Grève des contrôleurs aériens : les passagers risquent de camper à Roissy et Orly cette nuit

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En raison de l'insuffisance de la capacité hôtelière aux alentours des aéroports parisiens, des passagers risquent de devoir dormir à Roissy et Orly. Aéroports de Paris a préparé les lits de camp.

Risque de naufragés du ciel dans les aérogares parisiennes de Roissy et d'Orly. En raison des annulations de vols décidées mardi (50%) auxquelles se sont ajoutées celles décidées ce mercredi en milieu de journée (25% de plus) en raison de la grève des aiguilleurs du ciel, les compagnies aériennes ont été contraintes d'annuler des vols avec peu d'anticipation cet après-midi. Ce qui équivaut quasiment à des annulations à chaud. Aussi, de nombreux passagers, essentiellement ceux en correspondance, risquent de se trouver sur carreau cette nuit dans les aéroports de Roissy et d'Orly. « Et en raison de capacités hôtelières insuffisantes aux alentours des deux aéroports, ADP et les compagnies aériennes se préparent à devoir héberger des passagers », explique une source aéroportuaire. Cela dépendra notamment du nombre de vols qui pourront être assurés d'ici à ce soir.

A Orly, par exemple, les lits pliants, les couvertures, les bouteilles d'eau....sont prêts. L'ampleur des passagers qui pourraient rester sur le carreau dépendra notamment de la capacité des contrôleurs aériens à faire passer les vols au départ.

Aéroports fermés

La grève contre le projet de ciel unique a fortement mobiliser les contrôleurs aériens. Près de 100% des aiguilleurs du ciel l'ont suivie. Les aéroports de Figari, Montpellier, Perpignan, Angoulême et Agen sont fermés. Et tous les centres en route de la navigation aérienne (Reims, Athis-Mons, Brest, Aix-en-Provence et de Bordeaux) fonctionnent en service minimum, avec du personnel réquisitionné. Le contrôle aérien des aéroports d'Orly, Roissy-Charles-de-Gaulle, Lyon-Satolas, Marseille, Nice, Toulouse-Blagnac, Bordeaux Mérignac, Mulhouse-Bâle, Ajaccio, Bastia, Calvi fonctionne également en service minimum.
Les compagnies qui avaient dû réduire leur programme de vols 50%, ont dû annulé 25% de plus à partir de 15 heures sur les aéroports de Roissy, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2013 à 18:03 :
Le 17 juin, c'est le bac. C'est un grand jour pour les lycéens. Certains en rêvent depuis le collège, ou même avant. Il y en a, par rapport à d'autres, qui savent ce qu'ils vont faire plus tard. Et qui se préparent. Y compris leurs parents et leur famille. Les contrôleurs aériens qui font grève, cet événement ne concerne pas les lycéens. Mais la grève d'aujourd'hui par la Société Chemins de Fers compte beaucoup pour eux. Certains lycéens avaient pour programme d'aller voir leurs copains, pour faire un bilan... ou de se rendre dans des grandes bibliothèques à Paris. Cet événement est connu de tous, y compris de la CGT et de leurs confrères. Pour la défense personnel de certains, les grèves sont un fait injustifié et inacceptable. En faveur de la grève, il y a les journalistes et les médias. Le rôle est que la grève soit une première liberté. Mais pour la majeur partie des gens non-gréviste, quelle sera leur droit à eux ? Ils sont privé d'aller au travail. Quand les médias se déplacent pour interview des personnes dans des gares ou aéroports, ils ne montrent que ceux qui sont en faveur des grèves, pas ceux qui sont contre. Le côté non-gréviste a un taux de 90%. tout les entrepreneurs dans des débats télévisés montrent toujours qu'à cause des grèves, l'économie de France est condamné. Mais les grévistes n'écoutent jamais rien. Les syndicats terrorisent toujours les gens. Jusqu'où ça va aller, on ne sait pas. Cette situation atteint notre vie tout les jours. Au gouvernement du PS, cette situation est mise en avant. Or Bruxelles nous a donné 2 ans pour redresser notre économie. Mais les syndicats sont parties pour encore 10 ans. Les journalistes qui continuent à faire des reportages favorisant les grévistes font une immense caricature. Ils défavorisent et coupent le droit de liberté.
a écrit le 13/06/2013 à 13:18 :
Pourquoi on n'interdit pas la grève pour ces gens surpayés et surprotégés? beaucoup de jeunes diplômés accepteraient de travailler avec un salaire 2 fois moins élevé!!
a écrit le 13/06/2013 à 10:36 :
il faut les licencier sans indemnités, réquisitionner les contrôleurs aériens militaires et ils reviendront pleurnicher
Réponse de le 13/06/2013 à 15:06 :
Nante 1973 greve des controleurs aeriens...les controleur militaires sont réuisitionnés
...deux avions se percutent en vol..63 morts!! A vtre avi qi est venu pleunicher?
a écrit le 12/06/2013 à 22:02 :
Je suis rentré la nuit dernière de Tanger pour Roissy CDG à 2 heures du matin, retard 3 heures, mais mon vol n'avait pas été annulé, c'est vrai qu'il y avait beaucoup de passagers souvent jeunes qui somnolaient dans l'aérogare, mais bon c'est peut être toujours comme ça....aussi ce qui est incroyable, personne au comptoir d'information au terminal 2D en tout cas, au moins pour donner des conseils de transports sur Paris à cet heure ci d'autant que plusieurs vols de low cost arrivaient...Quelle mauvaise réputations ces aéroports Parisien d'une ville les plus visités au Monde !
a écrit le 12/06/2013 à 18:57 :
On regrette qu'Hollande ne soit pas de la trempe de Ronald Reagan.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :