Intelligence artificielle : Apple met la main sur deux startups pour muscler Siri

La firme de Tim Cook mise sur le rachat de startups spécialisées dans le Deep Learning, des systèmes d'analyses de données sur smartphone. Elles lui permettront d'enrichir les capacités de l'iPhone et d'iOS et d'améliorer son assistant vocal Siri alors que la concurrence s'est musclée sur ce segment.

3 mn

Avec l'achat de plusieurs start-ups spécialisées dans l'intelligence artificielle et le Deep Learning, Apple fait le pari de rendre son assistant vocal Siri plus performant, tout en protégeant les données personnelles de ses utilisateurs.
Avec l'achat de plusieurs start-ups spécialisées dans l'intelligence artificielle et le Deep Learning, Apple fait le pari de rendre son assistant vocal Siri plus performant, tout en protégeant les données personnelles de ses utilisateurs. (Crédits : Reuters)

Dans la conquête du marché de l'intelligence artificielle (IA), Apple procède étape par étape. Quelques jours après avoir fait l'acquisition de la start-up VocallQ, spécialisée dans la compréhension du langage naturel par les serveurs, la marque à la pomme vient de confirmer à Bloomberg l'achat de la petite start-up d'IA Perceptio, ce mardi 6 octobre, sans en préciser le montant.

Améliorer Siri ?

"Apple achète des petites startups de temps à autre, mais nous ne divulguons généralement pas nos plans ni nos objectifs" a confié un porte-parole de la firme à Bloomberg. Même si la firme de Cupertino veut se montrer discrète, la finalité de ces acquisitions apparaît nettement, notamment après l'annonce début septembre, de près de 90 postes à pourvoir en son sein pour les spécialistes de l'intelligence artificielle.

Selon les experts, même si Apple ne le confirme pas, ces acquisitions ont pour finalités d'améliorer son assistant vocal Siri, qui fait déjà l'objet d'une concurrence féroce de la part d'Amazon, avec son Alexa Voice Service, ou de Facebook, avec son assistant par écrit sobrement baptisé M.

     | Lire Facebook s'attaque de front à Siri et ses semblables

Concilier efficacité et respect des données personnelles

La technologie mise au point par Perceptio -une solution sophistiquée de tri de photographies sur smartphones par la reconnaissance faciale- fonctionne grâce à la méthode dite du Deep Learning. Cette technique d'apprentissage permet à un programme informatique de reconnaître, de manière autonome, le contenu d'une image (dans le cas de Perceptio) ou de comprendre le langage parlé (dans le cas de VocallQ) pour affiner les outils utilisant l'intelligence artificielle.

L'avantage de Perceptio, pour Apple, est que sa solution permet de trier les images sur smartphone sans passer par une base de données externe, à savoir, le cloud. Ainsi, la firme veut pouvoir se targuer d'avoir tout mis en oeuvre pour minimiser les manipulations de données personnelles de ses clients. C'est même sa stratégie pour se démarquer de la concurrence. Selon Matthew Hussey, du site américain The NextWeb, cette tactique mériterait d'être repensée, et vite, sous peine pour Apple de se voir rattrapé au plan commercial par les autres géants du Web, qui ne montrent pas tant de scrupules à collecter les informations privées de leurs utilisateurs.

"Google et Microsoft ont fait d'énormes progrès pour accélérer l'accès à l'information des utilisateurs sur des assistants personnels comme Cortana ou Google Now, en faisant exactement la même chose qu'Apple. Apple et son assistant Siri ont quant à eux été entravé par les réticences de la firme à extraire les données confidentielles qui sont contenues dans nos téléphones", écrit-il

(Avec Bloomberg)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.