Les réalisateurs contre un retour de la pub après 20 heures sur France TV

 |   |  372  mots
Un retour de la publicité après 20 heures sur France Télévisions déstabiliserait violemment le paysage audiovisuel, estime l'Association des réalisateurs et des producteurs.
Un retour de la publicité après 20 heures sur France Télévisions déstabiliserait violemment le paysage audiovisuel", estime l'Association des réalisateurs et des producteurs. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Dans une lettre adressée à François Hollande, Claude Lelouch ou encore Costa Gavras ont à leur tour pris position contre un retour de la publicité après 20 heures sur France Télévisions qui serait synonyme de "menace pour la création".

"Nous pressentons que le gouvernement semble envisager le rétablissement de la publicité après 20 heures sur France Télévisions. Ce serait pour nous, créateurs, un contresens profond", ont les membres de l'Association des réalisateurs et des producteurs, parmi lesquels figure Julie Gayet, la compagne du président de la République.

Après les médias privés, dont TF1 et M6, les réalisateurs ont mis la pression sur le gouvernement contre un retour potentiel de la publicité sur France Télévisions après 20 heures.

Le retour de la pub, un choix "conservateur"

"Or ce choix du retour de la publicité, que nous percevons comme conservateur, va inscrire le service public en soirée dans un modèle économique qui s'essouffle déjà, au regard de ce que nous constatons chez ses homologues du privé", renchérissent-ils dans un courrier obtenu par l'AFP.

Cela "déstabiliserait violemment le paysage audiovisuel" et "serait profondément néfaste au financement de la création", estiment les signataires. Pour eux, François Hollande doit "reconsidérer cette piste politique" qui pourrait avoir un "effet boomerang dévastateur".

Pour une "profonde refonte de la redevance audiovisuelle".

Les signataires, dont Claude Lelouch, Michel Hazanavicius, Thomas Langmann et Costa Gavras, plaident en revanche pour une "profonde refonte de la redevance audiovisuelle".

"Il importe de moderniser en profondeur cette taxe afin de la rendre, d'abord, plus cohérente et plus fidèle aux usages des médias actuels, mais ensuite et surtout, de lui redonner ses vertus d'équité fiscale et d'égalité sociale", concluent-ils.

Pour rappel, la piste d'un retour de la pub en soirée sur France Télévisions, qui semblait dans un premier temps écartée par le gouvernement, est devenue de plus en plus crédible. François Hollande s'est dit lundi "pas favorable" à une redevance audiovisuelle "élargie aux objets connectés" (smartphones ou tablettes), ni à un recours "exagéré" à cette taxe pour financer l'audiovisuel public, tout en annonçant des "arbitrages à la fin du mois". Mardi, Michel Sapin a déclaré que le retour de la publicité après 20 heures sur France Télévisions était un débat "ouvert" et devait être "examiné attentivement".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :