Jean-Marc Janaillac proposé pour être PDG d'Air France-KLM

 |   |  364  mots
(Crédits : Reuters)
Selon nos informations, le comité de nomination du groupe a décidé de proposer mardi au conseil d'administration le choix de Jean-Marc Janaillac, le PDG de Transdev, pour succéder à Alexandre de Juniac à la tête d'Air France-KLM.

Sauf coup de théâtre, le choix du successeur d'Alexandre de Juniac à la tête d'Air France-KLM est fait. Selon nos informations, le comité de nomination du groupe qui s'est réuni ce vendredi, a décidé de proposer mardi au conseil d'administration d'Air France-KLM le nom de Jean-Marc Janaillac, le PDG du groupe de transport public Transdev, pour diriger le groupe aérien.

Une flopée de candidats

Après avoir auditionné une flopée de candidats, le comité de nomination, composé de Jean-François Dehecq, Jean-Dominique Comolli, et de Cornelis Van Lede, a choisi ce proche de François Hollande de 63 ans (les deux hommes ont fait HEC ensemble puis l'ENA dans la fameuse promotion Voltaire), apparemment plus pour son profil que par pression de l'Elysée.

Jean-Marc Janaillac, 63 ans, bénéficie d'une expérience dans les transports. Il a notamment occupé la fonction de directeur général de la défunte compagnie aérienne française AOM à la fin des années 90, celle de Pdg de RATP développement.

Redressement de Transdev

Il a été ensuite fait partie du pôle transport de François Hollande durant la campagne de celui-ci. Après l'élection présidentielle, il a postulé à la présidence d'Aéroports de Paris mais fut nommé à Transdev, qu'il a redressé en parvenant par ailleurs à bien gérer le dossier explosif de la SNCM. Il connaît également bien Air France pour y avoir été administrateur il y a quelques années.

Le conseil d'administration d'Air France-KLM se prononcera ce mardi sur ce choix. S'il est validé, il sera proposé pour entrer au conseil d'administration du groupe lors de l'assemblée générale du 19 mai. Si la motion est acceptée, le conseil d'administration se réunira dans la foulée de l'AG pour le nommer Pdg du groupe. Son mandat sera de 3 ans, la durée qu'il restait à faire à Alexandre de Juniac, renouvelé l'an dernier.

Selon nos informations, Frédéric Gagey, l'actuel PDG d'Air France, reste à son poste.

Dimanche, lors d'un conseil d'administration extraordinaire décidé samedi après nos révélations, les administrateurs ont nommé Jean-Marc Janaillac futur Pdg du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2017 à 21:26 :
Toute est au top
a écrit le 04/04/2017 à 21:26 :
Toute est au top
a écrit le 01/05/2016 à 18:39 :
Il vient de l'ENA : ok... mais en soi, ce n'est pas un problème: ça remonte à quelques années, et JM Janaillac a pris quelque expérience dans le privé depuis (AOM, administrateur AF, Transdev, etc) qui va lui être bien utile pour gérer le SNPL et ses "déconnectés des réalités économiques" !!
Son Age : ça lui a donné de l'expérience, et comme l'A dit en son temps le Général: " c'est pas à son Age qu'il va faire un coup d'État " !
a écrit le 01/05/2016 à 10:50 :
la tete a louis 16 est tombe
et la caste voltaire se goinfre, le copinage se partage le gateau
comme dans l'ancien regime
connaissait vous le menteur , le moi president
a écrit le 01/05/2016 à 10:02 :
Encore la promotion Voltaire de l'ENA! Hollande n'oublie pas ses copains! Ils ont tous été replacés! C'est ce que l'on appelle la république exemplaire selon la nomenklatura qui nous gouverne!
a écrit le 01/05/2016 à 7:42 :
Un mandat de trois ans à un vieillard ! Belle perspective pour cette compagnie à la dérive qui a besoin d'être dirigée par une équipe susceptible d'avoir une vision et de tracer un avenir sur le long terme.
Réponse de le 01/05/2016 à 13:22 :
63 ans,... ce n'est pas ce que j'appelle un vieillard ! Mais peut être êtes-vous de ceux qui passerait l'annonce suivante: rech. PDG 40 ans maxi, 30 ans expérience exigés !
Au contraire, c'est un homme d'expérience, y compris face à des syndicats déconnectés des réalités (après la CGT de la SNCM, le SNPL d'AF !).
Comme le soulignent de nombreux commentateurs, il n'a rien à prouver et rien à perdre !
Quand à son historique "ENA" il l'A complété par une longue expérience d'entreprise (Administrateur AF, PDG transdev, AOM, etc).
On ne peut pas en dire autant des syndicalistes professionnels !!!
a écrit le 30/04/2016 à 16:16 :
et un de plus ! un énarque bien sur ! promo Voltaire bien sur ! qui ne connaît rien du transport aérien bien sur ! copinage bien sur ! chez LUFHANSA on se marre , comment peut-on imaginer qu'Angela désigne le Président ! mais voilà en Allemagne il n'y a pas d'ENA , il n'y a pas de cour ....le SNPL peut se réjouir il aura tout ce qu'il veut ! même plus !
J'espère au moins que Carlos Tavares qui va entrer au Conseil de Surveillance de la "Compagnie" ( on ne dit pas la Société car AIR FRANCE n'est pas une "entreprise" c'est une "administration" ) ne se gênera pas pour dire tout ce qu'il pense de cette gestion à la française !!!
a écrit le 30/04/2016 à 15:12 :
C'est sûr à 63 ans il est pas là pour longtemps. Juste le temps de remettre les choses en ordre. Finalement peut être un bon choix. Il a pas l'air spécialement commode en plus.
a écrit le 30/04/2016 à 13:46 :
Si le système de promotion est sur critère établi de corporatisme les autres corporations valideront-elles le processus ? Fait-on des bus sans clients ?
a écrit le 30/04/2016 à 11:37 :
Moi Président fameuse mais surtout fumeuse tirade montre par cette nomination que l'on essaie de nous vendre sous une forme de professionnalisme n'est que la continuité des politiciens de ce pays, le copinage qui souvent se marie avec coquins. Nous voyons encore s'il était nécessaire que la promo Voltaire, tellement destructrice de valeur économique mais également parfois morale, a pris les commandes de ce pays. Ce n'est pas avec ce genre de nomination que la quote de popularité du monarque du mensonge qui ne tient parole va s'améliorer. Ras le bol de ce pays gouverner à droite comme à gauche par une armada de copains que l'on nomme au gré du bon vouloir des politiciens qui n'ont comme bilan plus de 2000 milliards de dette de 6 millions de chômeurs et ce n'est pas les 60000 chômeurs de moins!!!!! catégorie A qui va monter que le gouvernement Président en tête renverse la courbe et ce qui n'est pas vrai pour les autres catégories. Ce n'est pas du a une politique économique du gouvernement qui loin du remboursement des ponctions impôts+taxes 2002/2013, mais plus à des effets externes, baisse de l'énergie, des taux....
a écrit le 30/04/2016 à 11:26 :
Moi qui avait compris qu a 63 ans on devait partir en retraite...
Ces vieux qui lâchent pas leurs fauteuils ...ils peuvent pas partir à Panama récupérer leur paper...?!?
a écrit le 30/04/2016 à 10:57 :
si vous mettez un copin
je ne prend plus air France ou une de ses filliale
a écrit le 30/04/2016 à 10:55 :
le signe d'une democratie francaise la magouille du copinage
encore et toujours
quand en France le merite sera recompense
il suffit d'avoir rendu service pour obtenir bonne pitance
mais bientôt les sans dents vont se prononcer
a croire que son cerveau est aussi vide que celui de sarko
a écrit le 30/04/2016 à 10:48 :
encore un copain alors? Pourquoi ne pas nommer un "néerlandais"? Les Pays Bas sont bien plus efficaces économiquement parlant que la France....
a écrit le 30/04/2016 à 4:28 :
Les copains d abord !!

Encore un fois c'est un copain qui a le poste
Il aurait plutôt l âgé de la retraite mais bon
J'espère qu'il va négocier doliprane et les anxiolytiques car il va valoir gérer les pires gauchistes possibles

À mon avis il est comme sont copain de l élysée il vient pour etre au chaud et surtout ne rien réformer
a écrit le 29/04/2016 à 23:17 :
Effectivement, venant de la RATP il aura à gérer le même profil social de conducteurs de machines...
a écrit le 29/04/2016 à 23:05 :
A-t-on Ravaillac à air comprimé comme chef de cantine de 7 ans pour des bonbons gratuits en prime à la casse pour un régime ? On aurait des campagnes est-ce pour des CASTAFIORE ou pour des ristournes d’impôts ou des compléments salariaux pour des diplômés en déqualification pour une justice directe ? En démocratie directe des propositions référendaires pourraient faire l’objet d’une large et faible cotisation sur des causes philanthropes directes, avec une carte de crédit et un code barre truqué par des actionnaires de cordes de pêche pour récupérer un montant mis en balance par deux propositions ou plus en concurrence et vendues en propositions de mots pour faire des entreprises et monnaie pour tous et s’enrichir à ne rien faire sur qui peut dire c’est pas juste ceci ou cela et devenir riche en 5 minutes, le plus rapidement possible, le plus facilement possible et le plus possible, à l’âge de 7 ans en créant des batailles de mots, n’importe où n’importe quand et n’importe qui, à vendre des publicités et des cotisations pour des causes avec des investissements en entreprise, des primes à la casses organisées par les actionnaires d’un mini actionnariat au détriment des produits concurrents qu’on n’apprécie pas ou bien des autres nations, croit-on à la main invisible et au marché pur et parfait, et à la démocratie par les citoyens dont on pourrait bénéficier, avec des cartes de crédit démocratie directes dont les montants évolueraient tous les jours en fonction des revendications, sur le principe de la démocratie par la société avec des click à mini cotisations, des entreprises pour tous qui paieraient une cotisation annuelle pour l’organisation de jeux du cirque à la maison mère et pour bénéficier des bonnes ventes ou de l’actionnariat de produit, la ristourne d’impôts revient par la consommation avec un code barre sur une carte démocratie directe lors de l’achat d’une baguette. Un jeune de 7 ans peut revendiquer au niveau national une peine de 10 centimes pour jetage de mégot prohibé, relever un témoignage discret avec des objets connectés et à la masse des témoignages et gagner 2 centimes par mégot jeté dans le pays puisque le jeunes est actionnaire de la corde du jetage de mégot, est-ce que ça ferait florès comme vendre du vent dans les feuilles comme une des libertés qui guide la population, la fortune est exponentialisable ? Les shoguns sont-ils des palliatifs aux gouvernements civils ?
a écrit le 29/04/2016 à 22:39 :
Je lui souhaite bon courage, car il a du pain sur la planche... !
En effet, il lui faut :
- revoir de fond en comble les couts des navigants.
La représentante du SNPL estime que les conditions de travail et de rémunération des pilotes AF sont parmi les moins favorables d'Europe... Je suggère au nouveau PDG du groupe de prendre en modèle les contrats des principaux concurrents européens :
LuftHansa, British Airways et Iberia pour le long courrier, et de repartir de ces contrats comme base de négociation, en faisant table rase des conditions AF actuelles !
easyjet, Eurowings et Vueling devrait servir de meme pour le court et moyen courrier, c'est à dire Hop et Transavia.
2e point : croissance externe... pour accélérer le développement de Transavia, il faudra que les vues sur Wizzair, AirEuropa,... ne reste pas QUE des rumeurs !
Pour concurrencer les compagnies du golfe, AF devrait travailler un lien étroit (rachat?) avec une compagnie iranienne (Iran Air ou autre...) pour créer un hub vers l'Asie !
3e point: créer un long courrier "lowcost" long courrier, au départ de province. Une base Transavia permettra d'alimenter ces lignes en complément de la clientèle locale: Réunion et Antilles feraient des destinations sûres pour débuter...
Allez, monsieur le bientôt PDG AF-KLM, bon courage... je vous fait cadeau de ces pistes de progrès !
Réponse de le 30/04/2016 à 21:21 :
C'est certain que la création d'une low-cost long courrier va aider au développement d'AF. Au départ de province ? A tout hasard Lyon , où le futur Nantes ? Et un hub en Asie quand air France y va en direct? Quel visionnaire !
Réponse de le 30/04/2016 à 21:21 :
C'est certain que la création d'une low-cost long courrier va aider au développement d'AF. Au départ de province ? A tout hasard Lyon , où le futur Nantes ? Et un hub en Asie quand air France y va en direct? Quel visionnaire !
Réponse de le 01/05/2016 à 13:38 :
LYS-RUN en direct existe déjà... chez XL ! Peut être que vous pensez qu'abandonner Lyon devant XL sur cette destination est une bonne idée ?! Peut être que vous pensez qu'abandonner Lyon-Montréal à Air Canada est aussi une bonne idée ?! ET pourquoi pas laisser le champ libre à Easyjet à LYS ???
Pour mémoire l'Iran, c'est un marché intérieur plus important que le marché français. Pour mémoire, l'Iran est un pays pétrolier concurrent du Qatar, de Dubaï : mais peut être refusez-vous de voir que Qatar, Etihad et Émiratis taillent des croupières à AF, et que un hub à Téhéran apporterait les mêmes avantages géographiques que face aux compagnies du golfe... sans oublier Turkish Airlines !!
Mais peut être que vous considérez que Paris est le centre du monde, que c'est le passage obligé pour entrer ou sortir de France : désolé, mais même en privilégiant AF-KLM, je partirai dans 15 jours pour Johannesburg ... via Amsterdam !!
Pour l'Asie, Air France DOIT évoluer... ou subir : AF ne pourra pas éternellement se contenter de demander de bloquer le développement des aéroports français hors paris et sa banlieue !
Mais bien sur, vous devrez AUSSI probablement considérer que les pilotes AF sont des Dieux du ciel et qu'ils doivent être considérés comme tels !? Ils sont même tellement des Dieux vivants qu'ils se permettent de s'octroyer la priorité chez Transavia ... sur les PNT de Transavia ! ÇA aussi, il faudra que ça cesse !
Réponse de le 01/05/2016 à 18:29 :
Pourquoi aller chercher si loin, Lufthansa, British Airways ? KLM c'est plus facile et on prend tout de suite ! long et moyen, tout de suite ! mais c'est vrai que la retraite à 56 ou 58 ans c'est pas dans l'air du temps.
Réponse de le 01/05/2016 à 22:05 :
Encore un spécialiste. "Pour mémoire l'Iran, c'est un marché intérieur plus important que le marché français."
J'aime beaucoup le pour mémoire.
Allez boite à idée, dites nous donc :
Quel marché ?
Je suppose le transport aérien alors précisons donc (avec vos sources)
*nombre de passagers transportés à l'intérieur du pays
*chiffre d'affaire de ce marché
Nous vous remercions vivement de votre expertise et de votre analyse très pertinente et documentée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :