La grève s'érode lentement à la SNCF et à Air France

Avec une hausse du nombre de trains en circulation prévue lors de la prochaine grève ce lundi et ce mardi, la mobilisation des cheminots s'érode lentement pour le président de SNCF Mobilités. A Air France, le taux de participation pour la journée de grève de ce lundi baisse également. Air France prévoit d'assurer trois vols sur quatre.

3 mn

(Crédits : Reuters)

La mobilisation des syndicats contre la réforme ferroviaire s'érode lentement, a déclaré dimanche le président du directoire de la SNCF et PDG de SNCF Mobilités, Guillaume Pepy, en annonçant une amélioration du trafic pour les deux nouvelles journées de grève, les neuvième et dixième du mouvement, lundi et mardi.

"Le trafic sera en amélioration. On aura 40% des TER et 40% des trains en région parisienne, les transiliens et les RER. Il y aura 30% d'intercités, c'est mieux que lors de la dernière grève, et 35% des TGV. Ça veut dire que la grève s'érode, elle s'érode lentement" ", a-t-il dit lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

"Les voyageurs, ils en ont tout simplement assez", a-t-il ajouté avant d'indiquer que, au total, quatre employés de la SNCF sur cinq "sont au travail. "En même temps, ceux qui conduisent les trains sont en grève à 60%. C'est beaucoup moins qu'au début de la grève où on était à 77%", a encore déclaré Guillaume Pepy.

Baisse de la mobilisation des pilotes

C'est un peu la même chose à Air France. Pour la grève de ce lundi, la participation des pilotes est de 28,1%, en légère baisse de 1,5 point par rapport au 17 avril mais en baisse beaucoup plus importante (8-points) par rapport à la journée du 11 avril, où la mobilisation dépassait les 36%. Par conséquent, Air France pense assurer ce lundi 75% de ses vols contre 70% lors des dernières journées de grève. Pour autant, il faudra attendre de voir le taux de participation à la grève de mardi pour voir si cette tendance se confirme. L'intersyndicale avait prévu d'annoncer le 26 avril une nouvelle salve de grèves pour début mai. Depuis, la direction a lancé a décidé de lancer une consultation auprès des salariés pour leur demander de voter sur sa proposition salariale. Celle-ci doit commencer le 26 avril et s'achever début mai. Avec cette consultation, Air France compte mettre fin aux grèves.

La grève s'érode lentement à la SNCF et à Air France

Pour autant, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, ne partage pas l'analyse de Guillaume Pepy.

"Guillaume Pepy, mercredi dernier, disait la même chose, et jeudi il y avait plus de grévistes à la SNCF que la veille. Il faut arrêter de jouer les gros bras, il faut régler le problème", a-t-il dit sur BFM TV. Le calendrier des grèves perlées organisées par les syndicats - qui porte sur deux jours de grève tous les cinq jours - court pour l'instant jusqu'à fin juin.

Le Parisien a évoqué une concertation prochaine des syndicats sur une éventuelle prolongation du mouvement cet été, une éventualité à laquelle Guillaume Pepy dit ne pas croire, après le vote définitif de la réforme. "Il n'y aura pas de grève cet été. Les cheminots sont des gens responsables. Lorsque une loi est votée (...) ça veut dire que le peuple français a parlé et les cheminots sont légitimistes", a-t-il dit, "je suis convaincu que les cheminots sont des gens responsables".

A plus court terme, il a annoncé que la SNCF mobiliserait l'essentiel de ses moyens pour le week-end des 28 et 29 avril, au début du pont du 1er mai, afin d'assurer "plus de 250 TGV par jour, peut-être 280" malgré la grève.

Guillaume Pepy a indiqué d'autre part que la SNCF allait mettre en place cette semaine, à l'approche de la fin de l'année scolaire et universitaire un "PC exam" qui travaillera avec les rectorats et les universités "pour pouvoir garantir les trains qui desservent les centres d'examen".

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 24/04/2018 à 13:36
Signaler
Le problème n'est pas tant le statut des cheminots, qui intéresse peu de monde hormis eux-mêmes, que de laisser en cas de défaite un chemin totalement libre au train de soit-disantes réformes modernisatrices de NapoMacron !! Là, on ne pourra plus l'a...

à écrit le 23/04/2018 à 10:18
Signaler
Pour les avions il y a d'autres compagnies qu' Air France surtout pour aller à l'étranger. Pour les vacances pas de train il y a à la place la voiture, les cars ou partir à l'étranger avec une compagnie aérienne qui ne fait pas grève cela existe...

à écrit le 23/04/2018 à 10:07
Signaler
Le véritable gagnant de ce conflit à la SNCF ? La loi du 21 août 2007 sur le service garanti, sur laquelle on a beaucoup dit de bêtises ces derniers jours : certes ce n'est pas une loi de service minimum comme on l'a improprement présentée, c'est à d...

à écrit le 23/04/2018 à 9:03
Signaler
"Mais si qu'on vous dit, vous pouvez nous croire nous autres ! Puis avec tout ce que vous êtes capables de croire, un peu plus un peu moins hein..."

à écrit le 23/04/2018 à 8:05
Signaler
la greve s'erode tellement que mon avion pour Tunis est annulé ainsi que tous les autres pour la meme destination. Curieux? non. Les journalistes seraient ils des représentants de la direction d'Air France et du gouvernement? Qu'ils essaient de prend...

à écrit le 22/04/2018 à 19:09
Signaler
Les syndicats ne représentent que les nantis de la fonction publique . L'égalité républicaine c'est tout le monde au même statut ... Le peuple ne peut pas adhérer à ce racket de 50 milliards . A qui a profité là gabegie du TGV ? Aux cheminots autant...

le 23/04/2018 à 22:53
Signaler
Au même statut, pourquoi pas… mais quel statut ? Le CDD ? L’intérim ? Pourquoi pas le contrat 0 heures anglais tant qu’on y est. Voir, allez, imitons notre modèle allemande : tous au statut de travailleur à 1€ de l’heure ! Ça ne concerne bien sur...

le 24/04/2018 à 2:47
Signaler
Le jour où les pilotes AF travailleront pour 1€ de l'heure, je vous offre votre poid en or !!! Ceci dit, je pense que ce que veut dire Iso, c'est : pas de régimes spéciaux, pas de départ à la retraite anticipés pour certains, pas de prise en compte ...

à écrit le 22/04/2018 à 18:17
Signaler
Cet article a un coté, "on se console comme on peut"... alors que les grèves pourraient encore durer des mois et être relayées. Le bon coté de l'expérience, c'est que les français commencent à se faire à l'idée que les trains ne vont pas aller mie...

à écrit le 22/04/2018 à 17:21
Signaler
Les graphiques aléatoires de la SNCF sur le pourcentage de grévistes : Depuis le 4 avril, deuxième jour des grèves, le service de communication de la SNCF utilise des graphiques en barres pour montrer l’évolution du pourcentage de grévistes parmi ...

à écrit le 22/04/2018 à 16:21
Signaler
la gouvernance par une communication erronée déçoit et discrédite les élus privés de s exprimer

à écrit le 22/04/2018 à 15:25
Signaler
Et moi qui croyais que la grève était un "privilège" des travailleurs et pas des assistés ?

à écrit le 22/04/2018 à 14:52
Signaler
Un gréviste européiste ne voudra jamais admettre que les décisions qui se prennent a Bruxelles les impactent directement et préfère accuser les "marionnettes" au pouvoir!

le 22/04/2018 à 16:37
Signaler
Les décisions de "Bruxelles" sont des décisions prises par les Etats-membres. La Commission ne fait qu'exécuter leurs décisions ,et la France avec l'Allemagne disposent du poids politique le plus important... "Bruxelles" n'a que le pouvoir que lui ac...

le 23/04/2018 à 11:31
Signaler
Les GOPE discutées par les états membres ...? Je vous invite à révisez mon ami. https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon

le 23/04/2018 à 17:33
Signaler
Alors pourquoi on s'en plaint si c'est si démocratique? Non! La signature des traités nous engage et donne un chèque en blanc a Bruxelles pour nous imposez le "dogme" préétablie!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.