La voiture électrique pèse 7,5% des ventes de véhicules neufs en Europe

Les ventes de voitures électriques explosent en Europe. Elles représentent 7,5 % des ventes de véhicules neufs au second trimestre. Mais elles restent encore largement insuffisantes pour atteindre les objectifs fixés par la Commission européenne en matière de réduction des émissions carbone.

3 mn

Les ventes des voitures 100 % électriques ont doublé leur part de marché en un an.
Les ventes des voitures 100 % électriques ont doublé leur part de marché en un an. (Crédits : Shutterstock)

Côté face, la part de marché des voitures électriques dans les ventes de véhicules neuf a plus que doublé en Europe au deuxième trimestre. Côté pile, ces ventes restent loin des objectifs prévus à moyen terme par la Commission européenne pour protéger l'environnement.

Ainsi, les 100% électriques représentent  7,5% des ventes de véhicules neufs en Europe au deuxième trimestre 2021, contre 3,5% un an plus tôt, a annoncé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). Sur un marché automobile au ralenti, il s'est ainsi écoulé 210.000 voitures électriques.

Les constructeurs automobiles mettent le turbo sur la voiture électronique, tant en investissements technologiques qu'en marketing, pour se plier à une nouvelle norme draconienne européenne limitant leurs émissions de CO2.

Les voitures à essence ne pèsent plus que 40% des ventes européennes, avec 1,17 million de véhicule, contre plus de la moitié un an plus tôt. Le diesel s'effondre à 20% des ventes, contre 30 % un an plus tôt, alors qu'il représentait la majorité des ventes il y a encore quelques années.

La transformation du parc est en marche mais la Commission européenne souhaite accélérer la transition, avec comme objectif une neutralité carbone en 2050. Elle vise donc une réduction de 15 % des émissions en 2025 et de 55% en 2030 et l'interdiction de toute vente de moteur à essence en 2035. Du coup, les constructeurs ont intérêt à pousser les ventes des voitures à essence d'ici 2025, compte tenu de marges beaucoup plus élevées.

Plusieurs constructeurs, dont Stellantis (Peugeot, Fiat) ont cependant annoncé qu'ils ne développeraient plus de nouveaux moteurs à essence et limiteraient le choix de motorisations. D'autres se sont engagés radicalement dans le virage électrique, certaines marques prévoyant de devenir 100% électriques dès l'année 2025 pour Jaguar, ou 2030 pour Volvo.

L'hybride prime sur l'électrique

Dans l'immédiat, les moteurs à combustion ont surtout fait place aux hybrides (essence ou diesel), qui représentent désormais 19,3% du marché. Les hybrides rechargeables, qui avec leur plus gros moteur électrique permettent de rouler quelques kilomètres sans émissions, représentent de leur côté 8,4% du marché.

Ces modèles sont cependant dénoncés comme étant plus polluant que les voitures à essence et ils pourraient même être condamnés en 2035 par la Commission européenne, même si la France et l'Allemagne s'y opposent.

En outre, dans tous les pays, les voitures électriques restent plus chères que leurs équivalents à essence, même si d'importantes aides publiques sont proposées et qu'à l'usage, les économies d'essence redressent vite la balance. Cette question du prix à l'achat devient même une question politique, avec un risque de fracture sociale au sein des pays et même entre les différentes pays européens Nord-Sud et Est-Ouest.

Les ventes de voitures électriques ont bonnes en Espagne, en Allemagne, ou en France notamment. Mais le reste de l'Europe ne suit pas, notamment dans les pays qui ont un revenu par habitant de moins de 17.000 euros, et qui restent sous les 3% de ventes électriques. Cette fracture se retrouve dans l'équipement en bornes de recharge.

Stellantis comme Volkswagen prévoient cependant qu'avec la baisse du coût des batteries, dans lesquelles les constructeurs investissent d'ailleurs massivement, le prix des voitures électriques devrait égaler celui des voitures à essence avant la fin de la décennie.

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 26/07/2021 à 11:53
Signaler
Eh ben tout ça pour ça ! ^^

à écrit le 26/07/2021 à 10:43
Signaler
On ne parle pas du pourcentage en France qui doit correspondre au pourcentage des bornes de recharge !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.