Sharon Krief et Barbara Boccara, les instinctives de la mode

Chaque semaine La Tribune et son partenaire Bpifrance vous font découvrir une femme créatrice d'entreprise dans nos régions. Cette semaine, un duo de la mode partage son expérience. Sharon Krief et Barbara Boccara dirigent depuis quinze ans la marque de vêtement typiquement parisienne Ba&Sh. Leur réussite repose sur un équilibre entre amitié, instinct, ambition et passion pour la mode.

2 mn

Sharon Krief et Barbara Boccara, les deux fondatrices de Ba&Sh
Sharon Krief et Barbara Boccara, les deux fondatrices de Ba&Sh (Crédits : DR)

Elles voulaient travailler ensemble. Elles aimaient toutes les deux la mode sans trouver une marque qui leur corresponde. A 33 ans, Sharon Krief et Barbara Boccara se lancent en créant Ba&Sh, « une marque de luxe accessible qui puisse nous permettre de créer notre armoire idéale », précise Sharon. Sous l'impulsion d'un ami qui leur ouvre les portes du monde du prêt-à-porter, elles créent leurs premières lignes, intègrent rapidement les Grands Magasins, participent à des salons et ouvrent un an plus tard une première boutique à Paris. En 2006, alors que Ba&Sh n'a que trois années d'existence, Bpifrance leur permet d'acquérir un nouveau magasin rue Saint Honoré en co-finançant l'acquisition. « C'était un gros projet pour une si jeune entreprise, témoigne Sharon. Nous n'aurions jamais pu l'ouvrir sans eux. Ils nous ont ensuite soutenu dans de nombreux projets afin de nous permettre de nous développer. »

« Nous n'avions aucune expérience avant de nous lancer. Notre réussite repose sur notre instinct et notre passion, reconnaît Sharon. Nous sommes les consommatrices de notre marque, nous installons nos magasins là où nous aimerions nous rendre en tant que clientes, nous dessinons les robes que nous voulons porter. Et en plus nous voyageons à travers le monde ! ». Si chacune d'elles a su utiliser ses compétences pour développer leur entreprise, la partie juridique pour Sharon Krief, ex-étudiante en droit à Assas et les relations avec les médias pour Barbara Boccara qui a suivi des études d'attachée de presse, elles dirigent Ba&Sh à quatre mains.

En 2015, le fond Catterton détenu par LVMH et Groupe Arnault, entrent dans le capital de la société. « Cela nous a donné des ailes pour investir le marché chinois et américain auxquels nous n'osions pas nous confronter. » Depuis leur chiffre d'affaires est passé de 45 à 115 millions d'euros, Ba&Sh se déploie dans plus de 160 points de vente dans le monde et compte une centaine de salariés, « Une équipe qui est là depuis le début. C'est notre grande fierté. Nous avons réussi à créer une petite famille. Ba&Sh est avant tout une magnifique aventure humaine », conclut Sharon Krief.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.