Air France veut réduire la rémunération des personnels et supprimer des congés

 |  | 678 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Christian Hartmann)
L'absence d'amélioration de la situation du transport aérien pousse la compagnie à faire de nouvelles économies. La direction veut négocier avec les syndicats un accord permettant d'intégrer la prime du 13ème mois dans le salaire de base afin qu'il soit concerné par le système de l'activité partielle et donc pris en charge, pour l'essentiel, par l'Etat. La direction cherche aussi à supprimer des jours de congés.

Cela devait arriver. L'absence d'amélioration de la situation du transport aérien après un an de crise pousse la direction d'Air France à envisager une baisse de rémunération des salariés, déjà impactés par l'activité partielle. Le sujet a été mis sur la table des négociations annuelles obligatoires (NAO) qui devaient initialement perpétuer le gel des salaires mis en place l'an dernier en contrepartie du soutien de l'Etat. Il a été confirmé la semaine dernière par Anne Rigail, la directrice générale d'Air France, dans une visioconférence interne.

13ème mois

Deux propositions ont été faites. La première concerne la prime du 13ème mois, non pas en la supprimant, mais en l'intégrant dans le salaire de base pour que son montant puisse être concerné par le système de l'activité partielle, aujourd'hui de longue durée chez Air France (APLD). Les heures chômées étant prises en charge pour l'essentiel par l'Etat, un tel système permettrait donc à Air France de lui transférer une grande partie du 13ème mois des salariés concernés. Tous ne le sont pas. Les cadres les mieux payés ont déjà leur 13ème mois intégré dans le salaire de base.

Selon une source interne à Air France, une telle perspective fait grincer des dents dans certains ministères. Même chose chez les salariés qui seraient donc privés de l'intégralité de leur 13ème mois comme c'était le cas jusqu'ici, puisque l'indemnité sur les heures chômées couvre 84% du salaire net, dans la limite de 4,5 SMIC. Selon certaines sources, la mesure ne serait pas structurelle. Elle prendrait fin quand la situation s'améliorera.

En cas d'accord, Air France maintiendrait le principe d'un versement de ce 13ème mois allégé en fin d'année.

Toujours en cas d'accord, Air France rejoindrait ainsi la longue liste des entreprises de transport aérien qui ont réduit les salaires pour tenter de réduire leur consommation de cash. Pour autant, cette baisse de rémunération serait sans commune mesure avec celles mise en oeuvre dans d'autres compagnies, comme, par exemple, Air Caraïbes, French Bee ou Corsair, où elle a dépassé les 10% de la rémunération annuelle.

Congés bonus

La direction d'Air France compte également négocier l'abandon des congés bonus (3 jours) accordés quand les congés sont posés en basse saison. Lors du plan de restructuration Transfom lancé en 2012 pour sauver la compagnie, ce type de congés avait déjà été réduit. La direction veut aller vite et trouver un accord d'ici à fin avril.

La position des syndicats est forcément compliquée. Les plus hauts salaires ayant déjà leur 13ème mois intégré dans leur salaire de base, la mesure toucherait les plus bas salaires. La problématique serait la même si la direction s'attaquait à la prime uniforme d'activité (PUA). Versée en juin, elle ne concerne également que les bas salaires.

Cette pression de la direction traduit les difficultés que continue de rencontrer Air France après un an de crise. La flambée de l'épidémie et la lenteur de la vaccination en Europe ont fait voler en éclats les espoirs de reprise à partir du mois d'avril évoqués il y a à peine plus d'un mois par la direction lors de la présentation de ses résultats financiers.

Lire aussi : Après une année noire, Air France-KLM mise sur le vaccin pour une reprise à partir d'avril

Aujourd'hui, Air France continue de perdre 10 millions d'euros par jour comme au début de l'année. Alors que la masse salariale diminue au gré de l'avancée du plan de départs volontaires portant sur 7.500 suppressions de postes, la direction d'Air France demande des efforts supplémentaires aux salariés qui restent dans l'entreprise. Néanmoins, l'accélération de la vaccination prévue et la mise en place d'un certificat sanitaire en juin devraient permettre d'envisager la sortie du tunnel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2021 à 12:48 :
J'ai répondu en ce qui concerne le surclassement des types d'AF avec leur copine à 90 euros l'AR Paris bangkok. Aussitot en vol c'est le commandant de bord qui est le maitre du vaisseau, il fait ce qu'il veut .. alors vous voyez....les copinages, le surclassement et c'est NOUS qui payons. j'ai assisté à une scene incroyable sur ces vols, une hotesse certainement en surnombre aussitôt le décollage s'est changée en "civil" puis peu avant l'arrivée s'est rechangée en hotesse. Curieux non ?
AF n'est pas une république bananière ?
Réponse de le 31/03/2021 à 16:05 :
Hôtesse en mise en place .... C’est à dire positionnée en passagère pour effectuer un vol plus tard ou au retour d’un vol en fonction ....

Uniforme requis pour passer les formalités de police ....

Rien de plus.....

Pour ce qui est des passagers bénéficiant de billets à tarif réduit , ils peuvent , selon certaines règles ( un quota par an ) être surclassés si évidement il reste des places inoccupées ( rare en temps normal , il est préférable de surclasser des passagers qui souhaitent acquérir des sièges affaires avec des miles par exemple , comme cela se fait dans toutes les compagnies du monde ) . Rassurez vous le coût est nul pour l’entreprise comme pour vous....
Sachez cependant que toutes les compagnies étrangères ont des systèmes de ce genre qui sont, pour la plupart, beaucoup plus avantageux pour leur salariés que celui d’Air France ...

Vous n’y connaissez rien , mais vous déblatérez de manière malveillante .

C’est regrettable mais tellement courant....
a écrit le 31/03/2021 à 1:16 :
Bien entendu, je compare ce qui est comparable. Un vol direct AF par rapport à celui de Thaï Airways en 380 en plus par exemple, des vols avec escale AF+KLM avec Emirates Qatar ou de multiples autres et à chaque fois , à chaque fois, Air France est 40 à 50 % plus cher que ses concurrents il n'est donc pas étonnant qu'il y ait des invendus et que le personnel et leur copines se baladent à nos frais avec des A.R à 90 € Paris Bangkok. Par ailleurs si 16 heures de vol chez AF vous semblent excellentes, j'en déduit qu'au minimum et en moyenne, chaque avion reste HUIT heures sur le tarmac !!! Il est curieux de constater que les avions des autres compagnies, eux .... Ils volent. Moi, en salle d'embarquement je vois les autres , a peine descendus de l'avion, qatar ou autre l'equipe est deja prete et 3/4 heures après ils redécollent.
De plus le commandant de bord, il me semble est le "seul décideur" lorsque l'avion a décollé, il peut donc à sa guise surclasser untel ou untel. Sur le Tarmac le service commercial décide, en vol, c'est le commandant. CQFD
Vérifiez !!
Faites les bosser comme la concurrence !!
Réponse de le 31/03/2021 à 12:28 :
Non Rolars ... on vous l’a dit et répété, mais vous n’écoutez rien...

Si AF est plus chère sur un vol direct , c’est qu’elle a mieux vendu son vol . Les places peu chères sont déjà parties . L’économie du transport aérien repose sur ce système .

Huit heures au sol semble vous étonner , c’est une moyenne . Savez vous qu’un avion peut être immobilisé plusieurs mois pour une visite approfondie ? Non évidement ...

Un demi tour avion long courrier en 3/4 d’heure chez Quatar ..... on ne fait pas le ménage alors ? On ne charge pas de catering ? On ne fait pas de pleins de carburant non plus ?

Ce qu’il y a de sympa dans vos commentaires c’est que plus vous écrivez plus on comprend que vous ne savez pas précisément de quoi vous parlez ...

Le commandant est effectivement maître à bord ,mais il est employé par une compagnie et se doit donc, dans toute la mesure du possible , d’appliquer les directives qui en émanent. Il ne peut donc pas surclasser untel ou untel à sa guise sauf en cas de nécessité , ce qui est fort peu probable ....il devrait en outre en rendre compte.

Et je peux vous dire que c’est tout vérifié....

Le 20 eme siècle est derrière nous Rolars . Réveillez vous....
a écrit le 30/03/2021 à 14:07 :
Mes commentaires sont en aucun cas malveillants mais reflètent la triste réalité et ne sont que vérité. 12 années d'AR Paris Bangkok (40 ou 50 AR) et a chaque fois Air France est 30 à 40% plus cher que les concurrents si ce n'est le double. Donc pas étonnant que le personnel d'AF "bénéficient" des sièges non vendus à 90 euros l'AR et encore quelquefois en first en surclassant car le fait du prince est celui du commandant de bord , alors vous comprenez....copinage. Que se soient les pilotes ou la direction vous êtes indéfendables. Expliquez moi aussi pour quelle raison les avions d'Air France sont plus souvent sur le tarmac que dans les airs alors que les avions des concurrents eux .. ils volent, oui les avions sont fait pour voler, chez Air France les avions sont faits pour rester sur le tarmac un max de temps ? J'attends une explication.
Je persiste est signe cette societé est gérée comme une république bananière
Réponse de le 30/03/2021 à 18:01 :
Bon , là je vois qu’il est nécessaire de mettre quelques petites choses au point Rolars.

Le marché du transport aérien est mondialisé . Les billets sont donc soumis à une concurrence effrénée : c’est comme si dans votre rue il y avait un dentiste français et un dentiste indien . Tarifs à l’avenant .... Pensez vous que le dentiste français maintiendrait ses tarifs français pour survivre à la concurrence ?

Donc , si les billets AF sont PLUS CHERS , c’est que toutes les place MOINS CHÈRES ONT DÉJÀ ÉTÉ VENDUES . En clair , si les billets sont plus chers c’est qu’AF a mieux vendu que son concurrent.....

En outre : dans le monde entier LES VOLS DIRECTS SONT PLUS CHERS QUE CEUX EN CORRESPONDANCE . Ex : CDG LHR HKG ,par BA par exemple, est forcément moins cher qu’un CDG HKG par AF direct ... De même : un FRA RIO par LH sera forcément plus cher que le FRA CDG RIO par AF.....

Les avions volent au maximum en temps normal , l’utilisation quotidienne d’un long courrier chez AF approche 16h ce qui est excellent. Eh oui, de temps en temps il faut les immobiliser pour les entretenir .....il semblerait que vous préféreriez qu’on ne le fasse pas pour améliorer la rentabilité ....

Le taux de remplissage chez AF est au moins aussi bon que celui de ses concurrents. Donc il reste chez AF plutôt moins de sièges libres au moment du départ que chez ses principaux concurrents qui eux aussi ont un système de billets pour leur employés , beaucoup plus avantageux que celui d’Air France soit dit en passant .....

Les surclassements ne sont pas a la main du commandant mais du service commercial de l’escale concernée : renseignez vous , cela vous évitera d’ânoner des bêtises ...

Dernière erreur : "cette societé est gérée comme une république bananière" .

L’erreur c’est le temps employé : vous auriez employé le passé , j’aurais largement souscrit à votre commentaire qui est une reprise de poncifs datant du siècle dernier ....

Les choses changent Rolars , tenez vous au courant .

Les travailleurs français ne sont ni meilleurs ni pires que leurs voisins , mais ils se battent avec des chaînes au pieds: les taxes du système français....
a écrit le 30/03/2021 à 14:04 :
Mes commentaires sont en aucun cas malveillants mais reflètent la triste réalité et ne sont que vérité. 12 années d'AR Paris Bangkok (40 ou 50 AR) et a chaque fois Air France est 30 à 40% plus cher que les concurrents si ce n'est le double. Donc pas étonnant que le personnel d'AF "bénéficient" des sièges non vendus à 90 euros l'AR et encore quelquefois en first en surclassant car le fait du prince est celui du commandant de bord , alors vous comprenez....copinage. Que se soient les pilotes ou la direction vous êtes indéfendables. Expliquez moi aussi pour quelle raison les avions d'Air France sont plus souvent sur le tarmac que dans les airs alors que les avions des concurrents eux .. ils volent, oui les avions sont fait pour voler, chez Air France les avions sont faits pour rester sur le tarmac un max de temps ? J'attends une explication.
Je persiste est signe cette societé est gérée comme une république bananière
a écrit le 30/03/2021 à 12:56 :
"Air France veut réduire la rémunération des personnels"

Les dirigeants d'Air France vont sûrement montrer l'exemple.
a écrit le 30/03/2021 à 12:53 :
la baisse de salaire doit toucher en 1er le p d g
et en pourcentage plus fort que les pilotes et autre personnel
et qu'il nous montre sa remuneration et stop a ses primes..et autre avantage.
a écrit le 30/03/2021 à 10:29 :
Encore un p'tit effort AF, on entrevoit le bout du tunnel, d'autant que c'est le budget de l'État qui banque et sur lequel tt le monde tire actuellement, vu que c'est de " l'argent magique" garanti par la BCE. La méga cde de Max pour SW est là pour montrer que le secteur aero repart de plus belle outre Atlantique pour peu que le virus reflue grâce aux miracles de papy JB. Et en Europe, ça va être pareil cet été et certainement mieux qu'en 2020 grâce au vaccin avec plus de 50% des populations vaccinées.
Et tant pis pour les partisans de la décroissance et du déclin du transport aérien en particulier.
Après, entre la peste et le choléra, la survie d'AF semble plus que jamais, un mal nécessaire car les subventions à cette cie quasiment nationalisée ( 3mds de PGE non remboursable + chômage partiel de luxe...) retourneront tôt ou tard ds les caisses de l'État en taxes et redevances diverses, charges sociales...(et non en dividendes dt les actionnaires ne voient plus la couleur depuis des années, je confirme ) à l'aide de recettes versées en partie par nbre de passagers étrangers, assimilables à des exportations de services. C'est tjrs mieux que des cies low cost étrangères qui se goinfreraient en se disputant ses dépouilles ss rien apporter au budget de l'État, tt en nous appauvrissant un peu plus par le déficit ccial...
a écrit le 30/03/2021 à 8:56 :
Je veux répondre au salarié d'AF qui argumente en disant que si A.F offre des A R CDG BKK 12.000 kms A.R à 180 euros pour deux personnes (personnel A.F+ Copine), c'est pour occuper les sièges non vendus. Évidement lorsque l'on vend un vol AR Paris bangkok 40 à 50 % plus cher que les autres compagnies, il peut y avoir des places libres !!! (Et encore quelque fois Air France est deux fois plus cher que la moins chère des compagnies en vol direct ou escale) Bientot d'ailleurs, il n'y aura plus que du personnel d'Air France pour "occuper" les sièges vides.
Réponse de le 30/03/2021 à 12:52 :
@rolars : je viens de regarder sur le site AF le tarif Lyon-Paris-Bangkok AR afin de vérifier ce que vous affirmez : 421€ AR ! C'est le tarif public,y compris départ un samedi) ... je ne sais pas si la moins chère des concurrentes est jusqu'à 2 fois moins chère (ce qui l'amènerait à 210€),mais 421€ AR sans nuit d'hôtel à payer et repas inclus, je pense qu'AF reste compétitive, surtout avec le pré-acheminement lyon-paris inclus, la prise en charge des bagages depuis lyon, et la prise en charge en cas de retard entrainant un ratage de correspondance...
Réponse de le 30/03/2021 à 13:13 :
Commentaire malveillant et mal renseigné ...

Pour comprendre le système des billets sans réservation il faut comprendre l’économie et donc le système de commercialisation du produit , ce qui semble vous échapper totalement Rolars ....

Une place non vendue , ou victime d’un no show ( Passager qui ne se présente pas à la dernière minute dont là proportion est estimée pour déterminer un surbook afin qu’il ne reste aucun siège vacant au départ ) , n’a plus aucune valeur commerciale . En faire profiter un salarié relève de la plus simple intelligence : il est content et ça ne coûte rien...

Si les billets AF sont plus chers que la concurrence un jour j , c’est qu’AF à mieux vendu que son concurrent ! C’est l’offre et la demande ....

Donc une compagnie qui vend des billets plus cher que ces concurrents est une compagnie qui marche mieux !

J’ai comme l’impression que tout ceci vous a largement échappé ROLARS
Réponse de le 30/03/2021 à 13:38 :
C'est partiel. Ma conjointe a longtemps profité des billets AF (père employé de AF). L'embarquement conditionnel a l'occupation des sièges vide n'est vrai que dans le cas d'un R2, car dans le cas d'un R1 vous avez une vraie réservation de votre place pour un très faible montant. Sans compter le fait qu'en R2, elle a souvent pu embarquer quand même en utilisant des sièges d'équipages ou bien en surclassement.
Réponse de le 30/03/2021 à 15:55 :
Le billet avec réservation n’est possible que pour des vols peu chargés ( qui présenteront probablement des sièges non vendus au départ) et les tarifs sont beaucoup plus élevés parfois plus élevés que les tarifs les moins chers proposés au public et souvent plus élevés qu’un tarif low-cost...

Que votre conjoint ait pu embarquer , prouve qu’il existe des sièges non vendus ou laissés vacants à la dernière minute : des sièges non commercialisables tout comme les sièges équipages ( fort peu nombreux)

