Grève des contrôleurs aériens : les passagers risquent de camper à Roissy et Orly cette nuit

En raison de l'insuffisance de la capacité hôtelière aux alentours des aéroports parisiens, des passagers risquent de devoir dormir à Roissy et Orly. Aéroports de Paris a préparé les lits de camp.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Risque de naufragés du ciel dans les aérogares parisiennes de Roissy et d'Orly. En raison des annulations de vols décidées mardi (50%) auxquelles se sont ajoutées celles décidées ce mercredi en milieu de journée (25% de plus) en raison de la grève des aiguilleurs du ciel, les compagnies aériennes ont été contraintes d'annuler des vols avec peu d'anticipation cet après-midi. Ce qui équivaut quasiment à des annulations à chaud. Aussi, de nombreux passagers, essentiellement ceux en correspondance, risquent de se trouver sur carreau cette nuit dans les aéroports de Roissy et d'Orly. « Et en raison de capacités hôtelières insuffisantes aux alentours des deux aéroports, ADP et les compagnies aériennes se préparent à devoir héberger des passagers », explique une source aéroportuaire. Cela dépendra notamment du nombre de vols qui pourront être assurés d'ici à ce soir.

A Orly, par exemple, les lits pliants, les couvertures, les bouteilles d'eau....sont prêts. L'ampleur des passagers qui pourraient rester sur le carreau dépendra notamment de la capacité des contrôleurs aériens à faire passer les vols au départ.

Aéroports fermés

La grève contre le projet de ciel unique a fortement mobiliser les contrôleurs aériens. Près de 100% des aiguilleurs du ciel l'ont suivie. Les aéroports de Figari, Montpellier, Perpignan, Angoulême et Agen sont fermés. Et tous les centres en route de la navigation aérienne (Reims, Athis-Mons, Brest, Aix-en-Provence et de Bordeaux) fonctionnent en service minimum, avec du personnel réquisitionné. Le contrôle aérien des aéroports d'Orly, Roissy-Charles-de-Gaulle, Lyon-Satolas, Marseille, Nice, Toulouse-Blagnac, Bordeaux Mérignac, Mulhouse-Bâle, Ajaccio, Bastia, Calvi fonctionne également en service minimum.
Les compagnies qui avaient dû réduire leur programme de vols 50%, ont dû annulé 25% de plus à partir de 15 heures sur les aéroports de Roissy, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 13/06/2013 à 18:03
Signaler
Le 17 juin, c'est le bac. C'est un grand jour pour les lycéens. Certains en rêvent depuis le collège, ou même avant. Il y en a, par rapport à d'autres, qui savent ce qu'ils vont faire plus tard. Et qui se préparent. Y compris leurs parents et leur fa...

à écrit le 13/06/2013 à 13:18
Signaler
Pourquoi on n'interdit pas la grève pour ces gens surpayés et surprotégés? beaucoup de jeunes diplômés accepteraient de travailler avec un salaire 2 fois moins élevé!!

à écrit le 13/06/2013 à 10:36
Signaler
il faut les licencier sans indemnités, réquisitionner les contrôleurs aériens militaires et ils reviendront pleurnicher

le 13/06/2013 à 15:06
Signaler
Nante 1973 greve des controleurs aeriens...les controleur militaires sont réuisitionnés ...deux avions se percutent en vol..63 morts!! A vtre avi qi est venu pleunicher?

à écrit le 12/06/2013 à 22:02
Signaler
Je suis rentré la nuit dernière de Tanger pour Roissy CDG à 2 heures du matin, retard 3 heures, mais mon vol n'avait pas été annulé, c'est vrai qu'il y avait beaucoup de passagers souvent jeunes qui somnolaient dans l'aérogare, mais bon c'est peut ê...

à écrit le 12/06/2013 à 18:57
Signaler
On regrette qu'Hollande ne soit pas de la trempe de Ronald Reagan.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.