SNCM : en attente du jugement, Baja Ferries précise son offre

 |   |  249  mots
Le président de la compagnie Baja Ferries, Daniel Berrebi, aurait adressé un courrier au président du directoire de la SNCM, Olivier Diehl.
Le président de la compagnie Baja Ferries, Daniel Berrebi, aurait adressé un courrier au président du directoire de la SNCM, Olivier Diehl. (Crédits : reuters.com)
Le tribunal de commerce de Marseille se prononce vendredi 28 novembre sur la cessation de paiement de la compagnie maritime, prélude à un redressement judiciaire.

La décision du tribunal de commerce de Marseille est imminente sur le dossier SNCM. La compagnie espère qu'un redressement judiciaire lui permettrait de survivre, quand les syndicats y voient une première étape vers la liquidation.

Transdev, l'actionnaire majoritaire de la compagnie (66%), mais aussi l'Etat, actionnaire à 25%, considèrent le redressement judiciaire comme la seule solution pour "empêcher la disparition pure et simple" de la SNCM. Cela permettrait selon eux de trouver un repreneur et d'annuler les condamnations européennes à rembourser des aides publiques jugées illégales pour plus de 400 millions d'euros.

Offre officielle

Selon le journal Les Echos, le président de la compagnie Baja Ferries, Daniel Berrebi, aurait adressé un courrier au président du directoire de la SNCM, Olivier Diehl, "avec copie aux deux administrateurs judiciaires, dans lequel il officialise son offre de reprise".

L'armateur français d'origine tunisienne, basé à Miami, a manifesté dès le mois de juin son intérêt pour le dossier. En septembre, il affirmait avoir un plan pour "sauver ce qui peut l'être" de la SNCM en disant vouloir miser sur les liaisons avec le Maghreb. "Je ne vois malheureusement pas d'autres solutions que le dépôt de bilan. Et c'est dans ce cadre que, associé à un partenaire financier français, nous avons un dossier qui sera prêt à être déposé devant le tribunal de commerce", expliquait Daniel Berrebi à l'hebdomadaire Le Marin. La SNCM devrait en savoir plus aujourd'hui du contenu de ce dossier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2014 à 11:46 :
ce quidam va demander au gouvernement de supprimer les visas d'entrée pour les ressortissants de Tunisie,Algérie,et Maroc .
a écrit le 28/11/2014 à 10:18 :
Encore une œuvre de destruction de la C.G.T.
a écrit le 28/11/2014 à 9:27 :
A qui la faute si il y a liquidation? Quel cynisme tout de même de la part de ceux qui en sont arrivés à cette situation. Ils n'ont que ce qu'ils méritent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :