Les ménages français et allemands se sentent plus vulnérables financièrement

 |   |  1091  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BCE)
L'enquête de l'assureur Genworth sur la fragilité des ménages dans 20 pays du monde pointe les effets de la crise de la dette. Notamment sur les craintes des Français et des Allemands pour leur avenir.

Tous les deux ans, l'assureur américain Genworth dresse un tableau de la vulnérabilité financière des ménages dans le monde. Réalisée dans 20 pays auprès de 13.000 personnes, cette enquête permet d'établir un « indice de vulnérabilité » allant de 0 pour les pays où les ménages se sentent les plus vulnérables à 100 pour les plus en sécurité. La vulnérabilité est calculée en fonction du passé et des perspectives : elle concerne les ménages ayant déjà connu des difficultés financières et craignant d'en connaître à nouveau. Cette notion est intéressante, car elle souligne le sentiment de fragilité des ménages et elle permet d'anticiper leur propension future à consommer et à épargner.

La Chine et les nordiques en tête

Le classement 2013 permet de constater l'optimisme des pays émergents. La Chine est ainsi en tête du classement avec un indice de 78. Mais l'enquête porte principalement sur l'Europe : 14 des 20 pays du classement y sont localisés. Et là encore, la fracture nord-sud est frappante. Les pays nordiques figurent largement en tête du classement européen : la Norvège affiche un indice de 75, la Suède de 67, le Danemark de 52 et la Finlande de 47. A l'autre bout du...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :