VRV Prod réinvente la web conférence en usant des codes du jeu video

Et si la gamification, de plus en plus présente dans la pub, gagnait aussi l’événementiel ? Alors que le secteur cherche à se réinventer à l’ère de la Covid, une société caennaise a conçu pour une ONG internationale une grand messe d’un genre inédit en empruntant à l’univers des jeux video.
Le webcampus de l'ONG Ensemble pour l'éducation de la petite enfance
Le webcampus de l'ONG "Ensemble pour l'éducation de la petite enfance" (Crédits : DR)

Sur l'écran, des avatars installés dans une salle de conférence virtuelle applaudissent l'intervention d'un ministre norvégien retransmise en direct au dessus d'un pupitre en 3D. Bienvenue au webcampus d'ouverture du troisième congrès international de l'association « Ensemble pour l'éducation de la petite enfance ». Covid oblige, l'événement s'est mis à l'heure digitale en optant pour un format ingénieux proche, dans sa conception, des jeux en ligne chers aux millennials.

Aux manettes, une PME caennaise spécialisée dans les univers immersifs : VRV Prod. «La commande était de pouvoir rassembler 450 participants issus d'une dizaine de pays tout en préservant, autant que possible, la convivialité propre à ce genre de manifestations » raconte Nicolas Venturelli, l'un de ses deux co-fondateurs.

Contactée par l'ONG lors du salon Laval Virtual World, la société n'a réinventé la poudre pour satisfaire au cahier des charges mais elle a mixé habilement des technologies largement éprouvées : multi-caméras 3D, vidéo 360°, streaming, réalité virtuelle et sous-titrage direct en velotypie. Le tout combiné à une plateforme de jeux vidéo louée pour l'occasion.

Apporter un supplément d'âme

Principale originalité : tous les participants ont été invités au préalable à se créer un avatar ressemblant grâce auquel ils pouvaient circuler librement dans le décor : en l'espèce l'amphithéâtre de l'OCDE reproduit à l'identique en 3D.Guidés par des hôtes ou des hôtesses d'accueil virtuels, ils avaient la possibilité de questionner les intervenants ou de se retrouver à deux pour converser dans une salle annexe en tchat ou via leur micro/casque.

« Comme les participants pouvaient se reconnaître et se regrouper par affinités, cette approche a permis d'apporter un supplément d'âme par rapport à une retransmission classique » constate Nicolas Venturelli. L'organisation est restée relativement légère, une équipe d'une petite douzaine de personnes a suffi à orchestrer l'événement en régie.

Pour les traductions simultanées, la PME normande s'est appuyée sur une société irlandaise et sur autre entreprise caennaise, Voxa direct, connue pour retranscrire à l'écran les discours d'Emmanuel Macron. Si VRV Prod ne dévoile pas le coût de l'opération, ses dirigeants assurent qu'il est « au moins dix fois inférieur » au même congrès en présentiel.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.