Aer Lingus accepte finalement l'offre d'IAG (British Airways-Iberia)

International Airlines Group pourra racheter la compagnie pour 1,35 milliard d'euros, sous conditions. La compagnie irlandaise avait déjà rejeté les deux offres précédentes d'IAG.

1 mn

Le groupe aérien hispano-britannique a promis que Aer lingus pourrait continuer à fonctionner en tant que compagnie distincte avec sa propre marque et à fournir des liaisons avec l'Irlande, un point important pour le gouvernement irlandais.
Le groupe aérien hispano-britannique a promis que Aer lingus pourrait continuer à fonctionner en tant que compagnie distincte avec sa propre marque et à fournir des liaisons avec l'Irlande, un point important pour le gouvernement irlandais. (Crédits : © Paul McErlane / Reuters)

Aer Lingus bientôt dans le giron d'IAG ? La compagnie aérienne irlandaise a annoncé mardi 27 janvier, accepter sous conditions la proposition de rachat améliorée à environ 1,35 milliard d'euros d'International Airlines Group (IAG), la maison mère de British Airways et Iberia.

Son conseil d'administration est prêt à recommander un rachat à 2,50 euros par action plus un dividende de 5 centimes, à condition que les différentes parties soient traitées de manière satisfaisante, indique Aer Lingus, dont les principaux actionnaires sont l'Etat irlandais et Ryanair.

Les trois tentatives d'IAG

IAG s'y était pris à deux fois, ayant auparavant avancé deux propositions à 2,30 et 2,40 euros par action, qui avaient été rejetées.

Le groupe aérien hispano-britannique a promis que Aer lingus pourrait continuer à fonctionner en tant que compagnie distincte avec sa propre marque et à fournir des liaisons avec l'Irlande, un point important pour le gouvernement irlandais.

La proposition doit encore déboucher sur une offre de rachat formelle et reste soumise à certaines conditions, si bien qu'il n'est pas encore certain qu'une transaction aura bien lieu.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/01/2015 à 12:55
Signaler
Deux groupes vont subsister en Europe : BA et Lufthansa. Les compagnies du Golfe se partageront les dépouilles. Cela a commencé avec Alitalia.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.