Pass sanitaire : la SNCF prête à effectuer des contrôles "massifs"

Les contrôles à quai seront assurés "par des agents SNCF de différents métiers et pourront bénéficier de l'appui des forces de l'ordre, en particulier lors des périodes de pointe", a précisé l'entreprise publique. Les clients qui ne seront pas en mesure de présenter le document feront l'objet d'une interdiction de monter à bord lors d'un contrôle à quai. A bord, l'amende de 135 euros est maintenue pour les contrevenants.

4 mn

Le dispositif reposera sur des contrôles massifs, partout et à tout moment du voyage, a souligné la SNCF.
Le dispositif reposera sur des "contrôles massifs, partout et à tout moment du voyage", a souligné la SNCF. (Crédits : BENOIT TESSIER)

Quand certains restaurateurs pointent l'incapacité de contrôler les pass sanitaires, la SNCF annonce qu'elle appliquera les mesures du gouvernement. Dans la foulée des annonces sur l'extension du pass sanitaire aux lieux de loisirs, centres commerciaux et aux transports longue distance, la compagnie ferroviaire s'est dite prête à effectuer des contrôles "massifs" du pass sanitaire dès qu'il sera obligatoire dans les trains longue distance, début août, a-t-elle affirmé ce jeudi.

"Un billet, un masque et un passe sanitaire: ce sont les trois éléments pour prendre le train à partir de début août", a souligné sur RTL le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet.

Le dispositif reposera sur des "contrôles massifs, partout et à tout moment du voyage", a souligné la SNCF dans un communiqué: essentiellement à quai au moment de l'embarquement, mais aussi à bord, ou à la descente du train.

Les contrôles à quai seront assurés "par des agents SNCF de différents métiers et pourront bénéficier de l'appui des forces de l'ordre, en particulier lors des périodes de pointe", a précisé la SNCF.

Les clients seront informés de ces obligations par courriel et par SMS lors de l'achat du billet et avant leur voyage.

Le maintien de l'amende de 135 euros

Le non-respect de l'obligation de présentation d'un pass sanitaire valide fera l'objet d'une interdiction de monter à bord lors d'un contrôle à quai et d'une amende de 135 euros lors d'un contrôle à bord.

La lecture du pass sanitaire lors du contrôle permettra uniquement de savoir si celui-ci est valide ou non et "aucune donnée issue du contrôle ne sera conservée", assure la compagnie ferroviaire qui avait accusé d'une perte nette de 3 milliards d'euros en 2020 suite aux confinements.

La date précise de mise en œuvre début août de cette obligation doit encore être annoncée par le gouvernement : le pass sanitaire n'est donc pas obligatoire au mois de juillet ni lors du week-end de chassé-croisé du 31 juillet-1er août, a précisé la SNCF.

Le pass sera obligatoire pour monter dans un TGV (Inoui et Ouigo), un Intercités ou un train longue distance international au départ de la France. Les TER et les Transiliens ne sont pas concernés.

Pour rappel, il consiste soit en un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 48 heures actuellement, soit en la preuve qu'on a été contaminé et que l'on a été guéri du Covid-19 (test PCR ou antigénique positif d'au moins 11 jours et de moins de six mois), soit en un schéma vaccinal complet, soit 7 jours après la seconde dose pour la France.

"Vous gâchez cette période estivale"

Déjà partiellement en vigueur depuis la veille, le pass sanitaire patinait pourtant encore jeudi à l'Assemblée, où les députés peinent à s'accorder sur cet outil de lutte contre l'épidémie.

"Vous gâchez cette période estivale pour un certain nombre de Français" qui n'auraient le temps de faire qu'une injection du vaccin, a accusé la députée LR Véronique Louwagie jeudi matin dans l'hémicycle. "On a droit soit à un contrôle autoritaire soit à des mesures technocratiques débiles", a renchéri Sébastien Chenu (RN).

Mais très pressé face à la flambée de l'épidémie, le gouvernement veut faire adopter le projet de loi d'ici à la fin du week-end après quatre jours de débat parlementaire. Et ce malgré un travail titanesque à accomplir. En se quittant en milieu de nuit, les députés avaient encore 900 amendements à examiner sur le millier qui avaient été déposés.

Une autre est prévue jeudi à Paris à l'appel de l'UPR avant un nouveau rassemblement des opposants samedi.

Avec plus de 21.000 cas de contamination au Covid recensés en 24 heures mercredi, c'est la première fois depuis début mai que le seuil de 20.000 contaminations par jour est dépassé, contre 9.000 il y a seulement une semaine. Pour autant, les personnes en soins critiques continuent pour l'heure de baisser (859 contre 931 le 14 juillet).

Lire aussi 3 mnPass sanitaire: la Cnil ne s'oppose pas, malgré une atteinte "particulièrement forte" aux libertés

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 25/07/2021 à 9:16
Signaler
Comme au bon vieux temps !

à écrit le 24/07/2021 à 11:12
Signaler
Paroles... paroles ! Ils sont en permanence dans le rouge à la SNCF. Là ils vont cramer. C'est d'ailleurs l'opportunité pour démanteler cette institution.

le 24/07/2021 à 17:29
Signaler
Vous n êtes pas à la ce page c est déjà fait la sncf épic(statut public ) n existe plus depuis 01/01/2020 .. il y a 3-4 Sa à la place ….

le 24/07/2021 à 17:29
Signaler
Vous n êtes pas à la page c est déjà fait la sncf épic(statut public ) n existe plus depuis 01/01/2020 .. il y a 3-4 Sa à la place ….

à écrit le 23/07/2021 à 11:25
Signaler
C'est pas mal pour le pays des droits de l'homme. Continuez de courber l'echine.

le 23/07/2021 à 11:36
Signaler
Si poutine ou trump ou bolsonaro avait décidé du quart de ce que macron applique avec son passe sanitaire, la tribune serait en train de denoncer l'atteinte aux libertes. mais la c'est leur maitre macron qui a décidé, donc c'est ok, pas de probleme....

à écrit le 23/07/2021 à 10:25
Signaler
Merci de bien vouloir écrire en français ; " passe " ; vous etes un journal français donc dans un cas pareil , nul besoin de l'anglais pass !

à écrit le 23/07/2021 à 8:49
Signaler
Mode d'emploi : comment dissuader les gens à prendre le train...

à écrit le 23/07/2021 à 7:57
Signaler
Que signifie "massif et non systématique"? Une histoire a dormir debout ?

le 24/07/2021 à 17:26
Signaler
Systématique impossible il y a 15000 départs de trains quotidiens et des dizaines de millions de voyageurs par an dans toute la France … il n y a pas -plus les effectifs d’antan…les gares sont pas adaptées - un coût ehorbitant- pour absorber les gou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.