PODCAST "La plus grosse destruction de valeur dans la musique a été le piratage" Louis-Alexis De Gemini (Deezer)

ÉPISODE 32. Tout le monde connait Deezer, au moins en France, où la plateforme de streaming musical reste le leader incontournable. Lancé en 2006 par Jonathan Benassaya, c'était d'abord un site pirate. Du chemin a été parcouru depuis... Par Olivier Mathiot et Thomas Benzazon (*)

2 mn

(Crédits : DR)

"40 nuances de Next" est un podcast conçu pendant le confinement par Olivier Mathiot, le président de The Camp, un campus dédié aux nouvelles technologies basé à Aix-en-Provence et Thomas Benzazon, multi-entrepreneur, en partenariat avec La Tribune, Maddyness, l'association France Digitale et la French Tech, le label créé par le ministère de l'Économie.

Pour rappel, le Next 40 est une initiative lancée par Bercy à l'automne 2019. Il regroupe les 40 plus grosses startups françaises, déterminé sur la base de critères économiques (montant des levées de fonds, chiffres d'affaires, taux de croissance annuelle) porté par le Secrétaire d'Etat au Numérique Cédric Ô. Il est une référence explicite au CAC 40, les 40 plus grosses capitalisations boursières françaises. Ce Next 40 sera-t-il le prochain CAC 40 ? Ou bien est-il encore un CAC 40 en devenir ? Car la question du monde d'après se pose désormais.

Dans chaque épisode, un ou une entrepreneur du Next 40 (sélection 2019).

Pour ce numéro, Louis-Alexis De Gemini discutera des enjeux de la marque à l'international, de l'essor du podcast, de la rémunération des artistes, et des différents acteurs de la filière.

Première partie

Seconde partie

Lire aussi : A quoi sert le French Tech 120 et qui sont les startups sélectionnées ?

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 04/10/2021 à 15:02
Signaler
Le prix de la musique est à des tarifs stratosphériques donc la copie est une évidence, un 45 tours années 50 valait 1 franc soit un euro. Perso ça ne me concerne pas, j'adore les chanteurs de la fin 19 ème début 20 ème, les disques qui grattent mai...

à écrit le 04/10/2021 à 10:29
Signaler
P.S.: Je me souviens même d'une période durant laquelle les sécurités sur les CD étaient telles qu'on ne pouvait pas les écouter partout où on voulait notamment en bagnoles imposant de les pirater pour les emporter.

à écrit le 04/10/2021 à 10:28
Signaler
Une chimère vieille comme l'invention de la K7 audio enregistreuse, il faudrait penser à renouveller le discours, puisque le piratage permet le choix, permet d'écouter tranquillement les artistes et autres groupes pour enfin acheter au final les albu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.