Bâle III, certains sont plus égaux que d'autres

 |   |  945  mots
Le PDG de la Société Générale est extraordinairement soucieux de savoir que les Etats-Unis n'appliqueront pas Bâle III.' Copyright Reuters
Le PDG de la Société Générale est "extraordinairement soucieux de savoir que les Etats-Unis n'appliqueront pas Bâle III."' Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Contrairement à leurs homologues européennes, les banques américaines ont décidé de reporter sine die cette réglementation relative au renforcement de la solidité du secteur. Un coup dur pour l'industrie bancaire européenne, qui redoute une distorsion de concurrence.

Un jeu, c'est intéressant lorsque chacun des participants en respecte les règles. Pareil pour Bâle III, cette réglementation relative au renforcement des fonds propres et de la liquidité des banques, censée entrer en vigueur à partir de 2013. Né sur les cendres de la crise financière de 2008, ce projet de réglementation, destiné à éviter que ne se reproduise une faillite à la Lehman Brothers, devait concerner l'ensemble des banques mondiales. Sauf que, le 9 novembre, les Etats-Unis, par qui la crise de 2008 est arrivée, ont décrété qu'ils reportaient sine die l'entrée en vigueur de Bâle III, en raison de la complexité de sa mise en ?uvre.

Des banques européennes déjà au rendez-vous

Une douche froide pour les banques européennes, qui, crise de la zone euro oblige, avaient été pressées par leurs régulateurs d'accélérer la mise en application de Bâle III. De fait, avec un ratio de fonds propres durs (capital et bénéfices mis en réserve, rapportés aux crédits consentis) de 9,5% à la fin septembre, BNP Paribas est même en avance sur le rendez-vous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2012 à 17:22 :
De là à penser que la finance a repris la main sur le politique, il n'y a qu'un pas que je n'oserai franchir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :