La suppression des lignes domestiques sera anecdotique

 |  | 1142 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La quasi-totalité des mesures proposées par la convention citoyenne pour le climat (CCC) pour réduire les émissions de CO2 de l'aviation vont passer à la trappe dans la loi climat. Celle-ci entend supprimer les lignes domestiques sur des axes où existe une alternative ferroviaire en moins de 2h30, hors hub pour ne pas affaiblir les vols d'alimentation vers le hub d'Air France à Roissy. Cette protection des vols en correspondance devrait également concerner les lignes vers l'aéroport d'Orly d'où partent la quasi-totalité des vols vers l'outre-mer. Mais, la fréquence des vols devrait être limitée, car elle devrait être calée sur les horaires de départs et d'arrivées des vols long-courriers.

La réunion ce lundi entre Emmanuel Macron et les membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) s'annonce tendue. Prévue à 17 heures, elle confirmera le fossé qui existe entre les positions du chef de l'État, tenté de temporiser sur certaines mesures face à la brutalité de la crise, et celles, parfois radicales, de cette convention à propos des 149 mesures que cette dernière a proposées pour "réduire d'au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre de la France dans un esprit de justice sociale". Alors qu'un projet de loi climat censé traduire une bonne partie de ces propositions sera présenté d'ici à fin janvier, Emmanuel Macron a, la semaine dernière, relativisé la légitimité de cette convention qu'il avait lui-même créé après la crise des "gilets jaunes".

"Je ne veux pas dire que, parce que les 150 citoyens ont écrit un truc, c'est la Bible ou le Coran", a-t-il dit dans une interview accordée à Brut.

Cette déclaration, qui fait suite à la comparaison du moratoire proposé par la CCC sur le déploiement de la 5G à un "retour à la lampe à huile", a renforcé les soupçons de la Convention et de ses partisans d'un détricotage de leurs propositions.

L'aviation traduit ce décalage, puisque les propositions de la convention pour réduire l'impact environnemental de ce secteur (dont les vols intérieurs, Outre-Mer inclus, représentent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2020 à 11:02 :
Pour le climat, nous continuons à ne rien faire.

Les pays nordiques ont vingt ans d'avance sur nous sur l'amélioration énergétique de l'habitat. Et nous on ne se lance pas ... peux-être pour protéger le chiffre d'affaire d'EDF.

La suppression des lignes aériennes intérieures : entre les trajets centre-ville aéroport, l'enregistrement, l'attente au départ, etc ... un Paris-Marseille est plus rapide en TGV.
La solution pour Air France : opérer des TGV directs des grandes villes vers Roissy afin de rejoindre les liaisons internationales. Au passage, on supprimera nombre de petits aéroports qui coutent une fortune à la collectivité.
Réponse de le 15/12/2020 à 15:35 :
Vous avez raison, il faut protéger le chiffre d'affaire d'EDF tout en faisant quelque chose pour le climat : relançons les centrales nucléaires ...!!!
des TGV opérés par Air France, pourquoi pas : mais il faut la continuité du voyage du départ jusqu'à la fin : prise en charge des bagages du début à la fin, prise en charge des conséquences d'un retard sur une partie du trajet ... sinon, j'orienterai mes vol Lyon-Johannesburg via Amsterdam au lieu de CDG ! Je ne sais pas si cela fera quelque chose pour le climat... mais c'est sur, ça fera quelque chose contre l'économie française ...!!
a écrit le 15/12/2020 à 10:33 :
A situation problématique (le terme est faible) et alors que la communauté scientifique (GIEC en tête) est à l'unisson face aux enjeux climatiques , les réponses devraient être sans détour.
Là où l'offre ferroviaire est pertinente surtout quand elle est permise par une offre TGV de qualité (Paris/Marseille, Paris/Montpellier , Lille/Lyon ,...) le report modal doit être la règle quitte à l'effectuer de façon progressive
a écrit le 15/12/2020 à 9:01 :
Redécouvrons la belle lenteur des voyages en bateaux et pour les vacances explorons à pieds la France, le canal du midi par exemple..
a écrit le 15/12/2020 à 8:25 :
D'où vient ce chiffre de « 3,5% des émissions de CO2 en France » ?
Selon mes calculs sur la base des données publiées par la DGAC et du CITEPA pour 2018, c'est 8,7% pour le seul CO2. Et beaucoup plus si on ajoute l'impact climatique des cirrus induits par les trainées et des NOx !
a écrit le 14/12/2020 à 18:41 :
si vous voulez reduire les emissions de C02 il y a 2 solutions : une chute drastique du niveau de vie ou une chute drastique de la population. La premeiere est difficile a faire sans declencher une rebellion generalisee (meme dans un pays comme la chine). le covid aurait pu aider pour la seconde mais c est un virus pas mechant (moins 1% de mortaliet et en plus que des vieux. la peste elle eliminait 50 % des gens). autrement dit les temperatures vont augmenter et on ferait bien de s y preparer serieusement
a écrit le 14/12/2020 à 16:15 :
mais pourquoi s'alarmer ? s'alarmer de quoi d'ailleurs ? puisque la majorité a décidé de ne pas changer son mode de vie, je ne vois aucune raison de changer, alors consommons, produisons comme nous le faisons maintenant et ne nous occupons pas de tout cela.
Alors la 5g en bluetooth dans le 4 x 4 diesel c'est comment ? perso je souhaite en acheter mais vu mon passif écolo/récessif je n'ai pas d'expérience, mais j'ai réfléchi comme je n ai pas d'enfant autant jouir à fond de la vie....
Réponse de le 15/12/2020 à 4:32 :
@ Makno.
Zavez raison, jouissons sans entrave.
a écrit le 14/12/2020 à 13:36 :
Janco donne l'ampleur de la tache pour limiter la hausse à venir de la température moyenne a 2°C :

L'éradication de l'allemagne et ses usines, du japon et ses usines en 40 c'est un peu moins !!! de ce qui est nécessaire chaque année !! pour parvenir à cet objectif !

Même le covid, en France en fait c'est moins des 4% de baisse du CO2 nécessaires !
Et chaque année !

Autant dire que c'est deja trop tard....

Alors pourquoi cet objectif des 2°C ?
Par ce qu'il y a une convergence de plusieurs modèles mondiaux numériques de l'évolution de la température moyenne jusqu'à cette température, et qu'après les modèles divergent mais tous prévois comme un changement d'état, une transformation exponentielle un basculement vers des changements globaux irréversibles et gigantesques !
a écrit le 14/12/2020 à 12:41 :
c'est cela la démocratie de m macron des personnes tirez au sort
de preference écolos qui prétende refaire la france
alors que les maires les députés les sénateurs ne sont pas écouté.
il faut dire de gerer la france depuis pres d'un ans avec un conseil de sécurité militaire et scientifique doit a longue rendre parano
en tout cas décalé des préoccupations des francais
a écrit le 14/12/2020 à 12:11 :
Mon Dieu, mais que de démagogie. Au lieu de convoquer des scientifiques et des experts pour trouver des solutions appropriées, les voilà qui demandent l'avis de 150 pleupleus qui n'y connaissent rien en transports, en réchauffement ou autre. Déjà ça leur est pas venu à l'idée de proposer un remplacement des jets par des turbopropulseurs (ex. remplacer des CRJ1000 par des ATR 72) ? Proposer davantage de lignes de trains électrifiées non plus ? Développer le Spacetrain (qui est autrement plus réaliste que ce truc nommé Hyperloop) ? Ensuite, si c'est pour dépendre de l'envie de travailler des enfants gâtés de la SNCF, pour moi ce sera non et encore non. Si c'est ça je prendrai ma voiture ou le Flixbus. J'ai encore en mémoire un voyage catastrophique sur Nantes l'an dernier, tout ça parce que ces tire au flanc professionnels avaient décidé de faire un pseudo droit de retrait uniquement pour aller se la couler douce au bistro d'à côté (véridique). Cette blague qu'est la CCC est juste une manoeuvre pour dire "mais vous voyez bien que je vous écoute ! Alors arrêtez de râler !"
a écrit le 14/12/2020 à 10:21 :
La convention citoyenne, un truc démagogique de plus pour montrer qu'on écoute aussi la voix du peuple...Mais, la raison d'État, la realpolitik et les calculs politiciens ont vite fait de balayer tt ça. Il n'y avait que les utopistes , et encore...pour croire qu'elle aurait une influence quelconque sur le cours des choses.
a écrit le 14/12/2020 à 9:31 :
C'est pour ça qu'il va leur parler... ^^

"Je prend mon temps sans plus attendre
Je bouge mon cul sur mon divan
Le déluge vient pour mes enfants
Et dans les dîners je m'étends
Sur le sujet, évidemment
Je suis le sauveur, je suis savant
Je suis savant
Je suis savant
(Je suis savant)"

Shaka Ponk

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :