Innovation : Vannina Bernard-Leoni fait de la résilience

 |  | 659 mots
Vannina Bernard-Leoni, Directrice du pôle innovation et développement de l'Université de Corse
Vannina Bernard-Leoni, Directrice du pôle innovation et développement de l'Université de Corse (Crédits : DR)
FACE A LA CRISE - CORSE. Comment le fab lab de Corte a-t-il affronté la guerre sanitaire ? A la tête des projets Vannina Bernard-Leoni, la directrice du pôle innovation et développement de l'université auquel il est rattaché.

« Concevoir, prototyper, produire ». Le credo du fab lab de Corte, l'un des bras numériques de l'université de Corse depuis cinq ans est passé, grâce au Covid, du virtuel au réel en orchestrant pendant deux mois la production d'un réseau de "makers" corses qui a contribué à l'effort de guerre sanitaire, fabriquant notamment 18.000 visières anti-projection à destination des soignants ou des commerçants sur le pont. Cheville ouvrière de cette initiative, Vannina Bernard-Leoni, la directrice du pôle innovation et développement de l'université insulaire, a fait faire un bond de géant à ce tiers-lieu dédié au numérique abrité dans les murs du Palazzu naziunale, siège historique de la Corse indépendante (1755-1768).

« Le matériel de première nécessité faisait défaut, alors, en échangeant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2020 à 12:02 :
La Corse ferait un paradis fiscal bien plus attractif que la Suisse, le Luxembourg, les pays bas, la Belgique et-c... non ? Monaco est plein à craquer !

Sa géographie tourmentée ne permettra jamais à une industrie de s'y développer et les citoyens français souffrent du dumping fiscal européen imposant que nos riches s'évadent fiscalement chez nos voisins européens.

Pourquoi délocaliser ce qui est si facile à faire et que dont nous pouvons tranquillement faire nous-mêmes ?

Par ailleurs sa proximité avec la Sicile se ferait fortement remarquer ety serait particulièrement attractive, en quelques années on pourrait attirer au moins 10% de l'évasion fiscale mondiale ! En plus les riches ne pourraient pas y construire n'importe quoi n'importe où.
a écrit le 06/08/2020 à 11:51 :
Vous croyez vraiment que nous croyons à ces balivernes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :