Digitalisation : Six tendances que le coronavirus va accélérer en 2021

 |  | 1435 mots
Lecture 8 min.
(Crédits : AdobeStock)
En raison des différents confinements et des mesures de restrictions dans le monde, la crise du Covid-19 a précipité et généralisé l'essor de nouveaux usages numériques. La Tribune décrypte six tendances qui devraient continuer de s'imposer dans les années à venir.

2020, un pas de géant pour le numérique. Télétravail massif, développement de l'école à distance, explosion du commerce en ligne... Covid-19 et distanciation sociale oblige, le numérique a connu une accélération sans précédent dans tous les secteurs, imposant parfois de nouvelles tendances qui étaient en germe depuis des années. Mais quelles sont celles qui vont parvenir à s'imposer durablement ?

"Le gagnant ultime aujourd'hui est le consommateur", estime dans son étude dédiée aux tendances tech 2021, GP Bullhound, banque d'affaires et de conseil spécialisée dans les technologies.

"Des achats en ligne, aux paiements et aux (nouvelles formes de) fitness, sans oublier la façon dont les entreprises apprennent à mieux comprendre (les consommateurs) pour les retenir... La technologie maintient les entreprises en vie et peut-être modifie-t-elle de façon permanente nos comportements."

Décryptage de six tendances qui devraient s'imposer durablement.

  • Télétravail et présentiel : l'avenir du travail sera hybride

Souvent lancé dans la précipitation, le télétravail devrait continuer de se développer. Le travail à distance impose aux entreprises de repenser la communication en interne. C'est pourquoi elles ont largement misé sur des plateformes de collaboration (comme Slack, Teams de Microsoft...) et les outils de visioconférence. Zoom, qui s'est imposé dès le mois de mars comme le logiciel star de la crise sanitaire, est ainsi passé de 10 millions de participants par jour en janvier à 300 millions courant avril.

"En entreprise, les applications vidéos sont devenues le moyen par défaut pour communiquer, détrônant ainsi les simples appels téléphoniques", estime Brandon Overmyer, vice-président GP Bullhound, lors d'une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2021 à 19:36 :
La crise du covid aura deux faces : un qui booste et l’autre complètement négatif sur les humains au niveau individuel et social.

Les consommateurs qui auront pris goût aux nouvelles technologies, vont probablement continuer ( drive , commandes en ligne ...)
Par contre ce phénomène ne sera pas dans l’ordre des attentes de ce «  secteur » privilégié depuis 30 ans.

Car la précarité qui va impacter fortement les ménages .( perte d’emploi , baisse de niveau vie...)

Plus les facteurs parallèles de santé en augmentation ( traumas , angoisse, dépression....)

Les acteurs médiatiques économiques sociaux politiques éducatifs sont dans l’obligation démocratique et éthique de s’adresser à l’ensemble des populations sans faire un scission entre «  ceux qui ont un bon niveau social car ils sont dans les métiers du numérique ou de santé »( ouverture de toutes les probabilités de croissance pour eux ) et «  tous les autres »( fin d’évolution )

Sur ce point ,le facteur effet du Covid sera neutre et ça sera l’impasse sociétale.
a écrit le 04/01/2021 à 9:50 :
"Le gagnant ultime aujourd'hui est le consommateur", estime dans son étude dédiée aux tendances tech 2021, GP Bullhound, banque d'affaires et de conseil spécialisée dans les technologies

Quand les hommes d'affaires sont aussi bavards que les politiciens aussi cupides que les hommes d'affaires, on appelle ça le déclin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :