Big Data : l'Etat va investir 11,5 millions d'euros dans 7 projets de R&D

 |   |  386  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Les pouvoirs publics, qui souhaitent favoriser l'émergence d'une filière française du traitement massif des données, ont sélectionné, dans le cadre des investissements d'avenir, une série de projets portés par des startups, des éditeurs de logiciels, des intégrateurs et concepteurs de systèmes informatiques.

La « feuille de route numérique » du gouvernement, adoptée en février dernier, avait identifié le « Big Data », le traitement massif des données, comme l'une des 5 technologies stratégiques à soutenir. Bercy vient d'annoncer qu'il allait soutenir 7 projets dans le domaine à hauteur de 11,5 millions d'euros dans le cadre des investissements d'avenir, à la suite d'un appel à projets. C'est Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, Fleur Pellerin, la ministre déléguée à l'Economie numérique, et Louis Gallois, le commissaire général à l'investissement qui l'annoncent ce vendredi, au lendemain de la tenue de la deuxième édition du congrès Big Data Paris qui a accueilli 2.500 participants, trois fois plus que l'an dernier. Preuve de l'engouement et de l'intérêt pour ce nouveau concept à la mode, recouvrant un ensemble de technologies et de méthodes de stockage, de collecte et de traitement des données produites à profusion par les consommateurs, les entreprises et même les objets, sur les réseaux sociaux, sur mobile, etc (voir notre dossier Big Data).

Quatre autres projets en cours d'instruction
L'idée de ces investissements est de « favoriser l'émergence d'une filière française du traitement massif des données, par le développement de solutions innovantes et leur utilisation par des acteurs industriels variés. » Si la France possède de vrais atouts du fait de son excellence reconnue en mathématiques et statistiques, les géants du Big Data sont essentiellement américains. Les projets retenus, qui représentent un investissement total en R&D de 21,5 millions d'euros, regroupent des concepteurs de systèmes informatiques, des éditeurs de logiciels, des intégrateurs de technologies, des laboratoires de recherche et des startups, et couvrent les divers champs de l'appel à projets (outils pour l'exploitation de grandes masses de données, conception d'architectures, réponses aux défis applicatifs).

Bercy indique que 4 autres projets sont en cours d'instruction dans le cadre de cet appel à projets.  Les noms des heureux élus seront dévoilés prochainement. L'Association française des éditeurs de logiciels (Afdel) réclamait la mise en place d'un fonds de financement dédié au Big Data d'un montant de 300 millions d'euros, en partenariat public-privé, estimant que la création de valeur pourrait atteindre 2,8 milliards d'euros et la création d'emplois directs les 10.000 à horizon 5 ans.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2013 à 13:43 :
Peut on avoir la liste des 7 projets avec les thèmes spécifiques, partenaires, objectifs ... ?
a écrit le 06/04/2013 à 16:22 :
L'Etat devrait se concentrer sur la maitrise de ses dépense, et cet exemple de financement est une gabegie supplémentaire. Il faut en finir avec ces pans entiers de l'économie qui vivent du clientélisme à la subvention publique! Si les projets sont économiquement viables, ou en portent l'espoir, il trouveront sans difficulté des investisseurs.
a écrit le 05/04/2013 à 23:56 :
Wow ! 11 millions soit 0,2 fois ce que Google va donner à la presse. Et ceci réparti entre 7 projets soit un peu plus d'un million par projet. C'est sur qu'on va mettre google et yahoo à genoux ! Pour info Microsoft dépense 9 milliards de dollars de R&D par an, soit 800 fois ce montant...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :