EXCLUSIF France Télévisions : des comptes dans le vert, un avenir dans le brouillard

 |   |  311  mots
(Crédits : Reuters)
France Télévisions a fini l'année 2009 avec un bénéfice net de 19,6 millions d'euros contre une prévision de déficit de 135 millions et une perte de 78 millions en 2008. Les 405 millions d'euros de recettes publicitaires avant 20 heures, expliquent ce redressement. Convoqué mardi, le conseil d'administration débattra notamment de la cession de la régie.

Selon des documents transmis au conseil d'administration de France Télévisions dont La Tribune a eu connaissance, les résultats 2009 du groupe audiovisuel public font état d'un redressement spectaculaire du groupe public, qui passe d'une perte nette de 78 millions d'euros en 2008, à un bénéfice de 19,6 millions en 2009, (au lieu du déficit de 135 millions inscrits au budget).

Par rapport à l'année 2007, avant l'annonce par Nicolas Sarkozy de l'arrêt de la publicité, le groupe public a, en 2009, plus que doublé son résultat d'exploitation à 68,7 millions d'euros. Le plan d'affaires négocié avec l'Etat l'an dernier ne prévoyait ce retour à l'équilibre opérationnel qu'en 2011 et un an plus tard pour le résultat net.

Une situation permise par des recettes publicitaires réalisées en journée de 405 millions d'euros, au lieu des 260 millions budgétés, soit une hausse de 8% par rapport à 2008 sur les tranches d'avant 20 heures.

Si l'arrêt de la publicité après 20 heures se solde au total par 383 millions de recettes publicitaires de moins qu'en 2007, la subvention publique de 415 millions d'euros, versée en 2009 en sus de la redevance, a donc bien compensé. Au total, la ressource publique (redevance plus dotation budgétaire) s'est élevée en 2009 à 2,4 milliards d'euros, contre 1,9 milliard en 2008 et 1,18 milliard en 2007.

Côté dépenses, les charges restent en hausse de 3,2%par rapport à 2008, avec une augmentation du coût des programmes de 3,6% par rapport à 2008, à 1,9 milliard d'euros.

La pérennité du redressement passe par des économies dégagées des synergies et de la réorganisation en entreprise unique, devrait faire valoir le Pdg Patrick de Carolis à son conseil.

Le Conseil débattra aussi de la poursuite au nom de la cession de la régie publicitaire au tandem Publicis-Lov Group (Stéphane Courbit), alors que le débat sur un maintien de la publicité avant 20 heures, au-delà de 2011, reste ouvert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2010 à 14:31 :
C'est du grand n'importe quoi. Qui va payer les pertes dues à la suppression de la pub ? L'Etat une fois de plus fait preuve d'injustice.
a écrit le 12/04/2010 à 14:12 :
http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Courbit
Il est proche de Nicolas Sarkozy et de l'homme d'affaires Vincent Bolloré, rencontré au Siècle, club et réseau influent des élites françaises. Son mariage en septembre 2004 à Saint-Tropez eut lieu en présence d'Alain Minc, Patrick Le Lay, Etienne Mougeotte et de tout le gratin du PAF.
a écrit le 12/04/2010 à 14:09 :
pff ... la qualité des programmes n'a rien à voir entre TF1 et RFT !

il faudrait plutôt percevoir une taxe sur la publicité a destination des enfants pour financer des émissions éducative !
a écrit le 12/04/2010 à 14:06 :
Pas de quoi claironner...
On annonce 19M? de résultat soit une goute d'eau comparés aux 405M? de subventions supplémentaires accordés par l'état. Il n'y a que dans le public qu'on a la mémoire si courte.

Perso, je ne vois pas l'intérêt de continuer à subventionner une TV publique surtout à ce prix. Et de grâce ne me parlez pas de la culture, il existe déjà sur le câble pléthore de très bonnes chaînes qui produisent et subventionnent des contenus audiovisuels de qualité et qui s'en sortent très bien sans payer des salaires astronomiques ou exploser les budgets de fonctionnement.
a écrit le 12/04/2010 à 13:48 :
Et oui, l'etat se debarrasse de ce qui rapporte et pour qui???
c'est completement injuste..alors qu'ils auraient du continuer et faire baisser les redevances TV.
L'Etat devient completement injuste et associable.
Heureusement que je n'ai pas voté pour ces branquignolles
a écrit le 12/04/2010 à 13:41 :
ss
a écrit le 12/04/2010 à 13:25 :

Ratio TF1 :CA / masse salariale 15%
Ratio France Télévision 30% ,trop de charges en personnel ,il faut en virer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :