La banque de demain, quoi qu’il arrive, vous appartient !

OPINION. Il n'y aura pas de retour en arrière. Le mobile est devenu la clé de voûte de la banque au quotidien. Et les Français veulent une relation avec leur banque sur le modèle de celles avec leur fournisseur d'internet ou leur plateforme de livraison de repas. En un mot, savoir pourquoi on paye ! Par Jérémie Rosselli, DG de N26 France & Benelux (*)

3 mn

Jérémie Rosselli, directeur général de N26 France et Benelux, revendique plus de 2 millions de clients en France.
Jérémie Rosselli, directeur général de N26 France et Benelux, revendique plus de 2 millions de clients en France. (Crédits : DR)

La puissance est dans nos mains chantait le groupe NTM dans les années 1990. Les deux rappeurs, Didier Morville et Bruno Lopes, ne pensaient évidemment pas au secteur bancaire quand ils nous demandaient d'écouter leur refrain et pourtant...! Et pourtant, celui-ci résume parfaitement la situation actuelle. La banque en Europe a fait un saut de 10 ans sous l'impact de la crise inédite que nous affrontons. Et ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'il n'y aura pas de retour en arrière. Le mobile est devenu la clé de voûte de la banque au quotidien.

En 2020, un Européen sur trois gérait ses comptes via son application bancaire sur son smartphone. Et les Français ne font pas exception : 94% d'entre eux veulent plus d'autonomie bancaire et 1 sur 4 souhaite réduire drastiquement ses visites en agence (1).

Le Président Macron ne disait pas autre chose, début 2020, quand il parlait des bouleversements numériques qui allaient s'accélérer dans le secteur bancaire. Et pour cause, la législation qui a permis plus de concurrence dans ce secteur porte son nom. Cette loi de mobilité bancaire en vigueur depuis 2015 protège davantage les Français et les remet au centre du jeu afin qu'ils choisissent la ou les banques pour gérer leur argent.

 Le "en même temps" bancaire

Que l'on soit une néobanque, une banque en ligne ou traditionnelle, nous savons que 50% des agences bancaires vont disparaître en Europe. Comme nous avons collectivement conscience que sur les dizaines de néobanques lancées dernièrement, pour ne parler que de la France, beaucoup n'atteindront jamais la taille critique nécessaire pour pérenniser leur modèle, et disparaîtront ou seront rachetées.

La France est le pays européen qui compte le plus grand réseau d'agences bancaires quand l'Allemagne a déjà réduit de plus de 20 % son nombre depuis 2015. Rendons-nous compte, 4 opérateurs téléphoniques et plus de 300 banques ! Le défi pour les banques traditionnelles sera de réussir la transition digitale en économisant sur leur réseau historique. Pour les challengers, néobanques ou autres, il reviendra à trouver le juste équilibre entre croissance forte et rentabilité pérenne.

Trop longtemps, ce secteur a vécu en surfant sur la courbe en U qui veut qu'une banque gagne de l'argent sur ceux qui en ont très peu et ceux qui en possèdent beaucoup. La donne a changé.

La clé est de savoir développer des offres différenciées et une expérience bancaire toujours plus personnalisée. Les Français veulent une relation avec leur banque sur le modèle de celles avec leur fournisseur d'internet, leur plateforme de livraison de repas ou de divertissement. En un mot, savoir pourquoi on paye !

Ré-inventer la relation client pour qu'il redevienne ce conseiller lors des moments clés de son projet de vie. Et utiliser le potentiel des technologies pour faciliter l'autonomie au quotidien. Les banquiers du 21ème siècle seront aussi des développeurs en baskets !

En 2021, on peut faire ses courses, déclarer ses impôts ou acheter une voiture le dimanche, alors pourquoi ne pas gérer ses comptes aussi depuis son canapé. Autant d'évolutions en faveur du consommateur. Autant de challenges qui rendent plus excitant que jamais le métier de banquier dans les années à venir. Autant d'opportunités pour refaire de la banque ce tiers de confiance qu'on apprécie avoir à ses côtés !

___

(1) Etude ETX Media pour N26 - Mai 2021 "La crise a bouleversé les habitudes des Français".

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/06/2021 à 8:53
Signaler
La vache ça fait 30 ans que j'entends les mêmes c...ries... -_-

à écrit le 24/06/2021 à 2:29
Signaler
Toutes les banques francaises sont a la traine quand on les compare a ce qu'il se fait dans le monde. La Poste, SG, CL, BNP etc...le moyen-age etait plus avance

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.