Low-cost long-courrier : Norwegian vient croiser le fer avec Level à Orly

 |   |  443  mots
(Crédits : DR)
Pour contrer l'arrivée en septembre de la compagnie low-cost long-courrier d'IAG entre Orly et Newark, Norwegian qui avait prévu depuis longtemps de desservir Newark depuis Roissy fin février va transférer ses vols à Orly.

Les prix entre Paris et New York risquent d'être attractifs à partir de la fin de l'année. Le match entre les deux low-cost long-courriers, Norwegian et Level, la marque low-cost long-courrier du groupe IAG (British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling), laisse en effet présager une guerre tarifaire sans merci au départ de Paris. Mise sous pression par l'arrivée cet été de Level à Orly, Norwegian semble répondre coup pour coup.

Level débarque en septembre sur Newark

Alors que Level a notamment annoncé le lancement au départ d'Orly de Newark (l'aéroport du New Jersey situé à deux pas de Manhattan) à raison de 4 vols par semaine à partir de septembre, Norwegian a décidé de se positionner également sur cette ligne dès le 28 février, selon une source proche du dossier confirmant les informations du site Routesonline. Annoncée en juillet dernier, la desserte de Newark ne se fera pas au départ de Roissy-Charles de Gaulle comme prévu initialement mais au départ d'Orly, un aéroport sur lequel la compagnie norvégienne dispose des créneaux horaires de décollage et d'atterrissages utilisés jusqu'ici pour des vols moyen-courriers.

En agissant ainsi, Norwegian montre qu'elle n'a pas l'intention de laisser Level seule sur une route très appréciée des passagers, notamment professionnels en raison du poids de cette clientèle dans la zone de chalandise d'Orly et de Newark et de la proximité de ces deux aéroports de Paris et de New York.

Norwegian sur les Antilles?

C'est un peu la réponse du berger à la bergère. Car en annonçant son arrivée à Orly pour desservir non seulement Newark mais aussi Montréal et les Antilles, Level a en effet pris de court Norwegian qui planchait sur une ouverture de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France pour la saison hiver 2018/2019, qui commencera fin octobre. Cette annonce complique l'équation économique de la compagnie norvégienne dans la mesure où elle accroît le caractère concurrentiel de ces routes, lesquelles vont donc compter avec Level cinq opérateurs. Pour autant, rien ne dit encore que Norwegian renoncera à ses projets.

Le match Norwegian-Level à Orly ne fait que dupliquer à Paris celui qui a commencé l'an dernier à Barcelone, où Level a créé sa première base d'exploitation pour concurrencer Norwegian qui venait de s'y installer quelques mois plus tôt. Ce match entre les deux low-cost aura forcément un impact sur les autres compagnies présentes en direct entre Paris et New-York au départ de Roissy (Air France, Delta, United, American, La Compagnie, XL Airways).

| Lire aussi : L'analyse complète sur le low-cost long-courrier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2018 à 18:02 :
Des millions de passagers transportés, des hordes d'individus mal léchés qui se déversent à travers toute la planète en détruisant tout sur leur passage, des tonnes de kérosène gaspillées et tout ça pour un petit bénéfice. Pas si malin que cela le capitalisme. On en rirait si les conséquences n'étaient pas aussi lourdes. Vous avez encore envie de voyager vous ?! Vous connaissez un coin épargné et encore en bon état vous ?! En 20 ans tout a été dévasté...à plaindre ceux lucides qui découvrent les voyages maintenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :