Données personnelles : Tim Cook s'en prend aux entreprises de la Silicon Valley

 |   |  339  mots
Tim Cook, directeur général d'Apple depuis 2011, a été nommé champion de la liberté par l'Electronic Privacy Information Center.
Tim Cook, directeur général d'Apple depuis 2011, a été nommé "champion de la liberté" par l'Electronic Privacy Information Center. (Crédits : Reuters)
Alors qu'Apple tente toujours de remettre à flot sa réputation suit au vol d’une centaine de photos stockées sur iCloud, son PDG, Tim Cook, a fait part de son mépris envers les sociétés qui vendent les données personnelles de leurs utilisateurs.

Hier soir, lors d'un dîner organisé par l'Electronic Privacy Information Center, Tim Cook - qui a été honoré "champion de la liberté"- a déclaré que la dégradation de la protection de la vie privée représentait une menace pour le mode de vie américain, révèle le site theverge.com :

"Notre vie privée est attaquée sur plusieurs fronts. Je vous parle de la Silicon Valley, où certaines des entreprises les plus importantes et prospères ont construit leurs renommés en berçant leurs clients dans la complaisance à propos de leurs renseignements personnels. Ils engloutissent tout ce qu'ils peuvent pour en apprendre davantage sur vous, et ils essayent de vous monétiser. Ce n'est pas le genre de société qu'Apple veut être. »

iAds : la plateforme publicitaire d'Apple

A cet égard, il est intéressant de noter qu'Apple détient sa propre plateforme de publicité : iAds, qui fonctionne via toutes les applications iOS et sur iTunes Radio. Elle permet aux entreprises de cibler les clients potentiels, en combinant leurs adresses e-mail et leurs numéros de téléphone grâce à un système de "cross-referencing" (référence croisée) contre d'autres données obtenues par les commerçants. Il est toutefois possible de retirer iAds de son iPhone.

"La moralité l'exige"

Le directeur général d'Apple a également réitéré son opposition à la création d'une "porte arrière", quant à l'application de la loi qui permettrait aux autorités de contourner le chiffrement des données de l'utilisateur.

"Si vous mettez la clé sous le paillasson pour les flics, un cambrioleur pourrait aussi s'en servir", a déclaré Chip Pitts, avocat des droits de l'homme et président du conseil d'administration de l'EPIC.

Pour Tim Cook, l'utilisation des données personnelles n'est pas qu'une question de modèle économique. "Nous pensons que les individus disposent d'un droit fondamental à la vie privée. Le peuple américain le demande, la constitution l'exige, la moralité l'exige" assène-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2015 à 9:21 :
Ca serait bien si apple ne faisait pas de meme. a un moment leurs telephone renvoyait a apple les positions du proprietaire regulierement. officiellement bien sur c etait une erreur ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :