Ford Focus : un vrai bol de fraîcheur, haro sur l'intérieur

 |   |  533  mots
(Crédits : Ford)
La quatrième génération de la célèbre berline de l'américain Ford se renouvelle avec une nouvelle robe design pleine de promesses. Des espoirs en partie déçus une fois à l'intérieur, et ce, malgré la très grande qualité de son moteur.

Elle est de retour! La Ford Focus revient pour sa quatrième génération dans une version totalement revisitée. La célèbre berline a repris les codes stylistiques que la marque américaine a inauguré avec sa KA+ et sa nouvelle Fiesta.

Une nouvelle ère design !

Le design est nettement plus sportif, les lignes effilées lui donnent une impression d'aérodynamisme et une dynamique qui tranchent avec les versions précédentes. Le capot sculpté d'arêtes accentue cette prise de personnalité. La signature lumineuse ajoute de la modernité et du pep's. La Focus est définitivement entrée dans une nouvelle ère, et c'est tant mieux.

Ford Focus

Mais une fois entré à l'intérieur du véhicule... Patatras ! Toute la ferveur futuriste brandie à l'extérieure de la carrosserie, s'écroule. La Focus a à peine fait évoluer son design intérieur ou, du moins, les nouveautés ne sont pas du tout à la hauteur de ce que la concurrence est désormais capable de proposer. Le système de connectivité est minimaliste. Le compte-tour reste désespérément analogique, là où les concurrents ont lancé des tableaux de bord totalement numérisés (pas toujours de série, certes).

Sur le choix des matériaux, l'ambiance est un peu sombre. Même la baguette carbone sur notre version ST-Line donne un effet ton sur ton avec le plastique de la planche de bord, là où il aurait pu créer un bel effet contraste.

Ford Focus

Sur l'habitacle toutefois, il faut reconnaître la générosité de l'espace - à l'avant, comme à l'arrière, avec de belles places pour les genoux. Le coffre est toutefois plus petit que sur une Peugeot 308 (pourtant plus courte) avec 341 litres (420 pour son concurrent français).

Un bon moteur, une boîte approximative

Côté agrément de conduite, notre bilan est également un peu mitigé. Il faut dire que Ford dispose d'une gamme de motorisations plutôt efficiente, y compris parmi les plus petits d'entre eux, comme nous avions pu le constater avec plaisir sur la dernière Fiesta. Sur notre version, le 125 chevaux essence n'a pas démérité côté puissance. En revanche, tous les équipements liés semblent créer une série de conflits préjudiciables. Le premier d'entre eux, la boîte automatique 8 rapports manque de fluidité en raison d'un passage de rapports trop long. Cela altère largement la dynamique de conduite. Ensuite, les systèmes Stop & Start et l'assistant au démarrage en côte créent également des creux et des hésitations. Vraiment dommage car la Focus est plutôt agile et maniable, très pratique en ville.

Ford Focus

L'approximation de ses réglages moteurs ne doivent toutefois pas occulter le soin apporté à cette nouvelle génération de Focus. Moderne et avec du caractère, la nouvelle berline apporte un bol de fraîcheur bienvenu, et s'intègre parfaitement dans la gamme renouvelée de la marque américaine. D'autant que la Focus s'équipe de fonctions d'autonomie plutôt bien réglés qui permettent de suivre les lignes de la route, y compris en virage, sans avoir à manœuvrer. A essayer pour s'en convaincre !

Ford Focus

Ford Focus

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2019 à 17:10 :
Aujourd’hui, il faudrait des instrumentations numériques partout Pour quelle raison, si ce n’est une histoire de mode ! Que se passe-t-il si le logiciel « bug ».Plus aucune info ; quel prix pour l’échange d’une dalle numérique ? Personnellement je préfère l’instrumentation analogique classique et je trouve très réaliste de garder quelques modèles équipés ainsi.
a écrit le 21/04/2019 à 9:54 :
Faire la reclame ( formulation desuete ) pour cette marque, c'est deplace apres le scandale de fermeture de l'usine en France.
a écrit le 20/04/2019 à 21:27 :
Les intérieurs noirs, ça suffit !
Réponse de le 21/04/2019 à 19:59 :
Vous avez un problème avec les noirs?... :-)

Perso, j'ai un problème avec le tout numérique et le regroupement des fonctions les plus basiques dans des menus, sous-menus et sous-sous- menus.

D'abord c'est hyper dangereux quand on veut par exemple régler une clim ou le volume d'une radio. Les designers n'ont pas tiré les leçons des morts des auto-radios de la première époque où il fallait quitter la route des yeux pour changer de chaîne.
Les manuels d'utilisation font 300 pages, il faut 6 mois pour mémoriser l'arborescence des fonctions. Remettre l'horloge à l'heure d'été demande une session spéciale, et je ne parle pas de l'a remise à jour après un changement de batterie.

Ensuite quand une fonction tombe en panne, tout le reste suit et le dépannage est infernal.
Réponse de le 23/04/2019 à 11:38 :
en plein accord avec MDR. Ce qui était simple est devenu d'une complexité extravagante, qui n'apporte rien
a écrit le 20/04/2019 à 14:49 :
comment faire confiance a Ford qui licencie 850 personnes en France ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :