Sombres perspectives pour le fabricant du BlackBerry

 |   |  506  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Research in motion (RIM) annonce son intention de supprimer au moins 5.000 postes en raison d'une perte de 518 millions de dollars américains pour le premier trimestre de son exercice décalé, un niveau plus élevé que prévu. Il repousse en outre à janvier le lancement de son nouveau système d'exploitation.

Le fabricant du BlackBerry voit l'avenir en noir. Le canadien Research in Motion (RIM) annonce son intention de réduire la voilure. Et ce sont 5.000 postes qui sont visés, soit près d'un tiers des effectifs. Depuis un an, RIM a déjà supprimé 2.000 emplois.

Le lancement de BB10 retardé

En outre, le lancement de son nouveau système d'exploitation BB10 sera repoussé à début 2013 alors qu'il était prévu d'ici la fin de l'année. Il manquera donc la période des fêtes de Noël pourtant cruciale pour les ventes. RIM misait sur le lancement de ce nouveau système d'exploitation à écran tactile pour espérer combler le retard technologique qu'il a pris par rapport à ses concurrents, notamment Apple dont la version 5 de son iPhone est très attendue."Notre priorité est le lancement fructueux de notre nouveau BlackBerry 10 (...). Je ne vais pas compromettre la qualité du produit en le lançant avant qu'il ne soit prêt", a déclaré son PDG, Thorsten Heins.

Résultats en berne

Son action est au plus bas depuis 2003, il vient de déclarer avoir perdu 518 millions de dollars américains pour le premier trimestre de son exercice décalé. soit un niveau plus élevée que prévu, en raison d'un fort recul des ventes et d'une charge exceptionnelle de 335 millions, due à une dépréciation d'actifs. Le groupe avait déjà subi une perte de 125 millions au trimestre précédent, mais à titre de comparaison, il y a un an, RIM avait dégagé un bénéfice de 695 millions au premier trimestre. Hors éléments exceptionnels, la perte est ressortie à 37 cents par action, alors que les analystes s'attendaient plutôt à 1 cent. Son chiffre d'affaires, quant à lui, a chuté à 2,8 milliards, soit une baisse de 33% par rapport au quatrième trimestre et de 43% par rapport au même trimestre l'an dernier,  alors que le groupe a dû consentir d'importants rabais sur le prix de sa tablette PlayBook. Les analystes tablaient plutôt sur un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dollars.L'action de RIM perdait 16% à la Bourse du Nasdaq à New York, à 7,71 USD, après ces résultats nettement inférieurs aux attentes du marché.

BlackBerry perd des parts de marché

L'entreprise a livré 7,8 millions de téléphones BlackBerry au cours du trimestre, contre 11,1 millions au trimestre précédent. Les ventes de sa tablette PlayBook ont fondu de presque moitié en trois mois, à 260.000 unités.Evoquant ses perspectives, le groupe dit s'attendre à des temps difficiles au cours des prochains trimestres compte tenu d'un environnement très compétitif, et prévoit une érosion de ses parts de marché. Il prévoit déjà une nouvelle perte d'exploitation au deuxième trimestre.Une étude récente du cabinet de recherche spécialisé dans la technologie IDC a montré que les téléphones multifonctions exploitant le système Android représentaient 59% du marché mondial au premier trimestre, 23% du marché revenant par ailleurs à l'iPhone. BlackBerry ne détenait plus que 6,4%, contre 13,6% un an plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2012 à 16:44 :
Comme prévisible RIM part à la casse. Suivront des japonais, qui se regroupent actuellement, un suédois et quelques américains prétentieux.
a écrit le 29/06/2012 à 15:47 :
On ne peut pas vendre 250 milliards d'iPhones et vendre des Blackberrys n'est ce pas?
a écrit le 29/06/2012 à 14:57 :
fallait s'y attendre...
Aujourd'hui les smartphones sont achetés par des consommateurs qui recherche le coté ludique et ouvert du système or RIM c?est tout le contraire : orienté PRO et totalement fermé (pas de ??trucmuchstore??)
C'est une mort annoncée si ses concurents se mettent à faire la compatibilité des messageries professionnelles sécuris"es, ce qui reste la seule valeur ajoutée du BlackBerry
a écrit le 29/06/2012 à 10:18 :
C'est un nouveau Nortel :-) les sociétés canadiennes, c'est le profit à très court terme en payant les gens à coups de lance-pierres et en tant que volontaires si possible. Je ne suis donc pas étonné du résultat.
a écrit le 29/06/2012 à 8:57 :
Je cite : "Hors éléments exceptionnels, la perte est ressortie à 37 cents par action, alors que les analystes s'attendaient plutôt à 1 cent. Son chiffre d'affaires, quant à lui, a chuté à 2,8 milliards, soit une baisse de 33% par rapport au quatrième trimestre et de 43% par rapport au même trimestre l'an dernier, alors que le groupe a dû consentir d'importants rabais sur le prix de sa tablette PlayBook. Les analystes tablaient plutôt sur un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dollars.L'action de RIM perdait 16% à la Bourse du Nasdaq à New York, à 7,71 USD, après ces résultats nettement inférieurs aux attentes du marché." Dans ce paragraphe se sont glissé 3 exemples concret de l'inutilité des analystes financiers. Voilà des gens bien inutiles à la société...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :