Des métros à Paris toute la nuit ? Pas vraiment utile, selon une étude

 |   |  389  mots
Imiter le Night Tube de Londres, avec une ouverture en continu de toutes les lignes de métro les week-ends, coûterait 100 millions d'euros ou plus par an.
Imiter le "Night Tube" de Londres, avec une ouverture en continu de toutes les lignes de métro les week-ends, coûterait "100 millions d'euros ou plus" par an. (Crédits : reuters.com)
Une étude demandée par le syndicat des transports d’Île-de-France estime que les besoins de déplacements après minuit sont assez faibles, et souligne l'impact potentiel de la mesure sur l'entretien du réseau.

Après Londres qui a lancé récemment son "Night Tube", un métro fonctionnant 24h/24 les week-end, Paris et l'Île-de France vont-ils étendre les horaires des métros, trains et RER la nuit ? Ce n'est pas une nécessité, affirme en substance une étude commandée par le Stif et obtenue par l'AFP vendredi.

Principale argument invoqué : "les besoins de déplacement baissent considérablement après minuit" affirme le document, réalisé par le cabinet de conseil Alenium en se basant sur l'Enquête Globale Transport datant de 2010, qui a interrogé 18.000 résidents en Ile-de-France.

Faible fréquentation

Même si la fréquentation du métro après minuit a doublé en 2006, avec la prolongation des horaires, il y a eu depuis un lissage de la fréquentation:  la RATP comptait 62.000 voyageurs entre minuit et 1h en 2006, contre environ 40.000 entre 1h et 2h du matin en 2014.

Autre problématique soulevée par l'étude : la complexité de concilier extension des horaires avec les chantiers de rénovation et d'entretien des voies. La RATP estime par exemple qu'un métro de nuit - après 2h du matin - serait "complexe à initier sans fortement dégrader la qualité des services actuels", évoquant le chiffre de "plus de 400 chantiers par nuit en moyenne".

Quel coût pour un fonctionnement 24h/24 ?

Selon l'étude, imiter le "Night Tube" de Londres, avec une ouverture en continu de toutes les lignes de métro les week-ends, coûterait "100 millions d'euros ou plus" par an. Pour réduire cette somme, l'enquête propose de miser plutôt sur le bus de nuit, avec le renforcement et l'extension du réseau Noctilien avec une meilleure desserte de banlieue à banlieue. Ce projet est estimé entre 10 et 50 millions d'euros par an.

Du côté des politiques, Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a récemment plaidé pour une extension des horaires du métro. Directement concernée, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et du Stif, s'est montrée plus réservée. "Ma priorité est la sécurité, les trains et les RER. Je ne dépenserai pas l'argent que je n'ai pas", a-t-elle déclaré en septembre au Parisien, après avoir prôné pendant sa campagne l'ouverture 24h/24 les week-ends des lignes automatiques 1 et 14.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2016 à 12:40 :
Grace à ce type de mentalité, la France restera toujours avec 100 ans de retard. Oui il y a des Parisiens et Franciliens qui ont besoin de métro la nuit car ils vont travailler ou vont faire la fete, ou vont se promener etc. Mais biensur, certains pensent que Paris ne vit pas la nuit, tout est fermé, tout est éteint, rien n'est ouvert, personne ne sort ni ne travaille la nuit ? N y a t'il pas là justement une opportunité de développer l'économie nocturne et apporter des bénéfices aux commerces et au tourisme ?
Réponse de le 02/10/2016 à 12:31 :
Je veux bien donner pour le chômeur afin qu'il puisse se nourrir mais que nenni pour que Paris s'amuse avec mon argent !!!

Facile de vouloir ou d'imposer un choix coûteux avec l'argent du contribuable .

Moi j'ai besoin de plus de bus dans ma région parce que tante Simone trouve que 9 h c'est trop tôt et qu'à 10 h c'est trop tard , elle aimerait 9h30 !!!
T en pense quoi ? Tu t'en fou et Ben comme moi pour ton métro mais j'ai pas envie de payer pour ça ... Je préfère encore payer pour les bus de la grande tante .
a écrit le 01/10/2016 à 11:17 :
Article et étude qui sentent bon la CGT. De 1, le night tube de Londres n'existe que le WE, à l'inverse de ceux de New York ou Copenhague. De 2, toutes les lignes ne sont pas ouvertes la nuit, et ne le seront pas avant un moment. De 3, qui a dit que TOUTES les lignes du métro parisien devaient être ouvertes 24h/24 et 7j/7 ? N'allez pas me dire que par ex. les 7bis ou 11 ont besoin de rester ouvertes après 23h ! 3 lignes principales ouvertes les WE la nuit et c'est bon ! Pourquoi pas La 1 et la 14 pour commencer, qui n'ont pas de conducteur ? Encore des excuses pour ne rien changer, comme d'hab en France !
Réponse de le 02/10/2016 à 4:42 :
Les faits ne les intéressent pas. Ce sont surtout des excuses qui les décrédibilisent un peu plus et illustrent leur incapacité à penser intelligemment. Peut-être changeront-ils d'avis dans 20 ans quand l'Allemagne, le grand modèle, l'aura mis en place dans ses grands centres urbains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :