Comment Apple rattrape Google en investissant 1 milliard dans le rival chinois d'Uber

 |  | 843 mots
Lecture 5 min.
Le secteur du transport de personnes à la demande - et particulièrement celui, très concurrentiel des taxis et VTC (voitures de transport avec chauffeur) - vient s'jouter à la liste des nombreux terrains sur lesquels les deux géants du web s'affrontent.
Le secteur du transport de personnes à la demande - et particulièrement celui, très concurrentiel des taxis et VTC (voitures de transport avec chauffeur) - vient s'jouter à la liste des nombreux terrains sur lesquels les deux géants du web s'affrontent. (Crédits : © Tyrone Siu / Reuters)
Nouveau terrain de concurrence entre les deux mastodontes d'internet : celui du transport de personnes à la demande (taxis et VTC). Le géant à la pomme a investi un milliard de dollars dans le principal rival chinois d'Uber, Didi Chuxing (nouveau nom de Didi Kuaidi).

Nouveau terrain de jeu pour Google et Apple. En investissant un milliard de dollars dans le concurrent chinois d'Uber, le leader local Didi Kuaidi, rebaptisé Didi Chuxing depuis fin 2015, Apple tente-t-il de concurrencer Google sur le terrain de la voiture autonome ? La question semble légitime vu les ambitions du géant à la pomme en la matière, à la traîne derrière le géant du web, dont les Google Cars ont déjà plusieurs milliers de kilomètres au compteur.

Sans oublier que dans ce domaine, Google, présent au capital de l'application mobile Uber, concurrence également ladite plateforme mettant en relation passagers et voitures de transport avec chauffeur (VTC). Du moins selon l'agence Bloomberg, le géant internet américain travaillerait-il sur un projet de service de réservation de voitures, rival de celui de Travis Kalanick.

Lire aussi : Google investit dans Uber... pour mieux le concurrencer ?

Sachant que la "startup" valorisée plus de 50 milliards de dollars ne cache pas non plus ses ambitions en matière de véhicule connecté. Uber vient d'ailleurs de s'allier à son concurrent américain Lyft (transport entre particuliers) et à Google, afin de faire avancer la cause des voitures "sans chauffeur".

Lire aussi : Voiture autonome : Google, Uber et Lyft roulent ensemble

La bataille des données

Quoi qu'il en soit, le secteur du transport de personnes à la demande - et particulièrement celui, très concurrentiel des taxis et VTC - vient s'ajouter à la liste des nombreux terrains sur lesquels les deux géants du web s'affrontent. En effet, les deux géants rivalisent déjà dans de nombreux domaines, tels que la santé connectée, la mobilité, la voiture autonome, le hardware. Les maîtres du logiciel se battent sur le terrain des données, dont le vainqueur sera celui qui aura trouvé le moyen d'en optimiser l'utilisation.

Lire aussi : les deux principaux rivaux d'Uber s'allient

En attendant, entre Apple et Didi, un rapprochement plus immédiat pourrait intervenir dans les paiements en ligne sur mobile, dont le marché reste en Chine dominé par les plateformes de paiement mises en place par Alibaba et Tencent - utilisables pour régler sa course sur l'application Didi Chuxing. Cependant Apple a lui-même lancé en février en Chine son propre service de paiement Apple Pay.

La Chine, 2e marché d'Apple

Par ailleurs, cet investissement illustre la volonté du géant électronique américain de renforcer sa présence dans l'ex-Empire du Milieu, où Uber, à la recherche d'investisseurs locaux, déclarait d'ailleurs perdre plus d'un milliard de dollars chaque année. La région chinoise (Chine continentale, Macao, Hong Kong et Taïwan) représente le deuxième plus gros marché d'Apple après les Etats-Unis.

Lire : "Nous sommes rentables aux Etats-Unis, pas en Chine" (Kalanick)

Mais sur les smartphones, le géant californien voit ses parts de marché s'y effriter face à la montée en puissance de concurrents chinois acérés, dont Xiaomi et Huawei. Apple subit par ailleurs les restrictions imposées par Pékin sur ses services en ligne.

"Nous anticipons de nombreuses opportunités pour une coopération plus approfondie (entre Apple et Didi), nous croyons que cela aboutira à des résultats robustes", a précisé Tim Cook, cité par Chine nouvelle.

Reste que ce nouvel investissement d'Apple est dévoilé alors que le ciel s'assombrit au-dessus du groupe: après le repli de ses ventes d'iPhones au dernier trimestre, il a perdu jeudi sa place de première capitalisation boursière mondiale, au profit du géant internet Alphabet, maison mère de Google.

Lire : L'action Apple au plus bas depuis 2 ans, repasse derrière Google

Selon des sources proches du dossier interrogées par Bloomberg News, l'investissement d'Apple fait partie d'une récente levée de fonds ayant désormais atteint trois milliards de dollars, valorisant l'entreprise chinoise à environ 26 milliards dollars.

Taxis, VTC: la bataille des géants à l'international

Didi, né l'an dernier de la fusion de deux applications concurrentes, entend également conforter ses alliances et percer à l'international. Il faut dire que le service ratisse large avec une offre de taxis et de transport entre particuliers (type feu UberPop), comptant ainsi plus de 300 millions d'utilisateurs inscrits pour plus de 11 millions de courses enregistrées chaque jour. Il a ainsi pris en 2015 des participations dans la principale application indienne de réservation de taxis (Ola), mais aussi dans l'américain Lyft, rival d'Uber aux Etats-Unis: une façon de défier ce dernier sur son propre terrain.

Pour autant, les perspectives d'Uber et Didi en Chine restent suspendues à un possible durcissement des autorités. Le ministère des Transports avait dévoilé en octobre un projet de règlement interdisant aux conducteurs de voitures privées de proposer leurs services en ligne sans être dûment enregistrés. Le ministre Yang Chuantang avait lui même affirmé en mars au journal pékinois Jinghua Shibao que des véhicules privés "ne seraient jamais autorisés" à opérer commercialement.

Lire aussi : Didi investit dans Lyft, le principal concurrent d'Uber

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2016 à 9:58 :
et monsieur W BUFFET achète un milliards d'action Apple

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :