Pour s'en sortir, les acteurs économiques des Hauts-de-France ont travaillé main dans la main

 |   |  982  mots
(Crédits : Pixabay)
Du jamais vu. Le 1er avril dernier, un communiqué de presse rassemblait sous une même bannière, d'un côté, les organisations patronales du Medef, de la CPME et de l'U2P des Hauts-de-France et, de l'autre, les syndicats de salariés, CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO. Tous s'étaient concertés le 25 mars pour que les entreprises puissent maintenir ou retrouver une activité économique.

La crise a indéniablement resserré les liens entre les institutions régionales, mais cette fois-ci pour traiter de questions très pratiques. Et, du coup, plus tout à fait macroéconomiques, si l'on pense aux analyses sur la conjoncture régionale livrées conjointement par la Banque de France, la CCI Hauts-de-France et la Chambre de métiers et de l'artisanat, ou aux conférences de rentrée où parlaient de concert la CCI et le Medef.

Pour faire face à cette crise sans précédent, l'État, la Région Hauts-de-France, les chambres consulaires et les organisations patronales ont travaillé main dans la main. Partie émergée de l'iceberg, ils ont édité un document unique répertoriant toutes les aides pouvant être apportées pour aider les entreprises, organisé des Facebook live, et transmis leurs messages via les médias du groupe régional Rossel La Voix du Nord.

La création d'une plateforme en ligne

En coulisses, une cellule de crise hebdomadaire était organisée tous les vendredis pendant la durée du confinement.

« Il s'agissait de trouver des solutions pour chaque entreprise qui en faisait la demande et sans attendre trois jours, raconte Marion Sigier, responsable...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :