Gamification du trading, un jeu risqué pour les néoboursicoteurs

OPINION. Le développement des plateformes de trading a simplifié l’accès aux marchés financiers. Les jeunes épargnants y voient un moyen de faire fructifier leur épargne mais aussi de lutter contre le système financier à l’image de l’affaire GameStop. Par Philippe de Gouville, CEO et cofondateur d’ISMO

3 mn

(Crédits : Dado Ruvic)

Faites vos jeux, rien ne va plus. Cette célèbre formule des croupiers est adaptée aux nouvelles  pratiques financières des jeunes qui sont de plus en plus nombreux à s'essayer aux  plateformes de trading pour le meilleur et pour le pire. Le mirage des gains faciles et rapides, l'aspect ludique et l'accessibilité des plateformes incitent les jeunes à s'intéresser de très près  aux marchés financiers. La crise sanitaire a renforcé la tendance suite au rebond spectaculaire  des marchés financiers et des crypto monnaies. L'effet casino est réel, les déconvenues  nombreuses.

La digitalisation induit des comportements à risque

Les publicités ciblées et les influenceurs offrent une visibilité accrue aux plateformes avec la  promesse de réaliser des gains élevés en quelques clics. Les plateformes de trading donnent  la possibilité de passer des ordres depuis son smartphone avec des frais réduits. Les offres  fleurissent sur le net attirant dès lors l'attention du gendarme de la bourse. L'AMF publie  régulièrement des mises en garde sur des acteurs non agréés qui proposent d'investir sur le Forex et d'autres produits financiers sans autorisation, parfois avec des effets de levier  importants.

L'appât du gain semble être la principale motivation des jeunes boursicoteurs. Peu familiers  des mécanismes des marchés financiers, les traders autoproclamés investissent des sommes  conséquentes sans respecter les règles prudentielles des investisseurs à savoir construire  progressivement un portefeuille diversifié tant en termes de valeurs que de secteurs  géographiques avec un horizon d'investissement à long terme. La recherche du bon coup  conduit les épargnants à avoir un comportement relevant plus de la spéculation que d'une  stratégie patrimoniale. Pour cause, les utilisateurs des plateformes ont tendance à avoir une  démarche s'approchant du gaming voire des paris sportifs. Ainsi, seul le hasard serait la source  des gains réalisés avec le risque de s'endetter et de développer une forme d'addiction.

Dès 2014, l'AMF alertait dans une étude que 9 boursicoteurs sur 10 constataient des pertes  en passant par les plateformes de trading. Depuis la crise sanitaire, la même autorité  comptabilise un million de boursicoteurs supplémentaires. Pour aider les investisseurs à  limiter la prise de risque, certaines plateformes proposent à leurs utilisateurs de répliquer une  stratégie d'investissement qui a fait ses preuves par le passé. L'idée du « copy cat » est  intéressante pour les investisseurs néophytes en se familiarisant aux mécanismes financiers.  Mais l'adage « les performances passées ne préjugent pas des performances futures » doit  rester dans l'esprit des boursicoteurs avant de prendre la décision d'investir sur une valeur ou  un produit financier.

Un militantisme 2.0

Les boursicoteurs s'organisent pour se communiquer les bons tuyaux sur les réseaux sociaux.  Twitter, mais surtout Reddit rassemblent des groupes d'investisseurs qui échangent et  coordonnent leurs investissements. Ces communautés qui ressemblent par certains aspects  aux clubs d'investissement, rassemblent des milliers et parfois des dizaines de milliers  d'investisseurs. Ces petits porteurs peuvent avoir un impact considérable sur le bon  fonctionnement des marchés financiers. En cela, le groupe des WallStreetBets est  représentatif d'une forme de militantisme capable de faire plier des acteurs majeurs de la  finance en coordonnant l'achat massif de petites valeurs sur les marchés.

Ce groupe de boursicoteurs a réussi à faire passer la valorisation de l'entreprise américaine  GameStop, en proie à de graves difficultés financières, de 200 millions à 10 milliards de dollars  en quelques semaines. En conséquence, un hedge fund américain a essuyé des pertes  considérables en pariant à la baisse sur cette valeur. Certains y voient un moyen de lutter  contre le système financier et plus largement capitaliste, quand d'autres dénoncent une forme  de manipulation de marché. Les régulateurs s'intéressent à cette nouvelle forme de collusion  des investisseurs. A ce jour, aucune mesure n'a encore été prise pour réguler ce phénomène  marginal mais hautement symbolique.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/12/2021 à 8:53
Signaler
En tout cas une brise légère et fraîche qui fait du bien au milieu de la puanteur financière habituelle, cet espèce d'odeur de cadavres décomposés. Ils font d'une pierre deux coups, ils gagnent du fric tout en secouant ceux qui détruisent le monde en...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.