600 emplois menacés chez Technicolor

 |  | 285 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe français de technologies a lancé un avertissement sur ses résultats 2011 et annoncé ce lundi la mise en place d'un programme de restructuration pour faire face à la détérioration de l'environnement macroéconomique, qui va entraîner une réduction des effectifs totaux du groupe d'environ 600 employés en 2012.

Technicolor (ex-Thomson) a lancé un avertissement sur ses résultats 2011 en raison notamment des performances moins bonnes que prévu de sa branche Distribution Numérique, selon un communiqué du groupe publié ce lundi. Cette mauvaise performance est principalement attribuable à une perte de l'ordre de 47 millions d'euros pour la division Maison connectée soit 6 millions en dessous des précédentes attentes du groupe.

Depuis octobre, la détérioration du marché européen que le groupe avait ressentie au troisième trimestre a continué d'affecter particulièrement le segment Distribution Numérique, indique le groupe. Parmi son plan de redressement de la division Maison connectée, le groupe évoque son usine d'Angers en France pour laquelle il a sollicité des partenaires potentiels "afin de compenser la chute des commandes en Europe". "La signature d'un partenariat avec un tiers début 2012 sera essentielle pour assurer la continuité de l'activité de cette usine", précise le groupe.

La réduction des effectifs devrait par ailleurs principalement concerner les fonctions "support" que Technicolor veut "rationnaliser". Technicolor envisage également des initiatives visant à ramener sa division Maison connectée à un Ebitda (résultat brut d'exploitation) ajusté équilibré en 2012.

Pour l'activité de film photochimique en Europe, le groupe prévoit la mise en place d'accords de sous-traitance. Ces accords devraient permettre au groupe de mettre fin à ses activités de production de bobines de films photochimiques à Rome, Madrid et Londres.

Premier fabricant français de téléviseurs dans les années 1990, la société a changé complètement de profil, en se recentrant sur les services créateurs de contenu, c'est-à-dire les studios de cinéma et télévision, autour de la marque Technicolor rachetée fin 2000.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2012 à 22:09 :
Juste une information, à Toulouse nous allons peut-être avoir des studios de cinéma, c'est en négociation, le lieu est choisi, les partenaires aussi... Il suffit de vous mettre en relation avec la Préfecture, car c'est l'Etat qui vend ses hangars et son terrain. Ainsi cette entrepriseTechnicolor pourra peut- être continuer ou déménager ici. Le contact avec la Région Midi Pyrénées, sera un appui...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :