Outscale (Dassault Systèmes) lance son incubateur et veut défier Amazon et Alibaba

 |   |  553  mots
Outscale souhaite étendre son cloud d'infrastructure pour rivaliser avec Amazon et Alibaba.
Outscale souhaite étendre son cloud d'infrastructure pour rivaliser avec Amazon et Alibaba. (Crédits : DR)
Outscale, le spécialiste du cloud français, lance son incubateur Scaledome, avec l'ambition de dénicher les nouveaux talents du numérique qui lui permettront de concurrencer les géants du cloud.

Dénicher les perles rares du numérique, puis former ces jeunes pousses. C'est le nouveau défi que se lance à partir d'aujourd'hui Outscale, la filiale de Dassault Systèmes. Avec Scaledome, son incubateur, l'objectif est d'accompagner des start-up, mais pas n'importe lesquelles: celles qui s'intéressent aux domaines du big data, du machine learning, de la smart city, de deep learning, et de l'Internet des objets (IoT, pour "Internet of Things"), .

Les quatre premières start-up sélectionnées en 2015, et dont les noms seront révélés le 25 juin prochain, ont trois mois pour se développer, et seront accueillies à Saint-Cloud, au siège de la filiale de Dassault Systèmes. Mieux : elles feront même partie de l'entreprise, assure Outscale. Pour cette année, le programme est doté de 500.000 euros.

"La dotation donnée aux startups est de 40.000 euros en services, couvrant notamment le mentoring, la formation, le suivi du business plan, la stratégie marketing. Le reste correspond au budget d'utilisation de l'infrastructure", précise Laurent Seror, le président d'Outscale.

L'expérience doit se poursuivre en 2016 puisque l'opérateur cloud de Dassault Systèmes a d'ores et déjà annoncé que, cette fois, 12 startups bénéficieront de l'incubateur avec un budget de 1 million d'euros.

 Stratégie pour concurrencer les géants

 Si IBM et Microsoft ont investi massivement dans l'informatique dématérialisée, les deux géants ne sont pas les cibles de Outscale, qui vise... Amazon !

Laurent Seror, président et fondateur d'Outscale, assure que le petit français est capable de relever le défi, et de tisser sa toile mondialement:

"Sur le long terme, notre objectif est de concurrencer Amazon. Notre stratégie consiste à les attaquer avec un écosystème... Quand vous travaillez avec Amazon, vous travaillez avec des gens qui ont une politique de domination mondiale."

Avec un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars en 2014, le géant du e-commerce Amazon s'est aussi imposé sur le marché du cloud computing, qui représente près de 7% du chiffre d'affaires du groupe. C'est en 2006 qu'Amazon décide d'explorer le secteur en créant Amazon Web Services, spécialisé dans l'hébergement et le calcul de données pour les entreprises.

"On va adopter la technique de la fourmilière. Chacun va travailler en ayant des rôles différents, sur des domaines distincts. A terme, on souhaite franchiser notre offre, et on pense pouvoir concurrencer Amazon et le chinois Alibaba", détaille Laurent Seror.

Outscale vise une expansion à l'international

Créé en 2010, Outscale est une société spécialisée dans le cloud d'infrastructure (IaaS), dont Dassault Systèmes est actionnaire à hauteur de 19%, le reste est financé par la holding de Laurent Seror. Elle dispose de deux centres de données en France (à Pantin et à Magny-les-Hameaux), et se développe à l'international : aux Etats-Unis (Boston et New York) et en Asie (Hong-Kong).

La start-up dispose de 14 points de présence à l'heure actuelle, et vise 25 points dans le monde en 2016. Deux nouveaux centres doivent ouvrir dans la Silicon Valley fin 2015 et en Corée du Sud pour l'année prochaine.

A ce jour, l'entreprise compte 900 clients et 10 millions d'euros de chiffre d'affaires sur l'ensemble du groupe en 2014. Pour 2018, Outscale vise un revenu de 100 millions d'euros dont 25% en provenance de Dassault Systèmes, assure la direction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2015 à 23:05 :
Dassault Systèmes à son siège à Vélizy et non à Saint-Cloud, et est de très loin le premier éditeur de logiciel français.
( et ne fait pas partie de l'industrie aéronautique )
a écrit le 12/05/2015 à 18:30 :
Dassault système c'est de la très haute technologie aéronautique et de sécurité, adaptable au grand publique ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :