Procès Apple/Samsung : et si l'imitation soutenait l'innovation ?

A quelques heures ou jours du verdict du procès intenté par la firme à la pomme à son rival sud-coréen qu'elle accuse d'avoir copié ses produits, un expert relève qu'Apple n'a jamais autant innové qu'après avoir perdu son procès contre Microsoft pour plagiat dans les années 90.
La tablette Galaxy Tab de Samsung et l'iPad d'Apple. Copyright Reuters
La tablette Galaxy Tab de Samsung et l'iPad d'Apple. Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Et si finalement l'issue du procès Apple contre Samsung qui entre dans sa dernière ligne droite aux Etats-Unis n'avait aucune importance ? « Qu'est-ce que ça peut faire si Samsung a copié Apple ? (who cares if Samsung copied Apple) » s'interroge de manière un brin provocatrice James Allworth sur le blog de la Harvard Business Review. Ce chercheur au sein du Forum pour la croissance et l'innovation de la prestigieuse université américaine, qui a travaillé chez Apple et Booz & Company selon sa biographie, va même plus loin en demandant : « ne nous en sortirions-nous tous pas mieux si nous laissions et même encouragions les entreprises à se copier entre elles ? » De quoi se faire retourner dans sa tombe le pauvre Steve Jobs qui était prêt à déclencher « une guerre thermonucléaire » contre Android, le système d'exploitation mobile de Google qu'il accusait d'avoir pillé son iPhone.

« L'éloge des copieurs »
James Allworth revient sur un précédent procès retentissant intenté par Apple en 1994 contre Microsoft, accusé d'avoir copié l'esthétique de l'interface graphique du Macintosh dans Windows 2.0 et 3.0. Procès qu'Apple a perdu. Or la firme à la pomme, qui argumentait qu'il lui serait impossible d'innover si on laissait ses concurrents le copier, « n'a pas du tout cessé d'innover. Au contraire : ils ont sorti l'iMac. Puis OS X. Et ensuite l'iPod. Et l'iPhone. Puis plus récemment l'iPad. [...] Apple n'a pas pu se reposer sur ses lauriers ; pour retrouver la rentabilité, ils ont dû innover aussi vite que possible » relève Allworth. Il rejoint le propos d'un livre décapant qui sort le mois prochain aux Etats-Unis « L'économie de la contrefaçon : comment l'imitation suscite l'innovation », de Kal Raustiala et Christopher Sprigman, dont un extrait a été publié il y a peu dans le Wall Street Journal sous le titre « l'éloge des copieurs. » Les auteurs, des professeurs de droit, s'intéressent à des secteurs qui se protègent moins contre la copie que la high tech comme la cuisine, la publicité, ou même le football américain professionnel. Et de conclure que, certes, « l'imitation peut causer du mal et il faut quelques règles pour protéger la création mais les grandes innovations se créent souvent sur d'autres existantes, ce qui exige le droit de copier. »

Le cas de l'iPad mini
D'ailleurs, James Allworth relève qu'un des dirigeants d'Apple, Eddy Cue, a suggéré de concevoir un iPad plus petit (le fameux iPad mini de 7 pouces qui fait l'objet de nombreuses rumeurs), après avoir aimé utiliser la Galaxy Tab de Samsung, comme il l'a lui-même écrit dans un email à Tim Cook, révélé au cours du procès. « Si Apple finit par gagner le procès contre Samsung et l'empêche de sortir de nouveaux téléphones et tablettes ou lui facturent de lourds frais de licences, qui croira que le marché va devenir soudainement plus innovant ou que les produits vont devenir plus abordables ? » interroge le chercheur, qui juge, in fine, ces procès contre-productifs. « Laissons ces sociétés en découdre uniquement sur le marché, là où les consommateurs, et non les tribunaux, prennent les décisions sur l'innovation. Dans un tel monde, la meilleure défense contre la contrefaçon n'est pas d'attaquer en justice mais d'innover à un rythme tel que la concurrence ne puisse pas copier assez vite. »
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 26/08/2012 à 10:03
Signaler
ceux qui me fait le plus rire dans tous ces commentaire c'est que la plupart des personne préféré copié qu'innové vive les flemmard ensuite si vous aviez réellement tout suivi entre apple et samsumg vous sauriez qu'apple a demandé plusieurs fois a sa...

à écrit le 24/08/2012 à 19:10
Signaler
au debut des annees 80 dans les bistros il y avait des jeux de cafe avec ecran tactile ( en fait c'etait des pc 486) et lun ecran qui portait une couche capacitive qui etait reliee au pc avec la rs232. Apple n'a jamais rien inventé mais amelioré.

à écrit le 23/08/2012 à 12:05
Signaler
Ce procès est le symbole même de l'inconséquence Apple. il a suffit qu'ils sente que le géant coréen avance à grands pas pour qu'ils paniquent. Ce que Apple avance n'est rien d'autre que de réduire la part de marché de Samsung sur le sol américain et...

à écrit le 22/08/2012 à 21:53
Signaler
Les écrans plats de téléviseur se ressemblent : rectangle à bord arrondis avec un contour noir : Procès ? Non Ils existent des toilettes avec le même bouton pour la chasse d'eau provenant de différentes marques : Procès ? Non. Un bouton central n'est...

à écrit le 22/08/2012 à 20:58
Signaler
s'inspirer d'un concurrent est normal, le copier c'est autre chose...et illégal

le 22/08/2012 à 23:04
Signaler
alors comment se fait il que je n'ai jamais (je prend mon cas) trouvé de ressemblance entre un Nokia 3310 et un iphone??? Bizarre... j'en trouve toujours pas... Un peu de sérieux, au niveau de la ressemblance entre un Blackberry et un iphone il n'y e...

le 23/08/2012 à 7:58
Signaler
Poser un brevet sur une forme aussi générale qu'un rectangle aux bords arrondis vous trouvez-cela normal ? Les exemples cités sont pour démontrer qu'il existait déjà des téléphones possédant un design rectangulaire aux bords arrondis. Si vous ne voye...

à écrit le 22/08/2012 à 20:57
Signaler
Je rappelle qu'il y a une recherche d'antériorité avant de déposer un brevet et que celui ci n'est pas accordé si l'idée existe déjà. un brevet doit aussi avoir un caractère innovant pour être accordé. Il a une durée de validité suite à laquelle il t...

à écrit le 22/08/2012 à 17:08
Signaler
Lennart a écrit le 22/08/2012 à 16:13 : C'est aussi tout le talent du prestidigitateur d'attirer l'attention avec une main pendant que l'autre main fait sa "manipulation" En cela Apple à toujours eu le talent d'attirer l'attention en jouant les pleu...

le 22/08/2012 à 19:25
Signaler
Dans le cadre de ce procès, il ne faut pas confondre inspiration et innovation. Apple n'a pas créée le téléphone rectangulaire à bords arrondis, cela existait déjà pour des raisons ergonomiques (un bord pointu ça fait mal, dommages moins important en...

à écrit le 22/08/2012 à 16:13
Signaler
C'est aussi tout le talent du prestidigitateur d'attirer l'attention avec une main pendant que l'autre main fait sa "manipulation" En cela Apple à toujours eu le talent d'attirer l'attention en jouant les pleureuses "on nous copie" ça occulte un temp...

à écrit le 22/08/2012 à 15:41
Signaler
En fait ce que n'a pas compris Allworth dont le nom pourrait se traduire par "flambard" en reprenant ce marronier économique c'est que Apple a déjà perdu ! (Voir sur ce fil l'article " Apple qui rit..") Le thème, souvent associé à l'éthique, tient le...

à écrit le 22/08/2012 à 15:33
Signaler
je rejoins totalement cette conclusion surtout que apple apres avoir revolutionne le monde des smartphones se moquait allegrement des concurents qui essayaient de creer des iphones killer... sans ne plus reellement innover depuis, jusqu'au moment ou ...

le 22/08/2012 à 16:14
Signaler
Au risque de nourrir un troll: 1) Que ce soit Bic ou Coca, ça n'a rien à voir. Dans ce cas précis, Samsung est fournisseur d'Apple, puisque Samsung est aussi un fabricant de composants électroniques, et exerce donc sur plusieurs marchés. Une situatio...

le 22/08/2012 à 17:12
Signaler
A strabisme et psyko : le plus drôle c'est que Apple attaque Samsung parceque leurs téléphones copient les icones d'apple alors qu'Apple a tout simplement reporter le modèle ''icones clicking'' existant sur windows et mac depuis les 90's... où est la...

à écrit le 22/08/2012 à 15:32
Signaler
C'était plus fiable de mettre un sondage sur les sites des deux firmes, et laisser le consommateur décider qui copie qui...si le tribunal est dupe ! et beh l'acheteur ne l'est PAS.

à écrit le 22/08/2012 à 15:19
Signaler
Bilan quand on a une idée novatrice il faut faire ne sorte qu'elle puisse rester secrète le plus longtemps possible sans déposer de brevet (ex coca cola). Et au lieu d'innover n'est-il pas plus simple de copier se qui marche déjà quitte a avoir quelq...

à écrit le 22/08/2012 à 15:17
Signaler
Bcp de regret apres avoir lu cet article!

à écrit le 22/08/2012 à 15:09
Signaler
quand on voit des brevets aussi débile que "avoir des bouts arrondis" ou "une icone d'application carré aux bouts arrondis" sur lesquels se jouent les procès, il y a de quoi rire c'est sur qu'il faut des moyens extraordinaires pour ces innovations et...

à écrit le 22/08/2012 à 15:08
Signaler
Bien sur que la copie pousse à l'innovation, c'est juste que pour l'innovateur ce n'est pas très juste. Que ce serait-il passé si Xerox avait mis Apple aux tribunaux pour avoir copié l'interface graphique et la souris?

à écrit le 22/08/2012 à 15:07
Signaler
Si Samsung gagne ce procès, le message sera clair: Cessez d'innover, attendez que d'autres le fassent, pompez leurs idées comme des sauvages et vendez une copie de leurs appareils. Mon commentaire rejoint celui de Qwazerty. Que ce soit en termes de D...

à écrit le 22/08/2012 à 14:35
Signaler
Sauf que quand une petite entreprise sort un nouveau produit, elle ne va pas forcément pouvoir innover au maximum dessus comme pourrait le faire une grosse structure. Alors la grosse entreprise copie, améliore le concept, et récolte ? Je suis bie...

à écrit le 22/08/2012 à 14:33
Signaler
Franchement je croyais La Tribune d'un autre niveau. Soit vous n'avez rien compris au business, soit vous défendez ouvertement un système ultra-libéral dans lequel même les brevets n'auraient plus d'utilité ? Leur but était d'interdire la copie penda...

le 22/08/2012 à 15:01
Signaler
Vous mettez dans le même sac l'innovation industrielle ou thérapeutique, qui exigent des investissements colossaux étalés sur des années et demandent donc un minimum de protection, avec les "innovations" cosmétiques des technologies de l'information ...

le 22/08/2012 à 15:53
Signaler
j'aurai pas dit mieux, c'est bien vrai il faut pas tout confondre, on parle de technologies de l'information qui est obsolète au bout de 6 mois.....

le 22/08/2012 à 20:47
Signaler
Le problème c'est qu'un brevet a une durée de validité... Pendant cette période, il peut être utilisé par un tiers A CONDITION de rémunérer l'auteur et surtout d'en avoir l'accord...

à écrit le 22/08/2012 à 14:21
Signaler
ce n'est pas notre ami Bill Gates qui dira le contraire !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.