Bras de fer en vue sur Gulli entre France Télévisions et Lagardère

Le groupe privé s'est dit « officiellement » acquéreur de la participation de France Télévisions. Reste à savoir à quel prix. La chaîne est valorisée entre 100 et 200 millions d'euros, selon les estimations. Soit un investissement compris entre 34 et 66 millions pour Lagardère, une somme loin d'être négligeable.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Lagardère a dévoilé son jeu. Le groupe de médias est « officiellement » acquéreur de la participation de France Télévisions dans la chaîne jeunesse, Gulli, si le groupe public souhaite se désengager. Pour le moment, Lagardère n?a pas encore fait d?offre à France Télévisions. L?accueil du groupe audiovisuel public dépendra donc du prix proposé. Combien vaut Gulli ? En août, la chaîne jeunesse avait rassemblé 2,1% de parts d?audience, en recul de 0,1 point sur un mois et de 0,3 point sur un an. Avec un budget de 44 millions d?euros, la chaîne est à l?équilibre.

Si l?on se réfère à l?opération de rachat de Direct 8 et Direct Star par Canal Plus, Gulli est valorisé 200 millions d?euros. Les 34% de France Télévisions vaudraient donc 66 millions d?euros. Mais pour les analystes, cette estimation est au-dessus de ce que peut en espérer France Télévisions. Selon Oddo, la valeur de la participation du groupe public dans Gulli est inférieure à 40 millions d?euros. Mais l?opération ne serait pas « négligeable » pour Lagardère. Chez Exane, Gulli vaut 100 millions d?euros maximum. En 2011, un expert mandaté par France Télévisions avait estimé Gulli à 110 millions d?euros. Ce sont donc 34 "petits" millions d?euros qui reviendraient à France Télévisions. Pourquoi Gulli serait-elle moins chère que Direct 8 ? « Une telle opération ne permettrait pas [à Lagardère, ndlr] de générer des synergies », note Exane, qui rappelle que les chaînes jeunesse, en raison de leur public, sont moins faciles à vendre aux annonceurs que les chaînes généralistes.

France Télévisions table sur 20 à 30 millions d'euros

En tout cas, France Télévisions n?est pas si avide. Cet été, au sein du groupe public, on estimait que cette participation valait entre 20 et 30 millions environ. Le groupe vendra-t-il ? Le PDG de France Télévisions Rémy Pflimlin rêve depuis longtemps de lancer sa propre chaîne jeunesse, sa piste de prédilection étant la reprise de la part de Gulli. Double problématique jusque là : non seulement Lagardère n?était pas vendeur, mais le gouvernement ? déjà sous l?ère Sarkozy ? ne souhaitait pas dépenser de l?argent public pour racheter la participation d?un groupe privé. Sous Hollande, la position de la tutelle n?a pas changé. D?autant qu?une autre piste est soufflée par la ministre de la Culture : le groupe de télévisions doit transformer France 4, une chaîne à destination des « jeunes adultes », dont la programmation actuelle, axée notamment autour des séries, sort de la mission de service public. Mais le pacte d?actionnaires signé entre le groupe privé et le groupe public empêcherait ce dernier de faire concurrence à Gulli?

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.