Le coût pour l’entreprise est nul , la recette non négligeable ....
Réponse de le 31/03/2021 à 18:30 :
Les règles ont changés alors. Il y a un peu moins de 10ans, la prise d'un billet CDG/YUL en R1 ne dépendait pas du taux de remplissage et pouvait être réservé bien avant le début du vol. Et il coutait bien moins cher que ce que je payais. Après, les billets R2 étaient plus stressants pour elle, et même si elle arrivait générallement à embarquer, c'était parfois en surclassement, générallement en standard, parfois sur le strapontin, et rarement (mais ça arrive) elle restait au sol. Ce genre de pratique, le R2, me semble totalement justifié car cela ne change rien pour la compagnie, puisque le siège est de toute façon vide (qu'il soit en éco, business ou première).
a écrit le 30/03/2021 à 4:09 :
La crise Covid accélère le processus de réorganisation d’Air France, quand une entreprise est en difficulté elle doit revoir sa voilure, revoir les avantages accordés à tous les niveaux et ne pas oublier de baisser les rémunérations de ses dirigeants pendant l’orage
a écrit le 30/03/2021 à 3:17 :
Il faut remettre tout sur la table comme à la sncf ou autre. Le contribuable ne peut pas ad vitam renflouer Air France et ses grévistes ! Moi j'habite en Thaïlande, j'ai fait 30/40 A.R, je n'ai jamais pu prendre un vol A.F toujours, toujours 40/50% plus cher que les autres, même Thaï Airways était moins cher. Par contre, je connais de jeunes employés d'A.R que se payaient des petits W.E à Bangkok avec leur "copine" pour tenez vous bien, vous êtes assis.. 90 euros A.R par personne tout de même. Cette compagnie est gérée comme une république bananière, il faudrait tous les virer, rebâtir, partir de rien, tout reconstruire. Je lis qu'ils ont 11 semaines de congés payés !!, Les pilotes d'A.F sont ceux au monde qui bossent le moins et qui ont les plus gros salaires et en plus ils se mettent en grève au moindre pied de travers comme les conducteurs de la ligne 11 de la RATP. Les avions d'A.F ont le record du monde de temps passé sur le Tarmac. Chez AF les avions sont faits pour rester un maximun .. à Terre et ainsi de suite... Et encore on ne sait pas tout.
Arrêtons les frais !!!!
Réponse de le 30/03/2021 à 5:50 :
Il n'y a pas que des pilotes à AF, il y a aussi des petits salaires !
Je ne sais pas où vous avez vu 11 semaines de congés payés !!!
Il y a 5 semaines + 3 jours ( ceux qu'on veut nous supprimer).
Si les dirigeants gèrent mal Air France ce n'est pas de la faute des salariés !
Les place pas chère dont les salariés peuvent profiter dans les avions sont des places non vendu, il y a un souvent le risque de ne pas partir quand on se présente à l'aéroport et de rester en rade avec ces bagages !
Réponse de le 30/03/2021 à 12:28 :
Propos erronés et relevant du fantasmes sur Airfrance. Cela montre une méconnaissance totale du secteur aérien et de ses contraintes. On note surtout une grande frustration qui ne peut rien aider su débat.
a écrit le 29/03/2021 à 21:24 :
Je voulais savoir comment au peux réservoir la carte bancaire
a écrit le 29/03/2021 à 19:49 :
maintenant que les caisses sont a npouveau remplies par l'etat vous croyez qu'ils vont faire des efforts?
he il aurait fallu deposer le bilan, liquider tout ca et regarder ce qu'on peut faire
dans 5 ans ils redemandent juste 5 ou 10 milliards pour les avantages acquis
Réponse de le 30/03/2021 à 13:03 :
Votre homonyme était capable de faire de grands discours .

Vous non ...
a écrit le 29/03/2021 à 18:44 :
Proposition futée. Le 13ème mois financé par la dette publique, et donc le contribuable. À ce train-là, il ne faut pas se géner, puisque c'est le contribuable qui paye, il n'y a pas de raison de ne pas en profiter pour verser un 14eme voir un 15eme mois pour remercier les équipes. Pour le pilote au chomage partiel depuis 1 an, gagnant son salaire depuis sa maison secondaire, savoir qu'il va aussi toucher son 13eme mois doit être rassurant considérant la somme dont il doit être question. Ça va mal finir !
Réponse de le 30/03/2021 à 13:02 :
Bon là , pouletcru , je suis désolé, mais compte tenu de la tonne d’ineptie formulée , vous avez peu de chances d’être cru....

Le dispositif de chômage partiel mis en place par le gouvernement est le même pour tous , Air France ou pas Air France.....

Pour la masse salariale des pilotes : elle a fondu en un an de 30% .....qui dit mieux ? Je doute que cela soit le cas de celle des cadres de la SNCF ou d’EDF qui télétravaillent depuis leur résidence secondaire .?!?

Baisse de l’activité = baisse de la rémunération . Cela porte un nom : le pragmatisme.....Donc aucune chance de gagner se vie depuis sa résidence secondaire : pas de télétravail pour les pilotes.....
Réponse de le 31/03/2021 à 18:34 :
Je dois avouer que je me suis permis à une caricature trop grossière. Sans compter que tout le monde n'est pas pilote chez AF. Mea culpa. Cela dit, vous conviendrez que le 13ème mois financé par le chomage partiel, que ce soit chez AF ou dans une autre entreprise, c'est quand même assez alambiqué. Il ne peut pas y avoir de 13eme mois quand il n'y a pas eu les 12 premiers.
a écrit le 29/03/2021 à 17:38 :
La privatiser à 100 % et si elle est bien gérée ça se verra de suite....mais pas avec mes impôts. On n'a pas besoin d'une ligne nationale payée par le contribuable pour engraisser des syndicats inutiles .
Réponse de le 29/03/2021 à 18:26 :
Je préconise plutôt la même taxation pour les compagnies nationale s et low cost étrangères car si vous décomposez le prix d'un billet Air France vous avez plus de 70% de taxes comme votre plein d'essence. Le transport, l'énergie et la santé sont des secteurs a garder et pas à privatiser pour que ce soit racheté par les Chinois ou fond de pension Américains
a écrit le 29/03/2021 à 16:49 :
C'est clair que 11 semaines de congés payés en base ça fait un peu beaucoup...
Après, les GP, ça ne coute rien, au contraire, ça fait utiliser des places vides, même pas cher c'est mieux que rien, et ça n'a rien à voir avec ce qui se fait à la SNCF (et qui est une véritable gabegie puisque ça prend des places payantes !).
a écrit le 29/03/2021 à 16:18 :
Bonjour,
Je trouve certains commentaires déplorable vous vous permettez de dire que les employés d'air France sont trop payés sachez que beaucoup d'entre eux travail en décalé et sont à leurs postes les jours fériés, les soirs tard, les nuits, les week-ends pendant que d'autres sont Avec leur famille pendant toutes les périodes énumérés ci-dessus. Leurs salaires ne sont pas mirobolant comme vous pouvez le croirent. Arrêtez de penser que tous gagnent un salaire de pilotes de lignes.
Réponse de le 29/03/2021 à 18:07 :
Oh que si dit un ancien d'AF et vous omettez d'écrire que ces horaires décalés représentent 30 heures de présence et non de travail .
Réponse de le 30/03/2021 à 12:52 :
Oui en France pour l’essentiel des emplois salariés , l’entreprise rémunère une présence au travail...... cela a l’air de vous étonner, voire vous courroucer, qu’il en soit de même pour ceux d’Air France .

Bien gérer les tâches de chaque employé c’est le BEABA de n’importe quelle entreprise . Air France étant dans un secteur hyper concurrentiel ( c’est à dire bien plus exposé à la concurrence internationale que n’importe quelle entreprise française) elle se charge de remplir les heures de travail avec talent !
a écrit le 29/03/2021 à 16:11 :
Comme dans toute entreprise bien gérée, il y a des ajustements évidents à faire chez AF n'en déplaise aux 14 syndicats implantés. Il y a eu des journées de grèves qui ont coûté 25 Millions d'euros par jour. Il y a le CE qui "engrangeait" 30 millions d'euros par an occupant 250 personnes. Le coût du personnel "était" en situation normale de 29% quand une compagnie allemande bien connue était à 21%. Les salaires des copilotes, commandants de bord et instructeurs chez AF ne sont pas les plus bas du marché (euphémisme). Quant à la billetterie du personnel AF : 10 à 20% du prix des billets passagers avant gratuité quasi totale si + de 15 ans d'ancienneté. Notons que dans de nombreuses entreprises du CAC 40...ces pratiques généreuses sont passées au peigne. On comprend que AF soit une institution du transport France .....comme la SNCF dont on voit le naufrage au ras du rail.
Réponse de le 30/03/2021 à 0:04 :
Je me permets de montrer l’ineptie de votre message en répondant à certains points de celui ci :
- 29% de coût personnel pour AF vs 21% pour Lufthansa : il s’agit d’un pourcentage sur les coûts globaux donc qui ne reflète nullement une valeur absolue. Par exemple, dans l’hypothèse où AF paierait moins cher son kérosène (probablement le 2eme plus gros poste de coût pour une compagnie) par exemple grâce à une bonne gestion de ses couvertures carburant, cela ferait automatiquement monter le % du coût personnel. Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que les charges patronales françaises sont plus élevées en France qu’en Allemagne.
- salaires des pilotes : le salaire n’est pas plus élevé, en revanche le coût pour la compagnie l’est (merci les charges patronales françaises).
- je vous mets au défi de trouver des billets à 10% du prix public. 20% est peut être envisageable, mais il s’agira alors nécessairement de billets non réservés qui ne permettent d’accéder à l’avion qu’en cas de places disponibles. Ce qui n’est, vous en conviendrez j’espère, pas l’idéal pour prévoir des vacances en famille en temps normal (i.e, hors Covid).
- gratuité après 15 ans ? Cela est un pur mensonge. Quelque soit la durée de carrière chez AF, le salarié ne bénéficiera jamais de billets gratuits.

Merci donc de vérifier vos sources. Même si je reconnais qu’il est probablement plus jouissif de faire perdurer certaines croyances que de se renseigner un peu.
a écrit le 29/03/2021 à 15:40 :
Bonjour, un commandant de bord part à la retraite avec 9 000,00 euros, a t'il vraiment besoin de cette somme pour vivre, à quand la retraite raisonnable pour tous. Montant vérifié et attesté par un ancien actif d'air France
Réponse de le 29/03/2021 à 18:29 :
La retraite est proportionnelle aux cotisations versées !!
Ce n'est pas propre à Air France ...
a écrit le 29/03/2021 à 14:28 :
Tant que Air France aura besoin des milliards de l'Etat (donc des Français...) il est inconcevable que le personnel bénéficie de salaires "hors normes", que le personnel et les familles profitent de vols à des tarifs préférentiels et que les actionnaires reçoivent des dividendes.
Les contribuables ne sont pas des "vaches à lait".
Réponse de le 29/03/2021 à 15:17 :
Très cher Guy ,

Une fois de plus vous êtes le prototype de la victime de medias démagogues ...

Les 3 milliards de l’état et les 4 milliards des banques ,sont de prêts à taux élevés . Donc aucune aide directe . Il s’étudie actuellement un mécanisme de recapitalisation se la part des états français et hollandais : dans ce cas là seulement il y aura un investissement de la part des citoyens dans cette entreprise . Cet investissement sera de l’ordre de 3 milliards , ce qui est du même ordre de grandeur que le montant des taxes prélevées par l’état français CHAQUE ANNÉE....

Comme dans toutes les compagnies aériennes du monde les employés bénéficient de tarifs préférentiels pour voyager .... sur les sièges restés vacants au moment du départ ...donc invendus et invendables : le coût pour l’entreprise est proche de zéro.

Et pour finir : si vous saviez seulement de quoi vous parlez ,vous sauriez qu’il n’y a pas plus de salaires " hors normes " à Air France qu’il n’y a de dividendes pour les actionnaires . La seule entité qui profite vraiment, financièrement parlant, de l’activité d’Air France , s’appelle l’état Français c’est à dire nous tous .
Réponse de le 29/03/2021 à 16:02 :
Et les avantages des ministres députés EDF GDF SN
CF ratp vous en parler pas
Réponse de le 29/03/2021 à 16:25 :
Vous dites n’importe quoi comme beaucoup. Les actionnaires ne reçoivent aucun dividende, ce que vous appelez tarif préférentiel pour les personnels sont une recette et non un coût puisque l’immense majorité sont des billets sans réservation qui optimisent le remplissage et ne prennent pas la place de passagers hors compagnie, de même pour les billets avec réservation qui sont soumis à quota et de même optimise le remplissage. Quand aux salaires « hors norme » vous parlez des pilotes (et même ceux ci ne sont pas hors norme au sens premier du terme vu qu’ils sont quasiment les mêmes dans toutes les grosses compagnies) mais dans une compagnie aérienne les pilotes ne sont qu’une partie fortement minoritaire du personnels qui eux n’ont pas de salaire « hors Normes ». Ce n’est que la jalousie mal placée qui vous anime
Réponse de le 29/03/2021 à 16:32 :
Remarque populiste classique entachées d’erreurs: pas de dividendes ni de salaires « hors normes » mais au contraires de nombreuses taxes dénoncées par les commissions parlementaires et autres « Grenelle » des transport...
La vache à lait , c’est bien AF, pas l’inverse.
Réponse de le 29/03/2021 à 16:32 :
Remarque populiste classique entachées d’erreurs: pas de dividendes ni de salaires « hors normes » mais au contraires de nombreuses taxes dénoncées par les commissions parlementaires et autres « Grenelle » des transport...
La vache à lait , c’est bien AF, pas l’inverse.
a écrit le 29/03/2021 à 13:33 :
Pourquoi ne pas utiliser les dividendes des actionnaires pour faire des économies.
Réponse de le 29/03/2021 à 14:26 :
y'a encore des actionnaires chez AF hormis l'Etat ?
Réponse de le 29/03/2021 à 14:26 :
y'a encore des actionnaires chez AF hormis l'Etat ?
Réponse de le 29/03/2021 à 14:26 :
Tout simplement parce que cela fait des années qu'Air France ne distribue plus de dividendes... Ils perdent trop d'argent et les quelques années avec des bénéfices ont servi à rembourser la dette.
Réponse de le 29/03/2021 à 15:00 :
Bonne question Titi .

Air France est une entreprise privée , mais dont les états néerlandais et français possèdent chacun 14% environ.

L’état français à choisi ( choix politique ) de surtaxer l’aviation au prétexte que ça ne touchera qu’une minorité possédante .

Le problème est que ce choix n’est pas partagé par la majorité des autres états .

Comme Air France travaille dans un marché concurrentiel global elle ne peut pratiquer de tarifs plus élevés pour compenser ces taxes . Ces taxes viennent donc grever la profitabilité d’Air France contrairement à celle de KLM , l’état néerlandais ( comme l’immense majorité des états de cette planète) n’ayant pas opté pour le système français .

Donc pour AF : pas de profits , seulement de taxes pour l’état, ce qui représente somme toute une sorte de dividende pour les citoyens français . ( Pourquoi croyez vous qu’il se soit porté immédiatement au secours de cette compagnie, si ce n’est pour protéger sa rente ).

Pour les autres actionnaires aucun dividende .... et ce depuis des années ...
Réponse de le 29/03/2021 à 15:58 :
Aucun dividende versé aux actionnaires depuis des années...
Réponse de le 29/03/2021 à 16:26 :
Derniers dividendes servis en 2007... il y a 14 ans.
Rien depuis, mais beaucoup de taxes prélevées par l’Etat.
a écrit le 29/03/2021 à 13:29 :
La crise sanitaire aura eu le mérite de poser la question de la place de l'avion dans la société. Les avions ne volent pas beaucoup ET...est ce que pour la grande majorité de la population cela pose un problème fondamental de vie au quotidien ? Apparement... NON ! Il y a certainement de la frustration dans la frénésie de voyager, boostée par
par le couple Transport et Tourisme de masse, système économique pollueur, destructeur des sites remarquables et engeance pour les autochtones.
Au delà des considérations écologiques sur le degré de pollution des avions, ce moyen de transport n'est pas durable.
Réponse de le 29/03/2021 à 14:38 :
On s'en passe tres bien ,comme les cafes,restaurants,cinemas,festivals.
Vive la decroissance,vive le confinemment,vive la pandemie
Réponse de le 29/03/2021 à 14:49 :
« ce moyen de transport n'est pas durable» .

C’est vrai , pas plus que beaucoup d’autres ....

La consommation d’un passager aérien est de l’ordre de 2l/100 km .... celle du passager d’une voiture de ...: 2l/100km.....

La consommation mondiale de l’aviation ne dépasse pas celle du streaming vidéo.....

Interdire internet ne touchera qu’une minorité et ne posera pas de problème fondamental à l’être humain : il s’en est toujours passé sans difficultés...

Quel est le plus gros gadget inutile : le streaming video ou l’aviation ?
a écrit le 29/03/2021 à 13:17 :
Haaa la fameuse jalousie française! Ça faisait longtemps...
En bref autant d’ouverture d’esprit que sa porte des toilettes et de remise en question que son poisson rouge.
No comment!
a écrit le 29/03/2021 à 12:24 :
Et voila la seconde phase. Faire payer aux contribuables les vacances des personnels qui ne travaillent presque pas. En France l'enarchie decide de tout.
Réponse de le 29/03/2021 à 14:41 :
Matins calmes , article après article , post après post , nous étale son ressentiment quasi pathologique pour les personnels d’Air France .

Pourquoi ? As t il ( elle ) un jour pris l’avion et trouvé que le poulet ou le poisson n’était pas bon ? Est elle ( il ) un jour arrivé(e) en retard ? La couleur bleu blanc rouge ne lui revient pas ? On ne le saura jamais ....

Ce qui est certain c’est que l’auteur de ces propos n’a jamais travaillé autant que beaucoup de salariés d’Air France ( 24h/24 7j/7 365j/ an) .

Si l’enarchie ( au fait ou sont les énarques à Air France ? Si vous saviez de quoi vous parlez vous sauriez qu’ils sont partis ...) décide de tout, l’anarchie règne dans vos pensées si peu calmes...
a écrit le 29/03/2021 à 11:49 :
Le ciel ayant 3 avions sur 4 en moins...
a écrit le 29/03/2021 à 10:44 :
Cela fait longtemps que Air France aurait dû s'attaquer à deux de ses principaux maux : les salaires trop élevés de ses pilotes séniors (ainsi que leurs conditions de travail trop avantageuses) et le sureffectif de son encadrement. Aucun président de la compagnie ni aucun gouvernement n'a eu le courage d'affronter le SNPL et la CGC. En plus de ces handicaps, il faudrait améliorer les conditions de voyage en classe économique ainsi que la qualité de l'accueil (aléatoire chez Air France) et homogénéiser les différents produits (aujourd'hui selon le type d'appareil, la première, la business, la premium, l'éco peuvent être de qualité très différentes). Sans ces changements Air France est appelée à disparaître...
Réponse de le 29/03/2021 à 14:31 :
Benjamin Smith ( PDG d’AFKLM) : «  Les conditions d’emploi et de rémunération des pilotes d’Air France sont très compétitives ».

Alors , à moins que Rémi Martinon , qui sous de multiples pseudos , nous ressasse inlassablement le même post dénué de fondements ,soit plus expert en la matière que Mr Smith , nous sommes là en présence d’un écrit dénué de tout intérêt ...
a écrit le 29/03/2021 à 8:29 :
Déjà qu'ils sont grassement payés a rien foutre il leur faudrait le 13ème mois au frais de la princesse. Eh oh, faut arrêter les sonneries maintenant.
Réponse de le 29/03/2021 à 9:05 :
allez,reprend une biere avec ton croissant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :