Droits d'auteur : la Sacem tombe d'accord avec YouTube

 |   |  280  mots
(Crédits : Reuters)
La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) annonce ce jeudi avoir signé un accord avec le site de vidéos en ligne YouTube, propriété du géant Google.

La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et YouTube se sont mis d'accord sur les droits d'auteur, annonce l'organisme français ce jeudi dans un communiqué.

Plus précisément, l'accord couvre la diffusion de l'ensemble des répertoires géré par la Sacem dont celui des éditeurs anglo-américains et ce "depuis le lancement de YouTube jusqu'à la fin 2012", précise le communiqué.

Il vise les auteurs-réalisateurs, les humoristes, les compositeurs et les éditeurs de musique et leur assure une rémunération pour la diffusion de leurs oeuvres sur le site de partage de vidéos en ligne.

Commentant cet accord dans le communiqué, Bernard Miyet, le président du directoire de la SACEM parle de l'accord comme un "moèle innovant mais complexe" permettant in fine de favoriser l?usage licite des ?uvres sur internet, en particulier sur les sites de partage vidéos (...)". 

Pour Christopher Muller, Directeur des partenariats YouTube Europe du Sud, de l'Est et Moyen-Orient, l'accord permettra notamment à ses membres "de toucher de nouveaux revenus grâce au site et de faire émerger de nouveaux talents".

"Il s?agit d?un progrès incontestable quant à la reconnaissance des auteurs, et au respect des droits qui leur sont dus", déclare pour sa part Alain Chamfort, le vice-président du Conseil d'administration de la Sacem". "Cela participe à une plus grande reconnaissance de notre travail" juge pour sa part le DJ David Guetta. "Ma chaine YouTube (...) est le vecteur prépondérant et incontournable de notre présence sur Internet. Je suis ravi de profiter de cette nouvelle étape avec l?industrie de la musique française" explique-t-il dans le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :