Oracle annonce un accord record à 5,3 milliards de dollars pour Micros Systems

Oracle a annoncé un accord pour le rachat de Micros Systems pour environ 5,3 milliards de dollars. Un record depuis 2009 dans le secteur.

2 mn

Fort d'un trésor de guerre de quelque 39 milliards de dollars accumulés depuis 1977, l'éditeur, a annoncé qu'il allait financer l'opération en numéraire.
Fort d'un trésor de guerre de quelque 39 milliards de dollars accumulés depuis 1977, l'éditeur, a annoncé qu'il allait financer l'opération en numéraire. (Crédits : (c) Reuters)

C'est confirmé. Le groupe éditeur de logiciels professionnels américain Oracle a annoncé lundi être parvenu à un accord pour acquérir le spécialiste des logiciels utilisés dans l'hôtellerie et la restauration Micros Systems pour environ 5,3 milliards de dollars. L'information avait déjà filtré un peu plus tôt dans la journée.

Financement en numéraire

Cette opération est la plus importante depuis celle de l'informaticien Sun Microsystems en 2009 pour Oracle, dont les ventes et les bénéfices ont été décevants lors du dernier exercice fiscal. Mais fort d'un trésor de guerre de quelque 39 milliards de dollars accumulés depuis 1977, l'éditeur a annoncé qu'il allait financer l'opération en numéraire.

Le rachat de Micros Systems devrait être finalisé dans la seconde moitié de l'année, après le feu vert des autorités réglementaires, est-il précisé dans le communiqué.

Prime de 4% pour les actionnaires

Dans le détail, le groupe informatique propose 68 dollars par titre Micros Systems, ce qui se traduit par une légère prime de près de 4% pour les actionnaires de Micros Systems par rapport au cours de clôture de l'action (65,77 dollars) vendredi à Wall Street.

Mais le titre avait beaucoup monté la semaine dernière, après des informations de l'agence Bloomberg évoquant des discussions entre les deux parties. Lundi, le titre grimpait de 2,99% à 67,20 dollars vers 12H40 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Les acquisitions font partie de la stratégie

Oracle indique que cette acquisition aura un impact positif "immédiat" sur ses bénéfices, ce qui serait bienvenu. Le groupe souffre en effet depuis plusieurs mois de la concurrence des petits éditeurs de logiciels comme Salesforce.com ou encore Workday, qui pratique des tarifs très agressifs. 

Les acquisitions font partie de sa stratégie pour redresser la barre, tout comme il mise sur le "cloud", cette technologie qui consiste à stocker les données à distance sur des serveurs. 

2 mn