L'Airbus A380 chez Air France, c'est fini : l'avion ne revolera plus

Onze ans après son entrée dans la flotte d'Air France, le géant des airs d'Airbus ne revolera plus pour la compagnie tricolore. Air France-KLM l'a annoncé ce mercredi. L'impact de la dépréciation s'élève à 500 millions d'euros.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

(Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Air France arrête les frais de l'A380. Onze ans après son entrée dans la flotte d'Air France, le géant des airs d'Airbus ne revolera plus pour la compagnie tricolore. Air France-KLM l'a annoncé ce mercredi.

"Face à la crise de la COVID-19 et compte tenu de son impact sur les niveaux d'activité prévus, le groupe Air France-KLM annonce aujourd'hui l'arrêt définitif de l'exploitation des Airbus A380 d'Air France".

Baisse de capacités de 20%

Air France avait déjà pris la décision d'anticiper la sortie des A340 qui eux aussi ne revoleront pas. La décision de sortir les A380 avait été prise en juillet dernier. L'arrêt du dernier des dix exemplaires était prévu fin 2022. La crise qui va pousser Air France a réduire de 20% ses capacités l'an prochain et les sombres perspectives du marché long-courrier ont accéléré la décision. En cause, les coûts au siège de cet appareil, à l'heure où les recettes vont baisser pendant la phase de reprise, ainsi que les difficultés à remplir une telle capacité avec une recette satisfaisante.

"L'impact global de la dépréciation de la flotte d'Airbus A380 est estimé à 500 millions d'euros et sera comptabilisé au deuxième trimestre 2020 en résultat non courant", explique le groupe, qui précise que les appareils seront "remplacés par des appareils de nouvelle génération, comme l'Airbus A350 et le Boeing 787, dont les livraisons sont en cours".

Des A350 pour remplacer les A380

En décembre, le groupe a validé une commande de dix A350-900 supplémentaires, portant ainsi à 38 le nombre d'appareils A350 commandés par la compagnie française, dont cinq ont déjà été livrés. Tous devraient intégrer la flotte d'ici à cinq ou six ans. Air France va conserver une flotte d'une dizaine de B787 (le dixième exemplaire arrivera en fin d'année). Elle serait maintenue pour permettre à la compagnie d'avoir le choix entre une solution Boeing et Airbus, le jour où il faudra remplacer les A330. Composée de 70 appareils, la flotte de B777 est conservée mais son nombre sera réduit au fil du temps. La question de la vitesse du retrait de ces appareils n'est pas tranchée.

Lire aussi : Air France gardera "La Navette" malgré l'arrivée de Transavia sur le domestique

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 24/05/2020 à 3:07
Signaler
De toutes les façons seuls les plus fortunés (comme autrefois et il n'y a pas si longtemps...) pourront prendre l'avion dans le futur simplement pour des raisons économiques sous couvert d'écologie dé-carbonée comme de distanciation avec des avions r...

à écrit le 23/05/2020 à 15:45
Signaler
L'A380 était une belle idée (un rêve ?) d'ingénieur qui, malheureusement, était difficilement viable économiquement dès le départ. Finalement, c'est un virus qui aura eu sa peau...

à écrit le 22/05/2020 à 14:11
Signaler
L'on remplace cette avion par des appareils plus petit , moins gros , moins confortable et plus economique á l'usage .... Bien sûr , s'est au détriment des passager , mais sa îls ne faut pas le dire....

le 23/05/2020 à 19:42
Signaler
Les avions c'est comme les autobus, plus on y met de monde, moins les passagers consomment et moins ils coutent chers au kilomètre parcouru. Et pour ce qui est du confort, les passagers n'y perdent pas. La condition économique étant de remplir l'a...

à écrit le 21/05/2020 à 10:44
Signaler
Vu de Nantes, ne pas faire l’aéroport de notre dame des landes semble alors le bon choix. Mettre 1 milliard annoncé la dedans et au final 5 milliards réels n'aurait pas été très rentable.

à écrit le 21/05/2020 à 9:22
Signaler
Quel dommage. Pourtant Emirates continue à faire voler ce bel oiseau. Confortable, silencieux et même en éco.

le 21/05/2020 à 11:43
Signaler
Emirates aussi veut se séparer de 46 A380. C’est bien beau de soutenir Emirates que Air France en tant que français mais faut aussi suivre les actualités.

à écrit le 20/05/2020 à 23:09
Signaler
C'est "con"! Avec un pétrole qui vaut pas grand chose. Mais après tout ça me laisse de marbre, je ne prends plus l'avion. Ce qui me conforte de cette décision, c'est le risque vectoriel du transport aérien de faire circuler trop de gens, de marchan...

le 21/05/2020 à 11:17
Signaler
C'est quoi un risque 'vectoriel' ? Un risque construit sur un corps.....?

le 21/05/2020 à 13:11
Signaler
" c'est le risque vectoriel " certains espaces le sont, comme certaines poussées également, mais les risques?

le 21/05/2020 à 13:55
Signaler
La peste noire du XIV ère siècle qui a décimé l’Europe, c’était parce que l’on s’était éloigné de la nature et que les avions transportaient la maladie ? Même chose plus près de nous avec la grippe espagnole... Si vous ne prenez plus l’avion, je co...

à écrit le 20/05/2020 à 21:37
Signaler
Concorde ... A380 ... tout ce travail pour en arriver là ... c'est désespérant ... et très couteux ...

à écrit le 20/05/2020 à 19:32
Signaler
j'espere qu'ils seront vendus aux chinois , une rentrée d'argent oh combien utile par les temps qui courent.

à écrit le 20/05/2020 à 19:08
Signaler
C'est bien dommage car c'est un avion silencieux confortable ! On a pas l'impression d'être en vol ! Content de l'avoir pris sur Emirates. Et dire qu'il aurait pu prendre 800 personnes en classe économique le bilan carbone aurait été meilleur....

le 21/05/2020 à 9:24
Signaler
Alors serrés comme des sardines...🤔

le 21/05/2020 à 11:40
Signaler
Pensez-vous qu’il est facile de remplir un tel avion en ce moment?

le 23/05/2020 à 19:50
Signaler
C'est une question de fréquence de rotation. Avec 2 rotations de A380 vous emportez autant de passager qu'avec 3 ou 4 rotations de A350. Et vous faites 30% d'économie. Le tout est d'accepter qu'il y ait moins de vols disponibles. Ce qui me se...

à écrit le 20/05/2020 à 18:58
Signaler
Une transformation en avion cargo serait-elle possible et rentable ?

le 21/05/2020 à 11:54
Signaler
Non, pas vraiment. Une variante A380F avait été envisagée mais n'a jamais vu le jour. Et comment charger les palettes sur une telle hauteur, il faudra un équipement adapté.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.