La malbouffe et la pollution, facteurs aggravant de la pandémie de Covid-19

 |  | 498 mots
Lecture 3 min.
De nombreux facteurs de risques et maladies non transmissibles étudiés dans ce rapport sont associés avec un risque accru de formes graves de Covid-19, voire de décès, juge The Lancet.
"De nombreux facteurs de risques et maladies non transmissibles étudiés dans ce rapport sont associés avec un risque accru de formes graves de Covid-19, voire de décès", juge The Lancet. (Crédits : Reuters)
"Les maladies non transmissibles ont joué un rôle critique dans le million de morts causé par le Covid-19", analyse un rapport publié dans la revue scientifique The Lancet, qui évoque une "syndémie", c'est-à-dire la conjonction de plusieurs urgences sanitaires. L'obésité, l'hyperglycémie et la pollution atmosphérique sont pointées du doigt.

Mauvaise alimentation, pollution et autres sources de maladies chroniques en hausse depuis 30 ans, auxquelles s'ajoute un nouveau virus: les conditions d'une "tempête" étaient réunies pour aboutir au million de morts du Covid-19, déplore un rapport publié vendredi par la revue The Lancet.

"L'interaction du Covid-19 avec la hausse mondiale continue ces 30 dernières années des maladies chroniques et de leurs facteurs de risques, dont (haut taux de sucre dans le sang, ndlr) et la pollution atmosphérique, a créé les conditions d'une tempête, alimentant le nombre de morts du Covid-19", juge la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :