Souveraineté économique : 700 menaces étrangères sur des entreprises françaises depuis 2020 (Bercy)

La Direction générale des entreprises a détecté, grâce aux outils de prévention mis en place par le Service de l'information stratégique et de la sécurité économiques, "30 à 50 nouvelles alertes de sécurité économique chaque mois depuis la crise sanitaire".
Michel Cabirol

3 mn

Photonis a été l'un des symboles de la protection des entreprises françaises face à un rachat étranger non désiré.
Photonis a été l'un des symboles de la protection des entreprises françaises face à un rachat étranger non désiré. (Crédits : Photonis)

Dans son rapport d'activité 2021, la Direction générale des entreprises (DGE) a indiqué avoir détecté, grâce aux outils de prévention mis en place par le Sisse (Service de l'information stratégique et de la sécurité économiques), "30 à 50 nouvelles alertes de sécurité économique chaque mois depuis la crise sanitaire". Soit plus de 700 alertes répertoriées depuis le 1er janvier 2020, dont des tentatives de rachat d'entreprises sensibles. "La menace s'est intensifiée en 2021", a d'ailleurs expliqué la DGE, dont une de ces missions est de veiller à doter la France d'une économie souveraine et résiliente.

Devant la multiplication des alertes de sécurité économique, le Sisse a renforcé en 2021 son dispositif interministériel de veille et de remédiation, ainsi que ses outils de prévention. Ainsi, il a mis en place une plateforme nationale de collecte et de traitement des alertes de sécurité économique liées à des menaces étrangères sur des entreprises et des organismes de recherche stratégiques. Le Sisse contribue au contrôle des investissements étrangers en France (IEF). Depuis 2019, le champ du contrôle a été étendu afin d'abaisser les seuils de déclenchement et ouvrir la procédure à de nouveaux secteurs comme les biotechs ou à de nouvelles technologies liées aux énergies renouvelables. Le dispositif de protection économique du Sisse est "arrivé à maturité pendant cette crise", avait estimé en juin 2021 lors du Paris Air Forum, Joffrey Célestin-Urbain, chef du SISSE.

"Nous avons désormais une tour de contrôle de l'ensemble des événements, notamment des menaces étrangères, qui affectent les actifs stratégiques de l'économie française", avait-il assuré.

Loi de blocage de 1968

Le Sisse a par ailleurs permis de renforcer la protection des données des entreprises, en sensibilisant les petites et moyennes entreprises à l'identification de l'information stratégique et à la gestion de leurs données. Pour contrer les lois et les réglementations extraterritoriales notamment américaines, la loi de blocage de 1968 prohibe la transmission à une juridiction étrangère d'informations sensibles pour la sécurité nationale ou les intérêts économiques essentiels de la Nation. "Une douzaine de cas sont traités par an, que ce soit dans le cadre de contentieux civils ou pénaux", a précisé la DGE. Ce dispositif a été redynamisé en 2021, a-t-elle souligné dans son rapport 2021.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 21/01/2022 à 14:14
Signaler
Quand on et capable de laisser filer Photonis.... cela fait rire de s'inquiéter des risque de sécurité

à écrit le 20/01/2022 à 20:10
Signaler
Identifier les entreprises sensibles, c'est bien mais c'est insuffisant. A quand un fond de pension Français pour agir car sans fond et avec une aversion aux risques des Français qui préfèrent mettre 464 milliards à la caisse d'épargne tout en criqua...

le 21/01/2022 à 6:46
Signaler
Comment ça la caisse d'épargne sans risque! Doublo, kn, c'était pas mal comme risque non? Il y a quelques mois ils me proposaient des parts sociales assez illiquides a 1 ou 1.5% Quand a la nationalité des requins...

le 21/01/2022 à 8:54
Signaler
Tout est dans la confiance mais on ne nous propose pas d'en avoir! Tout le monde se tirent dans les pattes et se mondialise!

le 21/01/2022 à 10:25
Signaler
"avec une aversion aux risques des Français qui préfèrent mettre 464 milliards à la caisse d'épargne " Quel français ? : L’épargne des Français est répartie de manière particulièrement inégale. En moyenne, un adulte seul met de côté 4 800 euros...

le 21/01/2022 à 23:19
Signaler
@La Chose A peine avez vous lu mon post que votre idéologie n'a fait qu'un tour. Vous enfoncez des portes ouvertes en voulant me démontrer que les pauvres ne peuvent pas posséder ces 464 milliards sur les livrets A. Il est bien évident que si c'était...

le 21/01/2022 à 23:19
Signaler
@La Chose A peine avez vous lu mon post que votre idéologie n'a fait qu'un tour. Vous enfoncez des portes ouvertes en voulant me démontrer que les pauvres ne peuvent pas posséder ces 464 milliards sur les livrets A. Il est bien évident que si c'était...

à écrit le 20/01/2022 à 18:57
Signaler
legifrance ne doit pas être a jour, j'ai 2002 comme dernière modif du 68-678. C'est vrai que c'est arabellant intéressant

à écrit le 20/01/2022 à 18:22
Signaler
haha! avec ca on veut que les gens creent des start ups qui vont faire du scale up ( avec l'argent de business angels qui veulent revoir leur pognon), puis seront invendables et ne pourront s'adosser a rien ni personne, le fondateur en prendra pour s...

à écrit le 20/01/2022 à 18:02
Signaler
Logique pendant que les politiciens bavassent et que les milliardaires milliardent il y a de véritables dangers pour notre pays qui naissent chaque jour or on ne peut définitivement pas faire confiance à la classe politico-affairiste pour les identif...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.