit le 28/03/2013 à 11:51 :
Avant de décaler les horaires, il aurait été plus judicieux de délocaliser en province tous les établissements publics et ministères qui n'ont plus besoin à l?heure de l'informatique en temps réel de se trouver à Paris. L'exemple du futur ministère de la Défense qui va déverser prochainement 10000 militaires sur une seule bouche de métro à Balard en est l'illustration désolante. Chaque tentative de délocalisation de la fonction publique a été un échec car les énarques ont systématiquement pourri la situation de peur de partir en province loin de capitale. Bref on va encore avec ce grand Paris aller dans le mur pour sauver les caprices des énarques.
a écrit le 28/03/2013 à 11:28 :
Depuis quand le client doit s'adapter à son fournisseur ?
On voit bien que la SNCF ne vie pas dans le même monde que ses clients (j'insiste sur le mot client).
a écrit le 28/03/2013 à 11:24 :
Décentralisation des entreprises et des administrations vers la Province.... voilà la solution...!!
Toutes les industries sont parties de la RP... remplacées par des emplois de "bureau"...!! Ces emplois peuvent être largement décentralisés surtout avec les nouvelles technologies...!!
Réponse de le 28/03/2013 à 13:08 :
Tout depend ou vous allez. Si vous regardez une ville comme Toulouse aux heures d'embauche et de debauche, c'est devenu un calvaire sur la rocade. Je pense que c'est pareil dans les autres grandes villes et leur peripherie. Ces villes ce sont developpees en s'etalant mais sans que les infrastructures ne suivent, menant au tout automobile. Donc la solution c'est teletravail et horaires decales
a écrit le 28/03/2013 à 11:13 :
Le service public français dans toute sa splendeur: C'est à l'usager de s'adapter à l'offre et pas l'inverse.
Réponse de le 28/03/2013 à 13:00 :
+ 10.000 !!
Réponse de le 28/03/2013 à 21:56 :
" C'est à l'usager de s'adapter à l'offre et pas l'inverse" :
ça fait des années que les entreprises du privé (banques, assurances, FAI, etc) t'arnaquent en appliquant ce principe et tu en est encore à critiquer le public comme s'il était le seul à être incompétent. Quand se rendra-t-on compte qu'il y a autant d'incompétence dans le privé que dans le public ? Peut-être faudrait-il sortir de ce débat complètement dépasser.
a écrit le 28/03/2013 à 10:45 :
Et quand les trains passent toutes les 30mn comme c'est le cas au fond de la Seine et Marne et qu'après une certaine heure il n'y a plus du tout de train, on fait comment ?
Réponse de le 28/03/2013 à 13:11 :
C'est la meme chose ici a 15km de Blagnac ou il n'y a aucun transport en commun (ou quelques bus qui ne deservent meme pas les poles de l'industrie aeronautique, resultat: circulation de plus en plus dense, temps de trajet qui ne font que s'allonger...
a écrit le 28/03/2013 à 10:38 :
Tout va se mettre en horaire décalé pour faciliter la vie des gens ? Cela masque plutôt, mal, l'état d'irresponsabilité et d'incapacité de la SNCF et RATP face à la masse de leurs clients. L'hypertrophie de Paris et banlieue, qu'on ne fait qu'accentuer par des rêves mégalo de grande métropole, au lieu de limiter sa croissance par une décentralisation intelligente, en sont la cause. Qu'a-t-on besoin d'entasser plus de 10 millions de Français vivant dans des conditions de logement, transports, sécurité, indignes ?
Réponse de le 28/03/2013 à 11:24 :
Tout à fait, c'est la politique de développement du territoire prônée par nos politiques depuis des décennies, mais qui dans les faits se matérialise par l'abandon de certains territoires ou la construction de gare LGV au milieu des betteraves Continuons à entasser, jusqu'à l?asphyxie !
a écrit le 28/03/2013 à 10:26 :
Le télé travail pourrait etre une des possibilité , Renault y réfléchissait il y a quelques années et entre autre pour réduire la surface de ses bureaux donc diminuer le cout des loyers .Les salariés ne se déplaceraient qu'un à deux jours par semaine au lieu de 5 et comme aujourd'hui tous les documents sont scanés vous pouvez les visualisés de n'importe où .Mais quelle révolution dans les habitudes !!!! .....et les promoteurs de La Défense feraient la gueule ..
Réponse de le 28/03/2013 à 12:03 :
Je suis entièrement d'accord avec vous. Un jour par semaine en rotation suffirait. Rdv compte, si seulement quelques % des salariés d'IDF le faisait, avec l'effet de masse ç'aurait déjà un impact sur les transports et les bouchons (sans même parler de la pollution).
Mais pour ça il faut une évolution profonde du management à la Française.
J'ai travaillé pour une entreprise US qui le faisait beaucoup, pour eux seul le résultat final compte (boulot fait ou pas fait).
Pour un manager français, il faut pouvoir "surveiller" ses subordonnés, ils ont dans l'idée que sinon il ne vont rien f... Quelle erreur, infantilisation, quelle vision du 19e siecle...
a écrit le 28/03/2013 à 10:18 :
La SNCF avoue enfin son incapacité à transporter les voyageurs. Quant au décalage d'horaire, ça me fait bien rire : l'heure de pointe se termine le matin à 8h30 là où je vis, je voyage bcp plus mal quand je commence à 10h qu'à 9h. Cherchez l'erreur...
a écrit le 28/03/2013 à 10:17 :
Il serait peut-être plus judicieux de sonder les voyageurs quant à la durée et le nombre de correspondances que ceux-ci doivent effectuer. Une grande partie des migrants transportés par la RATP et la SNCF viennent d'assez loin et vont aussi assez loin, donc ont des chances de se croiser en grand nombre aux mêmes horaires. De même, quand on regarde le maillage des métros, RER, Transiliens... il n'y a pas besoin de sortir de polytechnique pour voir que les tronçons chargés sont ceux qui distribuent la majorité des branches secondaires. Et, en tant qu'habitué régulier de pas mal de tronçons sur une longue distance, je fais remarquer que les "incidents techniques", "régulations" et "incidents voyageurs" sont plus que très fréquents et impactent directement et longuement la fluidité générale.
a écrit le 28/03/2013 à 10:06 :
on pourrait aussi décaler l'école, les heures de repas, l'heure du coucher des enfants pour que la SNCF arrive à faire son travail normalement,... plus sérieusement, la SNCF n'a t'elle pas les moyens de faire des investissements pour mettre à niveau ses infrastructures de signalisation, .....
Réponse de le 28/03/2013 à 10:51 :
Vous ne tenez pas comptes des heures d'été et des heures d'hiver ?
Réponse de le 28/03/2013 à 13:07 :
en 2019 les utilisateurs du reseau SNCF pourront egalement reporter leur abonnement vers la concurrence.
Réponse de le 28/03/2013 à 18:49 :
Kynikos, les infrastructures appartiennent à RFF depuis 1997. Ce système sera terminé en 2015 avec la création d'un gestionnaire infra unifié (RFF + SNCF Infra) Il serait temps de se mettre à la page ....
a écrit le 28/03/2013 à 10:00 :
et vous décalerez aussi les heures de début des écoles aussi.. car le salariés sont aussi des parents qui déposent leurs enfants à l'école
Réponse de le 28/03/2013 à 10:49 :
Pas de soucis ce décalage s'harmonisera avec la réforme des rythmes scolaires !!!
a écrit le 28/03/2013 à 9:59 :
Bien sûr, nous allons donc demander aux écoles de décaler leurs horaires.
Nous touchons là du doigt l'absurdité qui consiste à entasser 1/5ème de la population sur 2% du territoire.
Nous payons la centralisation historique et excessive de ce pays.
Évidement, le "grand Paris" va régler la question. Ouf ! Nous sommes sauvés.
Réponse de le 28/03/2013 à 10:55 :
Et oui... Comme quoi, quand on dit que les prix sont trop chers a Paris, pas encore assez semble-t-il...
Réponse de le 28/03/2013 à 11:03 :
D'accord à 100%!

Je suis contre le grand Paris, pour le développement de la "Province" (terme que je déteste et pourtant résidant à Paris)
Réponse de le 28/03/2013 à 11:38 :
Faudrait se relocaliser dans la Creuse...On y recherche des gens avec des vrais métiers : agriculteur ou artisan mais pas des petits cadres tertiaires abonnés aux RTT
Réponse de le 28/03/2013 à 12:08 :
Pas d'accord, ça fait des années qu'on la developpe la province, à coup de lignes TGV deficitaires, de gares champs de patate ou d'autoroutes vides. Pendant ce temps, rien sur l'IDF. Les habitants de l'IDF passent en moyenne deux fois plus de temps par jour dans les transports que ceux de province.
Il faut donc investir là ou est le besoin, et le besoin il est en banlieue et grande banlieue, d'ou le grand Paris.
Réponse de le 28/03/2013 à 14:24 :
Justement, l'idée est déplacer le besoin, rééquilibrer le pays, ce n'est pas de construire des infrastructures là ou il n'y personne. Ce que doivent faire les politiques, c'est créer et favoriser les bassins d'emploi en province et décourager les entreprises de s'installer en ile de france. Il est également possible de déplacer des administrations, mais il faut pouvoir lutter contre un système résistant; c'est plus difficile. Une fois les emplois déplacés, tout le reste suivra.
a écrit le 28/03/2013 à 9:55 :
Et qu'ont répondu les administrations? Qu'elles ouvriraient plus tôt et fermeraient plus tard, profitant de ce judicieux conseil d'une de leurs ex-consoeurs pour meiux servir les administrés en s'adaptant à leurs propres contraintes?
Réponse de le 28/03/2013 à 13:13 :
Vous rigolez les administrations ne bougeront pas : 8h45 - 16h15 avec 1h30 de fermeture le midi au cas ou on profiterait de la pause déjeuner pour passer. :-) (j'ai pris "au hasard" les horaires des centres des impôts)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :