Ce que nous dit le limogeage de Delphine Batho

 |   |  793  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

François Hollande est injuste. En limogeant Delphine Batho, sa ministre de l?Ecologie, il procède d?un acte d?autorité dont il aurait pu faire preuve à de nombreuses reprises ces derniers mois. Les dérapages d?Arnaud Montebourg qu?on ne compte plus, les leçons de choses distillées par Laurent Fabius sur la façon dont Bercy devrait être piloté, avaient tout pour lui donner l?occasion de montrer qu?il tenait la maison. Mais voilà. L?ancienne lieutenante de Ségolène Royal, qui a obtenu son bon de sortie de l?équipe de Jean-Marc Ayrault après avoir déclaré tout de go que le projet de budget était « mauvais », n?a pas la surface de ses collègues indociles et ne peut de surcroit se prévaloir d?un bilan exceptionnel.

Son départ permet donc au président de siffler une fin de récréation qu?il annonçait depuis plusieurs semaines pour un prix politique relativement peu élevé. Ce d?autant qu?il pourra justifier cette expulsion par une sorte d?axiome de la Cinquième République qui ne souffre aucune exception : c?est le budget et son approbation qui forment le ciment d?une majorité.

Le débat sur le budget n'est pas clos

Il n?empêche. La résolution de ce petit désordre familial ne préjuge en rien d?une sérénité pour les mois qui viennent. Delphine Batho l?a peut-être dit maladroitement ? au point que l?on peut se demander si elle n?a pas cherché la faute pour s?extraire par le haut d?une situation qu?elle jugeait intenable -, les interrogations ontologiques sur la nature même du budget qui se prépare demeurent. François Hollande a beau s?être employé à préparer les esprits à cette rigueur qui s?annonce ? en profitant de ce peut-être provisoire consensus sur la nécessité de réduire les dépenses ?, il n?a pas pour autant clos le débat.
La potion administrée à la fonction publique qui viendra s?ajouter aux décisions forcément peu populaires concernant les retraites vont rendre la rentrée un rien tendue. Bien imprudent serait certes celui-ci qui anticiperait une véritable révolte, le flou s?intensifiant sur la capacité de réaction d?un corps social français de plus en plus délité. Mais il est en revanche acquis que la pression politique, surtout à gauche, sera intense. Alimentée d?abord par l?absence de vision autre que comptable et pour certains bruxelloise de ce budget.

La déferlante bruxello-rigoriste a douché bien des espoirs

Comment imaginer que la gauche de la gauche, mais aussi les écologistes, restent inertes face à ce qu?ils considèrent comme un échec majeur de François Hollande : son incapacité à imposer à l?Europe et en particulier à l?Allemagne un programme de relance de la croissance sans lequel toute idée de consolidation budgétaire reste à leurs yeux sans objet. Et leurs arguments peuvent porter : l?austérité qui s?est imposée successivement dans plusieurs pays européens n?a pas pour l?heure produit de résultats mirobolants.
Tout aussi cardinale est la nature du deuxième point faible du budget qui se construit : l?absence de vision politique, structurante, dans les choix aujourd?hui arrêtés. Et notamment celui en son temps affiché par le candidat François Hollande de faire évoluer notre modèle de croissance. Pour le dire simplement, il s?agissait d?habiller de bien davantage de vert notre politique économique.

Le costume était peut-être trop grand pour Delphine Batho

Reconnaissons que la déferlante bruxello-rigoriste a douché bien des espoirs, même si l?honnêteté oblige à dire que quelques petites graines ont été semées. Oubliés les discours sur les vertus économiques de la transition énergétique dont le grand débat qu?elle était censée ouvrir ne fait guère recette. Renvoyés à plus tard ou assurément édulcorés les projets d?une fiscalité écologique efficiente.
Le costume était peut-être trop grand pour Delphine Batho. L?outrance de Jean-Luc Mélenchon l?a peut-être provisoirement éliminé du débat. Et l?immaturité congénitale des Verts les a trop souvent condamnés au banc de touche. Cela n?enlève rien au fond du débat et ne préjuge pas nécessairement de leur innocuité.

* Une Ségolène qu?elle a d?ailleurs flinguée à bout portant ce mardi matin sur RTL en soulignant ses « échecs personnels ». On n?ose imaginer que ce petit dérapage a pesé dans la décision du président de la République.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2013 à 16:05 :
Quel bateau va couler en premier, le Hollandais volant (les français) ou l'autre qui largué les amarres pour voguer vers l'horizon ? Salut cordial. Béatrice
a écrit le 03/07/2013 à 21:13 :
Hollande avec ses petits bras costaud a frapper une grand coup sur le moustique ,suis le chef ,sacre bleu!!!
a écrit le 03/07/2013 à 20:30 :
moi president avait encore un copain ami de Fabius a placer ca se bouscule au portillon on fait rien de bon mais la place est bonne on s en met plein les poches les fins de mois ne sont pas trop dure pour eux a voir la bonne mine joufflue de moi president la soupe est bonne on voyage on depense a tout vent et nous il faut se serrer encore et encore la ceinture jusqu a quand ca va durer il va bien falloir se revlter un de ces jours
a écrit le 03/07/2013 à 19:59 :
Faites pas les cons c'est moi le chef.
a écrit le 03/07/2013 à 19:56 :
Il ne rigoler pas le commandant tout mou, le Mali qui la ramène boum, la Syrie qui se grébille, attention je vais me fâcher, un mec qui manifeste paf deux mois de taule, un avion bolivien non tu ne passes pas. Montebourg n'en remue pas une et se permet de la ramener, n'en parlons pas.
a écrit le 03/07/2013 à 19:50 :
Bon alors ça fait un. Il n'y a plus qu'à virer tous les autres inutiles du gouv', y en a, y en a.
a écrit le 03/07/2013 à 19:02 :
des erreurs de casting dans ce gouvernement ,il y en a d'autres : Bricq , virée de l'environnement se retrouve ministre du commerce extérieur ; un poste majeur pour le développement de nos exportations ; Problème elle ne parle pas anglais et n'a aucune expérience ou compétence dans ce domaine ! en plus elle a le culot de demander à Barroso son bilan de mandat , parce que elle , son bilan il est en dessous de tout
a écrit le 03/07/2013 à 16:13 :
Ce que ça nous dit ? que Le FOLL est une bouse à l'agriculture et qu'il devrait dégager vite fait aussi.
En réalité, le ministères ont été distribués aux copains en attente de retour. Plus incompétents tu meurs ...
Réponse de le 03/07/2013 à 17:23 :
C'est marrant, mais plus les semaines passent et plus les critiques du PS à l'ancien président et gouvernement semblent s'appliquer à eux-mêmes... La République des copains, le clan, une Justice aux ordres, les magouilles, le populisme...
a écrit le 03/07/2013 à 15:23 :
1 - Ségolène et Delphine ne se supportent plus. Donc Hollande a aidé son ex en cognant sur Batho. 2 - Un ministère de l'écologie et de l'énergie a peu de chances de faire de l'écologie dans un pays aussi nucléarisé. Donc nettoyage de rigueur pour faire avancer les dossiers énergétiques non écologiques. 3 - Les écolos n'ont, pour le gouvernement, pas joué le jeu des désistements lors des votes locaux des dernières élections partielles perdues par le PS. Donc un signe fort de politique. 4 - Batho est une femme et n'est pas de la promotion Voltaire. Donc la saquer est faire un (vil) exemple pour les autres membres subalternes du gouvernement tout en libérant un poste à un pote.
a écrit le 03/07/2013 à 14:57 :
J'aime bien les échecs de Ségolène ... ça lui conserve de l'humanité dans ce monde désincarné. Batho a eu tort de croire qu'elle serait autre chose qu'un fusible si il lui prenait des velléités de croire à quoi que ce soit d'une mission d'enfumage. Comme chaque ministre d'ailleurs ! on les choisit pour leurs capacités à mimer leur rôle, certainement pas pour l'exercer.
Le modèle démocrate républicain est devenu une arnaque. Les peuples vont devoir inventer un autre modèle de démocratie directe proche de leurs besoins.
Est ce trop révolutionnaire pour être publié ici ?
a écrit le 03/07/2013 à 14:38 :
Tres sincèrement, il n'y a rien à regretter. Elle n'avait ni la carrure, ni l'éducation nécessaire pour occuper un tel poste. Si Hollande pouvait faire la même chose avec tous les sous diplômes de son equipe, ça serait très bien. J e suggère Hamon, dont le parcours est assez similaire a Batho. Comme quoi, dans une équipe gouvernementale mise en place pour satisfaire un clientélisme on y trouve de nombreux gesticulateurs et peu de compétence. Heureusement que ces ministres font profils bas et laissent travailler leurs éminences grises, à l'exception de Montebourg...
Réponse de le 03/07/2013 à 15:43 :
Charité bien ordonnée commence par soi même. Hollande devrait être le premier à être viré, suivi de près par son ministre de l'Ayraultport.
Réponse de le 03/07/2013 à 15:54 :
Entièrement d'accord avec cela..on voit bien qu'il ne saurait s'agir de la recherche de l'excellence, mais de politique à la petite semaine plus préoccupée de tenir compte des mouvements d'opinions, ou des tendances au sein des partis, que de résultats; Le problème, c'est que lorsque la maison brûle, il faut être efficace, et que cette pratique renforce le clivage entre les professionnels et les pseudo-politiques pseudo-élites..Pour faire simple, il faut sortir les quiches..
a écrit le 03/07/2013 à 14:36 :
Rien de pire que le manque de loyauté de Batho envers celui qui l'a propulsée sur le devant de la scène politique/médiatique alors qu'elle n'a que le bac en poche! A croire que ses propos ont été pensés et réfléchis en amont, et lorsque face à Ayrault, elle refuse de revenir sur ses propos, on se dit que cet acte non manqué était annonciateur de son désir de changement. Maintenant, il faut rappeler que Hollande avait précisé dernièrement qu'aucun ministre ne disposerait dorénavant d" immunité". Le message est clair. Et que tout le monde en prenne de la graine, y compris C.Bartolone, qui pendant l'étude de mesures sur la Transparence des élus, semblait avoir la langue bien trop pendue!
Réponse de le 03/07/2013 à 16:26 :
La France est devenue une République Socialiste Démocratique Populaire & Progressiste ?
Où le leitmotif est celui du parti qui dirige et non les désirs de la population ?
Et dont le rétablissement de la liberté d'expression serait éventuellement prévu, après référendum populaire-démocratique-socialiste-progressiste en 2114 ?
Ce n'est de la faute à personne si le "parti socialiste-progressif-populaire-démocratique" français ne parvient pas à se donner des airs adéquats pour être crédible... Demandez donc l'avis des politiciens (les vrais!) HORS hexagone, juste pour se faire une idée du taux d'alcoolémie que vous avez dans le sang (rouge bien sûr).... MDR!
a écrit le 03/07/2013 à 14:21 :
encore une preuve d autorite mal place de moi president tout lui est bon pour nous faire oublier son incompetence apres nous avoir amuse avec l histoire du mariage homo de l affaire cahuzac voila l histoire batho pendant ce temps rien de concret il nous prend pour des benets mais il se trompe en mars il va voir la deculotte qu il va prendre il faut pas croire que l on va encore se faire berner par leurs mensonges pendant leur campagne legislative trop c est trop le gros a été elu elu sur des mensonges c est une honte d avoir gruge le peuple a ce point
a écrit le 03/07/2013 à 14:05 :
Eh, en 2013 elle a eu 400 Millions d'euros pour la prévention des risques naturels, cela aurait coûté moins cher de mettre un cierge à Lourdes, et cela aurait sûrement été plus efficace !!! Pas une personne chez elle pour imaginer qu'avec 2 mètres de neige fin mai dans les Pyrénées il y avait un risque d'inondation en cas de réchauffement et d'orages ? Les médias font des commentaires politiques, mais qui parlera du bilan de l'argent dépensé par ce Ministère ?
a écrit le 03/07/2013 à 13:33 :
l ecologie PS , c est un ministere de la taxe sur tout et n importe quoi ..... c est super important, en fait le principe c est de taxer tout ce qui pourrait nuire a l environnement, a l homme , a la nature ..... MAIS la nuisance, c est la definition de la gauche ca ??? bizarre non ?
a écrit le 03/07/2013 à 13:27 :
Infantile, puéril, notre gros bébé (vous trouvez pas qu'il a de nouveau grossi...) se prend pour le roi et ne fait que du bruit médiatique pour cacher tous ces décrets qui favorisent l'oligarchie gaspilleuse de l'argent public...
a écrit le 03/07/2013 à 13:21 :
Quelle honte elle a été lâchée par les siens. Ils auraient du claquer la porte. C'est incroyable qu'elle soit limogée avec tous ces comportements bizarre et ridicule des autres ministres. Je conseille à cette femme courageuse de changer de partie. J'aimerai bien voter pour elle
a écrit le 03/07/2013 à 12:40 :
Le capitaine du pédalo France qui perd les pédales ! Enfin si l'on peut dire car depuis le début le hollandais fantôme a mené les écolos en batho !
Réponse de le 03/07/2013 à 13:11 :
Hollande et son gouvernement sont cuits , c'est fini la confiance est perdue , alors c'est la faillitte et le desastre qui arrive a grand pas ..... ils vont faire n'importe quoi on le voit avec l'affaire Tapie ............ le mur des cons .................et ce n'est pas fini ...............
a écrit le 03/07/2013 à 11:16 :
C'est bien joli de construire une argumentation, mais une seule phrase suffit à tout résumer : l'absence de vision politique structurante. En creux, cela confirme que la seule politique structurante inventoriée est cette déferlante bruxello-rigoriste, soit le même axe de purge sociale voire morale que sous le gouvernement précédent ; seuls les affichages diffèrent. Mais, quel peuple entraîner paisiblement avec pareille perspective ?
Réponse de le 03/07/2013 à 11:59 :
cette déferlante bruxello-rigoriste... empêche aussi à nos élites de faire trop de conneries !
Réponse de le 03/07/2013 à 14:26 :
Pouvez vous me donner des noms pour TROUVER les élites dans cette équipe dirigée par HOULAN comme le dit si bien. OBAMA.
Réponse de le 03/07/2013 à 17:31 :
Tous des ex-fonctionnaires ... qui vivent encore avec nos sous !
a écrit le 03/07/2013 à 11:08 :
Dans une meute aux abois ce sont les incapables qui sont abandonnés en premier. Quelle belle démonstration du fait que ces politiques n'ont absolument pas intégré la nécessité d'une action efficace dans l'économie de moyens. Madame Batho a été mauvaise dans son "action" pour défendre son budget, dans ses rapports avec ses collaborateurs, dans la construction de son image et enfin et surtout dans la promotion du concept écologique alors qu'elle était ministre de l'écologie. Bruxelles n'a rien à voir avec notre surendettement mais les français, et leurs politiques qui persistent à penser qu'on peut continuer à vivre à crédit pour le malheur de la génération suivante, oui. Hollande, Sarkozy, Chirac, Mitterrand ont fait croire aux français que les états pouvaient payer une fausse amélioration du niveau de vie en s'endettant sans contrainte. Il faut maintenant que les élus expliquent cette vérité aux français et, en cela, Madame Bartho n'avait effectivement rien compris.
a écrit le 03/07/2013 à 10:55 :
et pour finir les ministres écolos lo lo sont restés !!! la soupe est bonne...faut surtout pas cracher dedans...
a écrit le 03/07/2013 à 10:43 :
Dans le privé cela fait des années qu'on "fait plus avec moins", qu'on travaille sur les gains de productivité. Les ministères et la fonction publique ont bien un siècle de retard : on attend les problèmes et on demande plus de moyens pour les résoudre, et en fait on ne les résout même pas .... Si j'ai bien compris, le budget 2013 de ce ministère est de 20 milliards d'euros pris dans la poche des contribuables, avec une hausse de 3% par rapport à 2012. En période difficile, c'est -30% qu'il aurait fallu faire. Si elle n'est pas capable d'optimiser ses coûts, elle mérite bien d'être virée, et pas pour les raisons invoquées. Au secours, quand aurons-nous un gouvernement efficient ?
a écrit le 03/07/2013 à 10:33 :
Et si cette démission cachait une reprise en main des écolos par le PS . Sur le fonds les Ecolos sont surreprésentés et n'apportent rien au gouvernement. Au contraire ils le plombent même en poussant des électeurs de gauche vers le FN par leur position sur les sans papiers les roms l'Europe etc. Autre point force est de constater qu'avec le développement durable et le green washing le grand public commence à saturer et que globalement le Grenelle de l'environnement est un échec et qu'il a surtout été récupéré par des profiteurs importateurs et vendeurs d'énergies dites renouvelables consultants et cabinets spécialisés sans grand effet réel sur notre environnement.
a écrit le 03/07/2013 à 10:27 :
Quand je lis :''...il (François Hollande) procède d'un acte d'autorité.....'' ou encore ''...nécessairement de leur innocuité ('leur' et 'innocuité'??? se rapportant à qui,on ne sait)...'', je me dis que le directeur de la rédaction de La Tribune écrit bien mal ,et que diriger une rédaction lorsque l'on ne sait pas soi-même rédiger est une tâche démesurée.
Quant au contenu de l'article, disons qu'il est aussi peu rigoureux sur le fond que sur la forme !
Réponse de le 03/07/2013 à 16:34 :
z'ont tous leur bac maintenant... :-)
a écrit le 03/07/2013 à 10:20 :
Il y a, fonction de l?éclairage, plusieurs visions.

D?abord, « dire la vérité condamne » : c?est bien connu en politique y compris en argumentation électorale. Il faut savoir enjoliver ou mentir.

Ensuite, « il y a manière de dire et d?entendre » en fonction du destinataire des paroles : parler en russe à un russe, parler fort à un sourd?mais aussi tenir compte des auditeurs collatéraux : celui qui n?est pas russe n?y comprend rien, celui qui n?est pas sourd a les oreilles cassées. A qui s?adressait Mme Batho ? A M Hollande ou aux verts ? N?est-ce pas du billard en trois bandes ? Est-elle victime ou complice. Son avenir le dira?.
a écrit le 03/07/2013 à 10:05 :
pire que sorko
a écrit le 03/07/2013 à 10:00 :
Hollande, ce héro !!!
Quel courage...
Notre Président sait se montrer fort, avec un ministre inconnu (à part par sa famille et une poignée de proches)...
mais aura-t-il le même courage avec un Valls, un Montebourg, un Hamon, un Fabius, une Duflot... ?
Là l'histoire ne devrait pas recommencer.

Hollande, ce Président fort avec les faibles, faible avec les forts.
Quel courage !
a écrit le 03/07/2013 à 9:51 :
Hollande me fait penser à ces petits chefs complètement dépassés par les événements, à qui l'on répète sans cesse qu'ils doivent faire preuve de plus d'autorité. Moyennant quoi, ils finissent par "obéir" à cette injonction (ce qui paradoxalement confirme leur manque d'autorité) et le font en général au plus mauvais moment ! Dans un autre genre, Sarko avait aussi un gros problème avec l'autorité. La compétition est donc désormais ouverte : quel sera le plus mauvais président de la 5ème république ? Hollande ou Sarko ?
Réponse de le 03/07/2013 à 12:05 :
Mitterand
Réponse de le 03/07/2013 à 12:26 :
@ lol +1, mais à égalité avec VGE
a écrit le 03/07/2013 à 9:50 :
Je suis désolé imbéciles c'est à cause de moi
Réponse de le 03/07/2013 à 10:03 :
Oui c'est vrai tout est à cause de vous torturé, j'ai appris par les réseaux du premier ministre que vous étiez aussi à l'origine du déficit de PIB = 9875655; Donc maintenant vous allez être mangé par un crocodile
Réponse de le 03/07/2013 à 10:15 :
cool je ne coule pas dans la mare aux crocodiles
a écrit le 03/07/2013 à 9:44 :
Batho coulée ! Quel courage de la part de Mr Hollande ! Vive Guimauve le Conquérant !
a écrit le 03/07/2013 à 9:21 :
François Hollande n'a pas été au fond des choses, car virer (enfin!) une pseudo Ministre qui devrait commencer d'aller se former à la FAC avant d'envisager de prétendre à des hautes fonctions n'est que la correction d'une erreur manifeste! Non, l'écologie ou l'environnement n'ont pas à être représentés dans un gouvernement par un Ministère. L'écologie fait partie des autres Ministères tout simplement; avoir un Ministère de l'environnement, c'est comme si on se croyait obligé d'avoir un Ministère de la Rigueur de Pensée, ou pourquoi pas un Ministère de l'Honnêteté Intellectuelle. Alors, on remplace l'une par l'autre, mettant en avant un anti OGM dont les actions ont été ridiculisées par la réalité: les OGM sont un énorme succès planétaire, avec 170 millions d'hectares de plantés l'an passé dans plus de 35 pays..sans aucune comparaison évidemment avec notre sole Maïs de 3 millions d'hectares, entièrement irriguée pour ce qui est du grain, et boostée à grands coups d'intrants, mais cela est très politiquement incorrect de le souligner. Oui, les français sont bien un peuple à part, fort de leurs convictions, et seuls contre tous...Nous sommes la Lumière du Monde, mais n'éclairons plus personne..
Réponse de le 03/07/2013 à 10:01 :
Rappelez-vous le ministère du temps libre!!!!!
Réponse de le 03/07/2013 à 10:04 :
@Bili hari. De nombreuses entreprises ont été montée par des personnes sans diplômes. Si vous connaissez une FAC/école qui forme au poste de ministre n'hésitez pas à nous la présenter (et inutile de mentionner l'ENA, on voit bien que ce n'est pas un gage de compétence). Avoir un ministère de l'environnement, c'est aussi rappeler au peuple que la nature est importante et toute manipulation de celle-ci doit être mesurée. Le jour où, comme dans certain pays, vous vous doucherez avec du pétrole mélanger à l'eau, vous verrez cela d'un autre oeil. En ce qui concerne les OGM, je vous invite à vous renseigner sur la culture OGM du coton en Inde, du maïs au Mexique, des méthodes "musclées" de Monsanto, d'ouvrir les yeux tout simplement. Alors certes la France et les Français ne sont pas exempts de tout reproches, mais évitez de porter aux nues des stratégies accélérant le suicide de l'humanité et le massacre de notre écosystème.
Réponse de le 03/07/2013 à 13:08 :
Las...monter une entreprise sans diplômes est souvent le gage de capacités certaines , rien à voir avec la politique ou un âne peut se faire nommer aux plus hautes fonctions...
Réponse de le 03/07/2013 à 14:42 :
Heureusement que vous êtes là la France est sauvée. Je voudrais être ministre je dois disposer de quel diplôme et dois posséder un cursus spécifique pour faire da la politique, selon vous on raye déjà le monde ouvrier. Pour moi hollande a donc loupé sa carrière car il conduit le pays à la ruine, effectivement ceux qui lui ressemblent doivent immédiatement changer de métier.
a écrit le 03/07/2013 à 9:17 :
Notre président aurait du commencer par Mr CAHUZAC, puis Mr MONTEBOURG, etc......
pourquoi ne pas faire sauter le gouvernement tout simplement, ce serait plus simple
LAMENTABLE...................
a écrit le 03/07/2013 à 9:11 :
Tout est dit (je cite): "Son départ permet donc au président de siffler une fin de récréation qu?il annonçait depuis plusieurs semaines pour un prix politique relativement peu élevé".
Il va falloir faire prevue d'un peu plus de courage politique...
a écrit le 03/07/2013 à 8:51 :
quelle histoire pour une ministre qui en voulait un petit plus pour son budget , en fait pour justifier un ministère qui n'est qu'un apparat , bientôt le ministère de la charité quand il y'aura des millions de pauvres en plus ? , non ce qui a été cinglant c'est la réaction , viré et sur l'heure , convoquée par un tweet hop sou , meme pas par telephone , c'est presque si on avait envoyé le GIgn pour faire taire la ministre , encore elle a peut-être subit cela parce qu'elle disait une vérité et la vérité en politique c'est quelque chose de tabou , il faut pas la dire , sinon cela fait mal , quel en sera la conséquence ? , les écolos quitteront le navire a moins qu'ils obtiennent la fiscalisation du diesel et la fermeture de la centrale nucléaire la plus vieille de france , mais vu l'état des finances publiques le verre sera a demi-vide et cette gauche plurielle bis ne tiendra pas longtemps avant d'être uniquement ps , la politique européenne se paie au prix fort et nous le voyons sous nos yeux ébahis
a écrit le 03/07/2013 à 8:49 :
nous ne savons rien des rapports entre ministres president les journalistes évitant de dire ce qui se passe; bon la balto a eu tort de dire au départ sa position sans vérifier un si on ne pouvait faire des économies; deux attendre la fin des discussions, elle a provoqué pour faire croire quelle existait - schéma classique.... de prouver son existence..... qui n'avait pas marque le peuple; ensuite Hollande qui ne prend des décisions que s'il est forcé a trouvé a mon avis (et de mauvaise foi) un élément pour faire croire qu'il était le chef...tout cela est nul les ministre devraient tous exiger une réduction de 10 à 15% des budgets, les cabinets ministériels sont bondés de conseillers malgré les promesses de n'en avoir que 4 ou 6....la France pardon les Français sont en faillite l'état les régions les départements dépensent dépensent en des frais de missions de voyage .....sans trop s'occuper des Français, regarder l'état des routes nationales et des routes dans paris....
a écrit le 03/07/2013 à 7:57 :
Ne pas oublier non plus que notre président n'a pas viré Cahuzac !!!
a écrit le 03/07/2013 à 7:26 :
Au delà du budget...

Au delà du budget, Madame Batho, c'est toute la politique du gouvernement dit socialiste qui est mauvaise. Elle manque d'audace pour, au minimum, corriger les inégalités, pour mettre en place une véritable réforme fiscale pour que chacun (e) contribue selon ses moyens, pour faire un audit sur cette fameuse dette/racket afin de n'avoir à honorer que sa part légitime...
Mauvais, l'exécutif de la tête aux ministres qui se laissent traités comme des serpillières par un président et un premier ministre sans envergure...
C'est quoi "convoquer" un ou une ministre comme s'il (elle) était un enfant !
C'est quoi cette démocratie où un ministre n'a pas le droit d'exprimer un avis ; qui doit bêler d'une même voix comme un mouton.
Le candidat/président promettait pourtant de faire la politique autrement, de respecter les ministres de la république et de mettre un terme aux pratiques du président/monarque entouré de collaborateurs au garde à vous ou de lèche bottes. Madame Batho laissez moi vous dire que ce limogeage vous donne une occasion de retrouver le pouvoir d'exister par et pour vous même...
Les égyptiens nous donnent une véritable leçon de courage et de dignité malgré les lourds sacrifices et malheureusement même s'ils ont un mode d'emploi à nous offrir ils nous manqueront des femmes et des hommes libres pour exiger une vie décente pour chacun(e) et un avenir meilleur pour nos enfants... La "crise" fait vivre le système dit libéral...; il faut en finir avec les crises, conséquence d'un système qui n'hésite pas à donner la vie aux choses et à l'argent et à l'arracher aux humains...
a écrit le 03/07/2013 à 7:16 :
Bon débarras,la suivante : Duflot astucieusement surnommée Duflop par son administration.3 % des vois et ils nous imposent leurs lubies.
a écrit le 03/07/2013 à 6:09 :
Je suis journaliste mais je parle mal la France : "On n?ose imaginer que ce petit dérapage à peser" doit être remplacé par "On n?ose imaginer que ce petit dérapage a pesé"
Réponse de le 03/07/2013 à 7:29 :
j'allais dire la meme chose..
a écrit le 03/07/2013 à 3:19 :
le petit dérapage a pesé c'est navrant de vous corriger l'orthographe en plus
a écrit le 03/07/2013 à 1:58 :
"à peser"? c'est le directeur de la rédaction qui écrit ça ?? hé bé, bel exemple?
a écrit le 03/07/2013 à 0:11 :
Bruxelles a bon dos. Le matraquage fiscal est une véritable politique volontariste de décroissance qu'a choisie FH. Le raisonnement pour une entreprise est simple : si je dois payer plus d'impôt, je doit être hyper prudent pour ne pas faire faillite, je réduis ma production pour être sûr de tout vendre (et éventuellement favoriser la hausse des prix). La vrai politique de croissance consiste à réduire les dépenses de l'état pour libérer des ressources pour l'activité privée, notamment le crédit. Elle n'a pas eu lieu, car l'état n'est pas une variable d'ajustement. La situation est tellement catastrophique que Bruxelles doit intervenir pour empêcher de nouveaux prélèvements sur les entreprises. Merci Bruxelles.
Réponse de le 03/07/2013 à 20:30 :
qui a signer le traité européen avant de partir en mars 2012, celui qui signer ça aurait mieux fait de se casser les deux bras
ratifier le 11 oct 2012 par l'ensembles des assemblées, honte a eux

maintenant nous ont rack
a écrit le 02/07/2013 à 22:33 :
Je pense que c'est le résultat de plusieurs mois (5-6 mois) et pas d'une petite phrase récente::::!!!:::
a écrit le 02/07/2013 à 22:15 :
Ayrault se comporte comme un gougeât. Il est consternant de voir Hollande le suivre
Il est vrai qu'ils sont des spécialistes du tweet déplacé.
Réponse de le 03/07/2013 à 0:17 :
le tweet ne faisait que mentionner la convocation de Batho... il n'était ni "convocation" ni limogeage".. que je sache......

Batho n'est pas grand chose....
a écrit le 02/07/2013 à 22:01 :
Notre président fait le courageux avec qui l'arrange! pauvre homme !
Réponse de le 02/07/2013 à 23:47 :
Très intéressant votre commentaire, çà nous apporte beaucoup !
a écrit le 02/07/2013 à 21:52 :
Deux fôtes d'ortograf à la fin de ce blablamentanble.
a écrit le 02/07/2013 à 21:39 :
Si le groupuscule EELV est solidaire de Delphine Batho, et si le gouvernement maintient son budget tel quel, alors les écolos quitteront le gouvernement.
Dans le cas contraire, Mme Batho saura alors comment elle est considérée dans son parti.
Réponse de le 03/07/2013 à 10:20 :
sauf erreur de ma part Delphine BATHO est PS et pas EELV
a écrit le 02/07/2013 à 21:39 :
c'est le début de la fin pour hollande, le moment est bien choisi pour partir.
Réponse de le 02/07/2013 à 22:16 :
Une seule solution dégagez les tous.
Réponse de le 03/07/2013 à 6:13 :
Pour mettre qui à la place ? Le nain énervé ?
Réponse de le 03/07/2013 à 14:58 :
Nan, Gégé dit je-les-écluse Deux par Deux et Poutine à l'Intérieur !!!
a écrit le 02/07/2013 à 21:37 :
a aussi un costume bien trop grand.
Réponse de le 02/07/2013 à 22:18 :
C'est qui le nain ? C'est notre flanby normal 1° ?
Réponse de le 02/07/2013 à 23:57 :
Non SARKO. Le nain qui remuait tout le temps les épaules pour nous impressionner. 5 ans çà a duré...
Réponse de le 03/07/2013 à 8:56 :
complètement stupide de juger des gens sur leur physique et non sur leur compétences...
a écrit le 02/07/2013 à 21:14 :
Et si, pour la première fois depuis une très longue et déprimante année, et si nous avions là la manifestation d'un "certain" tempérament, somme toute intelligent et politique...
Intelligemment politique.
J'ignore qui est cette dame.
Mais se sortir ainsi du bénitier social-ranci de Ayrault... ce n'est peut-être pas à son désavantage.
a écrit le 02/07/2013 à 21:06 :
notre président est un lâche, il s'attaque aux plus faibles... Comme quoi, cachez le naturel il revient au galop.
a écrit le 02/07/2013 à 20:58 :
Ils croient avoir fait montre de rigueur intellectuelle en l accablant. Ils se trompent lourdement si Bayrou et Borloo ne se rallient à cette politique libérale et au social chancelant, cette éviction va devenir une faute dévastatrice pour les petits élus PS de France.
a écrit le 02/07/2013 à 20:52 :

relisez vos articles "ce petit dérapage à peser" au lieu de "a pesé" !
On est sur la tribune ou sur un forum à la noix ?
Réponse de le 02/07/2013 à 21:28 :
En effet Limousin, j' ai vérifié à 2 fois afin d' être sur que je lisais" la Tribune".
Réponse de le 02/07/2013 à 21:41 :
je préfère les charolaises aux limousines c'est bien moins chiant , genre petit prof !
a écrit le 02/07/2013 à 20:41 :
Bien sur si on est pas content, in dégage. Chevenement avait raison.
Rappelons que Chevenement occupe 1 logement HLM dans Paris...
Bref, mais quand Fabius, montebourg ouvrent leurs grandes bouches, pourquoi ne sont-ils pas limogés?????
C la royal qui a chouiner dans les pattes du mou teinté????
Des pantins qui s'amuse avec l'argent de l'état!
Réponse de le 02/07/2013 à 22:19 :
Le mou teinté : c'est vraiment excellent !
a écrit le 02/07/2013 à 20:34 :
relisez vos articles, ceci ne veut RIEN dire!
Réponse de le 02/07/2013 à 21:03 :
Aaaaah, le grand style orthographique des journaleux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :