Dès 2015, certains taxis anglais rouleront sans chauffeur !

 |   |  331  mots
La Grande-Bretagne n'est pas la seule à vouloir des voitures sans chauffeurs : la Google Car est déjà autorisée dans 4 états outre-Atlantique... mais elle ne prend pas de passagers | REUTERS
La Grande-Bretagne n'est pas la seule à vouloir des voitures sans chauffeurs : la Google Car est déjà autorisée dans 4 états outre-Atlantique... mais elle ne prend pas de passagers | REUTERS (Crédits : <small>DR</small>)
Les voitures sans chauffeurs seront testées dès 2015 dans une ville moyenne du Royaume-Uni. Ces taxis autonomes devront donner la preuve des multiples avantages dont on les gratifie...

Alors qu'en France, les taxis essayent d'imposer un délai de 15 minutes aux sociétés de voiture de tourisme avec chauffeur pour protéger leur monopole, le Royaume-Uni passe déjà à la vitesse supérieure. Selon le Mirror, dès 2015, des voitures électriques sans chauffeurs circuleront de manière autonome grâce à un GPS et à des capteurs anticollisions, pour éviter les accidents. Commandées grâce à une application mobile, elles pourront transporter deux personnes et leurs bagages, à environ 19 km/h pour la modique somme de 2 livres sterling (environ 2,50 euros). 

 Pour réduire encore davantage les risques, ces "pods" devraient circuler sur des voies spécifiques, et être affectés à des trajets précis entre la gare, le centre-ville et les bureaux de la ville de Milton Keynes, située entre Londres et Birmingham. A terme, ils pourraient toutefois se mêler aux voitures traditionnelles. Coût du projet : 76 millions d'euros pour une expérience de 5 ans , et peut-être des emplois à la clé.

Ecolo, sécuritaire et créatrice d'emploi

Car si les chauffeurs sont évincés, le ministre des Affaires, de l'Innovation et du Savoir-Faire britannique, Vince Cable, a fait valoir le "fort potentiel d'emplois de haute qualification" que pouvait créer cette filière, ainsi que les avantages évidents en termes de circulation, de pollution et surtout de sécurité.

 Pour David Willets, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche :

« Notre objectif est de voir si les voitures sans chauffeurs peuvent réduire le nombre d'accidents de la route. Ces voitures ne se saoulent pas, ne prennent pas de drogues. Elles ne se fatiguent pas et ne s'endorment pas. »

 Les constructeurs ne s'y sont pas trompés : Ford, Nissan, Toyota se sont lancés dans la course aux voitures sans pilotes, dans le sillage du géant du web, Google, dont la voiture robotisée est déjà autorisée dans quatre états des Etats-Unis, dont la Californie, et devrait être commercialisée d'ici 5 ans outre-Atlantique. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2013 à 20:18 :
La France va sortir son joker : on va remettre les canassons en service puisque maintenant ils ne peuvent plus servir aux lasagnes... :-)))
a écrit le 05/11/2013 à 17:59 :
Plus de caissières dans les super marché, plus de gars au péage, des caisses automatiques au cinéma pour son billet, maintenant plus de chauffeur de taxi et tant d'autres exemples comme ça . . . .on vit une époque formidable . . .si on est pas chomeur !
a écrit le 05/11/2013 à 14:55 :
Ou sont passés les messages postes depuis hier soir !?
a écrit le 05/11/2013 à 14:23 :
La IT supprime 15 emplois pour un activé. Aussi incroyable que cela puisse paraître la cascade touchera une très large partie de la population. Ce qui explique une avancée prudente de tous. Ces matériels sont en effet disponibles depuis longtemps mais personne ne se presse de les construire. Le moteur électrique qui n'est pourtant pas IT demande par exemple 3 fois moins de personnel que ceux que nous connaissons. De la à reprendre la réflexion sur les "bienfaits" de la science et sur le rythme qu'il convient de donner à sa diffusion...
a écrit le 05/11/2013 à 14:17 :
La IT supprime 15 emplois pour un activé. Aussi incroyable que cela puisse paraître la cascade touchera une très large partie de la population. Ce qui explique une avancée prudente de tous. Ces matériels sont en effet disponibles depuis longtemps mais personne ne se presse de les construire. Le moteur électrique qui n'est pourtant pas IT demande par exemple 3 fois moins de personnel que ceux que nous connaissons. De la à reprendre la réflexion sur les "bienfaits" de la science et sur le rythme qu'il convient de donner à sa diffusion...
a écrit le 05/11/2013 à 10:23 :
j'attends cette voiture depuis 3 ans car les tests aux USA ont été concluant. le permis français n' aque 12 points et 1 seul stage par an. à défaut de conduire on pourra rouler tout en travaillant. mais l'état français va coincer l'importation pour des raisons futiles. car > de 2 milliards d'amendes provisionnées dans la loi de finance actuelle contre 400 millions en 2004. donc va manquer d'argent de poche cet état UMPS dépensier.
Réponse de le 05/11/2013 à 14:11 :
Il ne sera plus nécessaire que vous vous déplaciez, @cmetisse! En effet vous resterez chez-vous pour travailler à distance.
a écrit le 04/11/2013 à 22:10 :
C'est une très bonne solution pour supprimer de l'emploi et encore augmenter les marges des patrons, augmenter leur rentabilité ainsi que leurs salaires, leurs stocks options indécents, leurs retraites chapeau..
a écrit le 04/11/2013 à 22:10 :
C'est une très bonne solution pour supprimer de l'emploi et encore augmenter les marges des patrons, augmenter leur rentabilité ainsi que leurs salaires, leurs stocks options indécents, leurs retraites chapeau..
Réponse de le 05/11/2013 à 14:22 :
Ce n'est pas une réflexion économique pertinente, @Alain, car les patrons gagnent une infime partie du travail des employés, ce qui fait leur richesse. Lorsque l'emploi diminue, ils sont perdants. La bourse apprécie néanmoins les mesures d'emplois qui, si elles n'étaient pas prises, feraient couler la société. Nous sommes dans une économie régressive, ce qui fait la richesse de certains c'est la concentration des entreprises et donc la disparition tout autant de nombreux patrons.
a écrit le 04/11/2013 à 21:51 :
Et avoir un gouvernement sans humains qui reffléchit c'est déjà fait en France ,mais inexportable, personne n'en veut
a écrit le 04/11/2013 à 19:22 :
"« Ces voitures ne se saoulent pas, ne prennent pas de drogues. Elles ne se fatiguent pas et ne s'endorment pas. »" C'est ce qu'elles disent toutes "Commandées grâce à une application mobile" elles tomberont dans les travers du Crack, perdront la réalité des sens de circulation, iront se perdre dans les bas-fonds de la cité. Nous les retrouverons au petit matin déambulant sur les trottoirs crasseux égarées entre 2 nightclub.
a écrit le 04/11/2013 à 18:38 :
Ils devraient pousser le concept un rien plus loin: sur les voies dédiées, faire des arrêts préprogrammés, avec une fréquence corrélée aux pointes de trafic., etc. Après, il n'y aurait plus qu'à trouver un nom: je propose, bus, tram, trolley...
Mais, bon, relier le centre de Paris à l'aéroport Charles de Gaulle à 19km/h... "çavapa l'faire".
a écrit le 04/11/2013 à 18:28 :
J'imagine déjà nos chers taxis parisiens se réunissant la nuit dans d'obscures salons poussiéreux pour préparer la riposte contre l'arrivée de ces technologies en France...
a écrit le 04/11/2013 à 16:19 :
L'état d'insalubrité à l'intérieur de certaines autolib sur Paris, (on se demande ce qu'y font les utilisateurs?????) , me laisse dubitatif sur ce projet Anglais. ...!!
Réponse de le 04/11/2013 à 17:30 :
Je vis en Espagne et je voulais juste dire par rapport à ce commentaire que l'incivilité des français n'est pas applicable à d'autres pays comme l'Espagne ou le Royaume Uni... Et d'ailleurs les taxis dans ces 2 pays sont propres ne vous refuse pas la course et ne vous saoulent pas avec des propos souvent fachos...
a écrit le 04/11/2013 à 16:13 :
A force de supprimer la présence humaine.....dans les services, on s'étonne que le chomage augmente....en Europe....!!
Réponse de le 04/11/2013 à 17:36 :
Les libidineux n'ont qu'à bien se tenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :