Marc Rochet lâche les manettes opérationnelles d'Air Caraïbes, Patrick Malval lui succède

 |   |  776  mots
Marc Rochet et Patrick Malval
Marc Rochet et Patrick Malval (Crédits : DR)
A 67 ans, le président du directoire d'Air Caraïbes a décidé de quitter ses fonctions. Patrick Malval, 50 ans, qui a fait toute sa carrière chez British Airways et le groupe IAG, lui succède.

Une page se tourne dans le ciel français. Marc Rochet, président du directoire d'Air Caraïbes, l'un des plus grands présidents que le pavillon français ait connu, va lâcher à 67 ans les mannettes opérationnelles d'Air Caraïbes et de son entité long-courrier, Air Caraïbes Atlantique, toutes deux filiales du groupe Dubreuil. Marc Rochet, « qui a souhaité se recentrer sur d'autres sujets », selon le communiqué du groupe, restera administrateur d'Air Caraïbes et membre du conseil de surveillance d'Air Caraïbes Atlantique. Il continuera par ailleurs à exercer ses fonctions de Président de French Bee (ex French Blue), la low-cost long-courrier du groupe Dubreuil et de Hiline cargo, et devient directeur général de Groupe Dubreuil Aéro (GDA), une autre filiale du groupe Dubreuil dédiée aux métiers du transport aérien, dans laquelle il continuera de participer à la définition de la stratégie des compagnies aériennes du groupe Dubreuil en étroite collaboration avec Jean-Paul Dubreuil, président-fondateur du groupe éponyme. Cette structure va d'ailleurs jouer un rôle central puisqu'elle va récupérer la gestion des programmes de vol, du revenu management et de la flotte.

"Une page se tourne. L'entité aéronautique du groupe Dubreuil se porte bien. Les résultats financiers 2017 que nous allons bientôt communiquer sont de très bonne tenue. Les nouveaux avions qui sont entrés dans notre flotte sont rodés. Tout est sous contrôle. Jean-Paul Dubreuil et moi-même souhaitons faire du développement et nous avions besoin de gens compétents pour renforcer le groupe", confie Marc Rochet à La Tribune.

 "Marc a fait un travail remarquable à nos côtés depuis 2003 et les tout premiers pas de la compagnie sur les liaisons transatlantiques. Il a toujours répondu présent à chacune des étapes de la vie de la compagnie et a grandement contribué à la réussite et aux performances d'Air Caraïbes. Je respecte son choix légitime d'aspirer désormais à une vie professionnelle différente et de pouvoir prendre un peu de hauteur pour m'aider à orienter la stratégie de nos compagnies", a déclaré Jean-Paul Dubreuil dans un communiqué.

Patrick Malval, un pur produit de British Airways

Air Caraïbes restera dans de bonnes mains. C'est en effet Patrick Malval qui va remplacer Marc Rochet. Agé de 50 ans, il a fait toute sa carrière chez British Airways, puis au sein du groupe IAG, la maison-mère de la compagnie britannique. Fin novembre, Patrick Malval avait démissionné du groupe IAG.

Entré chez British Airways il y a 23 ans, il avait été nommé directeur commercial de la compagnie britannique pour l'Europe de l'Ouest en 2007 avant de  prendre les rênes de la compagnie Openskies en 2011, dont Marc Rochet était administrateur. "Au cours de cette période, il a eu l'occasion de travailler étroitement avec Marc Rochet : les deux hommes ont non seulement une expérience commune de collaboration mais aussi une estime réciproque », explique le groupe Dubreuil.

Les deux hommes partagent en effet la même attention portée aux clients et la même rigueur sur les coûts. Comme l'était avant lui René Lapautre, l'ancien DG d'UTA, Marc Rochet a toujours cherché à améliorer à la compétitivité intrinsèque des compagnies qu'il a dirigées. Venant de British Airways, où il a connu des plans drastiques de réductions de coûts, Patrick Malval était à bonne école. Willie Walsh, le directeur général du groupe IAG l'avait placé dans l'équipe qui a eu la charge de définir et de lancer Level sur le créneau du low-cost long-courrier. Cette connaissance intime de Level lui sera fort utile au moment de l'arrivée de cette dernière sur les Antilles à partir de l'été prochain.

La tâche de Patrick Malval ne sera pas simple. Il arrive au moment où la concurrence entre la Métropole et les Antilles va se durcir avec l'arrivée de Level, cet été, et peut-être de Norwegian.

A moins, comme vont forcément le penser certains, qu'il ne vienne pour préparer un partenariat ou un adossement au groupe IAG. Un certain nombre d'observateurs estiment qu'à 74 ans, Jean-Paul Dubreuil pourrait être tenté, un jour, de vendre ses compagnies aériennes, si d'aventure il voyait que ses enfants ne souhaitent pas continuer dans le transport aérien.

La passation entre Patrick Malval et Marc Rochet aura lieu la semaine prochaine. Ensemble, ils rencontreront les équipes antillaises de la compagnie le 9 mars sur Pointe-à-Pitre et Fort-de-France. Patrick Malval sera basé à Orly, au centre opérationnel d'Air Caraïbes Atlantique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :