Le SNPL obtient ce qu'il souhaitait et lève son préavis de grève nationale

Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a levé son préavis de grève nationale pour la semaine prochaine. Il a obtenu du ministère des Transports que le projet de créer une branche du transport aérien - qui conduirait à remettre en cause la représentativité spécifique des pilotes dans les compagnies - ne serait pas ajouté dans la loi d'orientation des mobilités (LOM).
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Reuters)

Il n'y aura pas de grève générale des pilotes de ligne français la semaine prochaine. Selon nos informations, le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a levé son préavis de grève pour la période allant du 14 au 19 mai dans le but d'obtenir le maintien de la représentativité spécifique des pilotes au sein d'une branche du transport aérien, que le syndicat des pilotes redoutait de voir apparaître dans la loi d'orientation des mobilités (LOM).

Le SNPL s'oppose en effet à la création d'une branche du secteur (dans laquelle ils seraient dilués) qui négocierait tous les sujets spécifiques aux pilotes. « Une ligne rouge », avait dénoncé le SNPL dans un tract en expliquant que « cette remise en cause serait sans nul doute un préalable à la disparition de notre capacité à négocier au niveau de l'entreprise. »

Le préavis avait été adressé non pas aux compagnies aériennes mais à Matignon et aux ministres des Transports et du Travail.

Pas d'amendement dans la LOM

Selon certaines sources, le ministère des Transports a envoyé un courrier assurant qu'il n'y aurait aucun amendement en ce sens dans cette loi, sans pour autant enterrer son projet. Interrogé, le SNPL a confirmé le retrait de son préavis, sans donner plus de précisions. Le ministère des Transports n'a pas confirmé l'existence de ce courrier, mais confirme que le gouvernement « n'introduira pas d'amendement dans la LOM en vue de faire évoluer les règles de la négociation de branche ».

Le dossier est repoussé

Le dossier est donc repoussé. Le gouvernement maintient son souhait de mettre en place une convention collective dans le transport aérien qui permettrait, explique-t-on au ministère des Transports, « à la fois de lutter contre le dumping social et de traiter des sujets concernant tous les salariés comme l'emploi ou la formation professionnelle ».

« Une telle convention nécessite de tenir compte des spécificités reconnues aux pilotes. Les réflexions sont engagées mais les points de vue sont trop éloignés à ce stade pour qu'ils puissent déboucher à court terme sur une évolution législative qui fasse consensus. Le travail se poursuit. Nous souhaitons que les réflexions se poursuivent entre les partenaires sociaux et les employeurs pour parvenir à la mise en place de ce cette future convention collective », ajoute-t-on.

Le SNPL s'inquiétait également du risque qui planait sur la pérennité de la caisse de retraite des personnels navigants (CRPN), dans le cadre de la réforme des retraites qui se profile. Mais avec un report du calendrier, ce combat est également repoussé.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 09/05/2019 à 23:35
Signaler
Bonsoir tout d'abord il ne s'agissait pas d'une gréve des pilotes d'AF mais d'un préavis de gréve déposé par le SNPL pour l'ensemble des pilotes Français et donc pour toutes les compagnies. Certes Air France étant la compagnie française avec le plus ...

à écrit le 09/05/2019 à 18:06
Signaler
faites comme moi bye-bye ! air France que je ne prends plus ces dernierrs annees comme bientôt la sncf avec l'arrivée de nouvelles compagnies

à écrit le 09/05/2019 à 13:24
Signaler
vous vous f... du monde ? les pilotes d'air Rance sont les mieux payés au monde par rapport à leurs horaires de travail. Il faudrait surtout que l'état arrête de subventionner cette catastrophe nationale qu'on surnomme Air Rance.

à écrit le 09/05/2019 à 11:28
Signaler
Il faudrait vraiment privatiser Air France, les pilotes sont beaucoup trop gâtés , ils ne cessent de faire grève depuis 30 ans et manquent de psychologie dans cette période ou les français gagnent en moyenne 1500 euros par mois .

le 09/05/2019 à 11:54
Signaler
Air France est déjà pricée depuis un moment, tenez-vous à jour avant de vous ridiculiser en public. Quant aux pilotes, ils y sont payés comme ceux d’Easyjet ou Lufthansa, mais moins bien que chez KLM, aux Emirats ou en Chine.

le 09/05/2019 à 11:54
Signaler
Air France est déjà privée depuis un moment, tenez-vous à jour avant de vous ridiculiser en public. Quant aux pilotes, ils y sont payés comme ceux d’Easyjet ou de Lufthansa, mais moins bien que chez KLM, aux Emirats ou en Chine.

le 09/05/2019 à 16:16
Signaler
Certes cela peut choquer mais ces compagnies aériennes sont mondialisées et il existerait un déficit de pilotes. Personnellement, je m'interroge plutôt sur la détaxe du kérosène et le prix particulièrement bas de certains charters..

à écrit le 09/05/2019 à 11:25
Signaler
Macron Jupiter et Prince Philippe démontrent leur incapacité à réformer une caste que sont les salariés d'entreprises publiques et nos chers couteux fonctionnaires. En attendant le déficit tutoie les 100% du PIB ainsi va le Titanic France.

le 09/05/2019 à 18:57
Signaler
Et avez-vous applaudi quand ils ont montré leur capacité à réformer la SNCF....-)

à écrit le 09/05/2019 à 9:37
Signaler
"si t'as pas une Rolex a 50 ans, t'as raté ta vie..."

à écrit le 09/05/2019 à 9:33
Signaler
Le macronisme n'allait quand même pas se mettre à dos "les premiers de cordée" qui ont voté en majorité pour lui... "Faible avec les forts, fort avec les faibles" as usual

à écrit le 09/05/2019 à 9:20
Signaler
Bravo au SNPL, le dernier espoir des pilotes français face à un état prêt à faire disparaître le transport aérien français au profit de compagnies européennes ou non (Norwegian) moins disantes socialement.... Vous êtes notre dernier rempart! Merci

le 09/05/2019 à 14:45
Signaler
En parallele, bravo a Air France pour si bien limiter l'installation d'une concurrence (en province notamment) et nous rendre si dépendant d'une compagnie si chere et peu fiable (les greves étant un aléa comme un autre). Quand Air France sera a genou...

à écrit le 09/05/2019 à 8:47
Signaler
Le SNPL représente un des derniers bastion corporatif nuisible du monde du travail en France. Il n'a même pas à faire grève, il lui suffit de menacer. Air France lui doit une grand part de ses difficultés depuis des années. Aucun dirigeant de la comp...

le 09/05/2019 à 9:26
Signaler
comme en Allemagne quand le syndicat ig metall fait un préavis de gréve il obtient toujours avant .comme quoi quand on a les clés c est pas facile en face

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.