Facebook s'attaque de front à Siri et ses semblables

Le premier réseau social mondial a lancé un assistant virtuel, espérant contrer ceux d'Apple et Microsoft. Contrairement aux autres assistants virtuels auxquels nombreux se sont habitués, il ne répond pas aux commandes vocales.
En introduisant cette fonctionnalité, l'entreprise de Mark Zuckerberg surfe également sur les terres d'Amazon.
En introduisant cette fonctionnalité, l'entreprise de Mark Zuckerberg surfe également sur les terres d'Amazon. (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)

Après Amazon, au tour de Facebook. Le premier réseau social en ligne a commencé à tester mercredi 27 août un assistant virtuel intégré à son application de messagerie mobile Messenger, susceptible de faire concurrence à Siri chez Apple ou Cortana chez Microsoft.

"Aujourd'hui nous commençons à tester un nouveau service baptisé M. M est un assistant personnel numérique à l'intérieur de Messenger, qui réalise des tâches et trouve des informations pour vous", écrit David Marcus, en charge des services de messagerie de Facebook, dans un message publié sur son compte personnel.

Assistant virtuel Facebook

Présentation de l'assistant virtuel de Facebook. Crédits : Facebook.

Contrairement aux autres assistants virtuels auxquels nombreux se sont habitués, M ne répond pas aux commandes vocales, n'acceptant les questions et commandes que par écrit. C'est d'ailleurs uniquement de cette façon qu'il communique en retour.

Acheter des objets avec son assistant virtuel

David Marcus précise que M fonctionne avec un système d'intelligence artificielle "qui est entraîné et supervisé par des personnes" réelles, et affirme que contrairement à d'autres services déjà sur le marché, il pourra pousser la tâche jusqu'au bout, à savoir notamment  "acheter des objets" ou "faire livrer des cadeaux à des proches". Interrogé par Wired, David Marcus a expliqué que l'assistant virtuel pourrait éventuellement générer des revenus grâce aux transactions effectuées par les utilisateurs. De quoi faire grimper encore les recettes publicitaires mobiles de Facebook, qui représentent désormais 72% des revenus totaux du réseau aux 1,49 milliard de membres.

En introduisant cette fonctionnalité, l'entreprise de Mark Zuckerberg surfe également sur les terres d'Amazon, qui a annoncé fin juin l'ouverture "pour tous et gratuitement" d'Alexa Voice Service, son service d'assistance vocale personnelle. Déjà installé sur son enceinte connectée Echo, celui-ci permet notamment la possibilité d'ajouter des produits à sa liste de courses.

(L. P. avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.