Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés mais garde la tête froide pour affronter 2021

 |  | 944 mots
Lecture 5 min.
Les analystes du secteur et Netflix lui-même s'attendent à voir l'entreprise poursuivre sa trajectoire de croissance en 2021, mais à un rythme moins élevé.
Les analystes du secteur et Netflix lui-même s'attendent à voir l'entreprise poursuivre sa trajectoire de croissance en 2021, mais à un rythme moins élevé. (Crédits : Mike Blake)
Au quatrième trimestre 2020, la société californienne a dégagé un bénéfice net de 542 millions de dollars, inférieur de 40 millions à celui d'il y a un an, pour un chiffre d'affaires de 6,6 milliards, en hausse de 21,5%. La concurrence est loin derrière. Mais Netflix garde la tête froide : il sait que ses rivaux vont monter en puissance, que la télévision traditionnelle n'est pas morte, et que la concurrence se joue aussi avec les jeux vidéos et les réseaux sociaux.

Netflix a le triomphe modeste. Le géant et leader mondial du streaming vidéo a achevé 2020 en passant un nouveau cap : celui des 200 millions d'abonnés dans le monde. D'après ses résultats financiers, publiés mardi 19 janvier au soir, le groupe dirigé par Reed Hastings et Ted Sarandos, Netflix revendique à fin décembre près de 204 millions d'abonnés (203,7), soit 37 millions de plus qu'il y a un an (+22%, dont 8,5 millions sur le seul quatrième trimestre. La performance est majuscule : en trois ans, le champion de la SVoD a quasiment doublé son nombre d'abonnés, qui est passé de 111 millions début 2018 à 203,7 millions fin 2020, tandis que le revenu moyen par abonnement a progressé de 9,88 dollars à 11,02 dollars, a indiqué l'entreprise.

Logiquement, Netflix bat encore des records de chiffres d'affaire. Au quatrième trimestre 2020, la plateforme a engrangé 6,64 milliards de dollars de revenus, en hausse de 21,5% sur un an. Son bénéfice net est la seule petite ombre au tableau : il s'établit à 542 millions de dollars, inférieur de 40 millions à celui d'il y a un an. Mais la situation financière du groupe s'est...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2021 à 19:40 :
Netflix est une coquille vide sans contenu et l'action de la concurrence (Disney+, HBO Max, etc) n'est pas étrangère à l'effondrement de sa rentabilité...
a écrit le 20/01/2021 à 11:32 :
Auto analyse exposant qu'ils ne sont pas leader pour rien, c'est que yen a de la matière grise là dedans ! Encore une belle réussite américaine due encore une fois à l'intelligence, le truc éradiqué en UE parce que limitant la compromission politco-financière et on en voit le résultat...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :