Arnaud Montebourg tire encore à boulets rouges sur Free

 |   |  524  mots
Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Copyright Reuters.
Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Copyright Reuters. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre du Redressement productif voit dans les difficultés d'Alcatel-Lucent l'effet de la course au low-cost due à l'arrivée du quatrième opérateur. Dans un entretien au magazine «L'Usine nouvelle», il considère que les prix cassés sont la cause du «capharnaüm» dans la téléphonie mobile.

Nouvelle salve d'Arnaud Montebourg contre Free Mobile. Le ministre du Redressement productif voit en Xavier Niel et la politique de prix bas du nouvel entrant la cause de tous les maux du secteur et même de la filière. Même s'il accuse avant tout l'ex-Premier ministre d'avoir choisi d'attribuer une quatrième licence de téléphonie mobile qu'il qualifie de « décision très grave ». Dans un entretien au magazine «L'Usine nouvelle», Arnaud Montebourg ne voit visiblement rien de bon dans l'arrivée de Free Mobile - dont il avait pourtant salué le lancement favorable au pouvoir d'achat des Français en janvier dernier sur son compte Twitter, lorsqu'il était dans l'opposition : « casser les prix peut sembler de bonne guerre, mais cela a eu pour conséquence deux plans sociaux annoncés, chez SFR et Bouygues, des destructions d'emplois dans la sous-traitance, la précarisation des travailleurs chez Free, les délocalisations accélérées dans les centres d'appels, l'aggravation des difficultés d'Alcatel. »

Alcatel-Lucent victime de Free Mobile ?
C'est en effet la thèse d'Arnaud Montebourg : l'équipementier Alcatel-Lucent, qui a réalisé moins de 8% de son chiffre d'affaires en France en 2011 et  vient d'annoncer 1.430 suppressions de postes dans l'Hexagone (soit 15% des effectifs) dans le cadre d'un plan portant sur 5.490 postes dans le monde, serait la victime de Free Mobile. « On a déstabilisé les opérateurs en place et placé Alcatel dans une situation de grande difficulté pour mettre en selle Huaweï et ZTE dans les systèmes de télécommunications européens », qui étaient cependant déjà fournisseurs de plusieurs opérateurs français depuis des années, en particulier dans le fixe. Accessoirement, Free a confié la construction de son réseau mobile à un équipementier européen, Nokia Siemens Networks, qui se porte dernièrement un peu mieux qu'Alcatel mais pour d'autres raisons, notamment une restructuration drastique de son portefeuille d'activités, dans un secteur mondialisé, souffrant de déflation. Mais selon Montebourg « la course au low-cost avec l'arrivée de Free a eu des conséquences sur les opérateurs, sur la sous-traitance, sur les fournisseurs. Et la situation d'Alcatel s'est aggravée : -40 % en un an en France. On ne peut le nier. Dans la téléphonie, nos prédécesseurs nous ont laissé un capharnaüm. » Et le ministre d'ajouter que le gouvernement « commence à y remettre de l'ordre. »

Le contrat d'itinérance Free-Orange dans le viseur
Il a annoncé, avec Fleur Pellerin, la ministre déléguée au numérique, début octobre une série de « mesures » en faveur de l'emploi et de l'investissement dans les télécoms qui sont plutôt de grandes orientations. Première manifestation concrète : la saisine de l'Autorité de la concurrence sur le contrat d'itinérance entre Free et Orange pour déterminer s'il faut lui fixer une date-butoir. Le contrat par lequel Free Mobile loue à Orange son réseau là où il n'a pas fini de déployer et qui lui permet d'investir à son rythme, est considéré par ses concurrents, en particulier Bouygues Telecom, comme un avantage concurrentiel démesuré.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2012 à 21:10 :
Nous avons toujours été si friand de ces effets de manches, et c'est vrai nous avons nos têtes. En vérité, on ne comprend qu'une infime partie de notre environnement politique. Voilà enfin pourquoi nos chers politiques nous vendent leur confiance... (La soupe étant si bonne). C'est notre métier, faites nous confiance, disent ils.
a écrit le 20/11/2012 à 6:31 :
Le marché Français est une grosse et honteuse magouille. A condition qu'elle profite à ceux qui la protège... Le village gaulois des télécoms est d'ores et déjà très en retard, mais rassurez vous c'est une volonté. Notre marché est d'une opacité qui est voulue, il vise des veaux innocents qu'y ne font que suivre... Et ça marchait si bien, alors!!!! M. Niel svp, laissés nous en paix. Il n'est pas trop tard!
a écrit le 19/11/2012 à 14:33 :
A la vue de la grande majorité des commentaires, on se rend compte a quel point votre portefeuille est prioritaire sur tout.
Des boites qui cassent la figure quand elles ne peuvent plus suivre la course au prix le plus bas, les salariés de ces mêmes entreprises qui iront pointer a Pole Emploi, la qualité qui dégringole. Finalement, tant que nous ne sommes pas concernés par tout cela... Aboule le low coast, cela nous permettra de faire des économies pour acheter le dernier Iphone ou Galaxy S3 tellement primordial a notre vie et a notre entourage.
Allez tous avec moi, chantons en coeur "2 euros c'est cher, mais 1 euro c'est pas cher ! et c'est encore mieuuuuuuuxxxx quand c'est 0,99 euros" hooo yeaaaahh
a écrit le 15/11/2012 à 9:24 :
"est considéré par ses concurrents, en particulier Bouygues Telecom, comme un avantage concurrentiel démesuré"

C'est pas Bouygues qui construit les prisons en France ?

Donc, si la musique se casse la gueule, on fait hadopi pour la femme et les copains artistes du president.
Si les journaux papiers sont si minables, qu'ils ne vendent plus, on essaye de faire une taxe google.
On finira bien par faire une taxe pour Bouygues.

En attendant, ma boite, si elle coule, personne ne fera de taxe pour la sauver.
a écrit le 13/11/2012 à 12:03 :
@as Quelles sont VOS compétence svp pour être aussi péremptoire ?
a écrit le 13/11/2012 à 9:49 :
Monsieur Montebourg, vous continuez à vous enfoncer dans le ridicule!
a écrit le 13/11/2012 à 7:27 :
Hallucinant cette prise de position au profit de ces mastondontes qui se sont gavés (et se gavent encore) sur notre dos. C'est sur c'est mieux quand ils se mettent d'accord sur les prix et qu'il n'y pas de concurrence, on en serait encore au minitel avec France Telecom....
France telecom, Bouygues, SFR (VINCI) se gavent d'argent public et ont l'habitude de se partager les marchés. En fait cette annonce pour justifier les futurs licenciements.
Et puis si on avait une vraie politique fiscale qui favoriserait l'emploi au lieu de mener ces batailles franco francaises d'un autre temps.
Réponse de le 13/11/2012 à 9:48 :
En effet! Monsieur Montebourg est dangereux... il a presque eu raison de Peugeot, il s'attaque désormais à FREE! ou alors c'est un opportuniste qui utilise des sociétés "symboles" de beaucoup de gens pour que l'on parle de lui? FREE c'est une belle réussite à la Française!
Réponse de le 16/11/2012 à 16:28 :
SFR, c'est Vivendi, pas Vinci
a écrit le 13/11/2012 à 6:59 :
Free n'est pour rien dans la déconfiture d'Alcatel , déconfiture qui a commencé le jour ou Pierre Suard, qui en avait fait un grand conglomérat, à été limogé dans des conditions dégueulasses de manipulations politiques.

D'autre part je rappelle que les membres d'un gouvernement sont la pour rassembler et non pas jeter de l'huile sur le feu et diviser le monde professionnel par des propos irresponsables.

Les vrais entrepreneurs sont au "front" en permanence et combattent de pied ferme leurs concurrents, d'autres préfèrent se battre dans les anti-chambres du pouvoir.
a écrit le 12/11/2012 à 23:48 :
le consommateur ne veut pas acheter de la daube "estampillé français" ou payer le personnel de orange/france telecom pour faire plaisir.... Le consommateur veut un bon rapport qualité/prix. Montebourg a des réflexes de bourgeois, ca explique sa déconnexion.
a écrit le 12/11/2012 à 22:44 :
Moutebourg et Duflot même combat : bêtise incarnée de deux parachutés par copinage de partis au mépris des électeurs et en dehors de toute logique sur leurs compétences à mener à bien les missions de leur ministère respectif. Difficile de dire lequel des deux est le pire tellement nous avons touché le fin fonds des abysses...
a écrit le 12/11/2012 à 22:34 :
Il est fou ou idiot? Dire que j'ai voté pour lui aux primaires socialistes pour son combat contre la finance. Mais là il déraille complÚtement! On ne va pas obliger les gens à subir orange et ses forfaits tellement alambiqués qu'il faut payer des escouades de commerciaux pour les fourguer. Depuis que je suis chez Free, je n'ai pas eu le moindre problÚme, je réutilise mon téléphone a l'étranger car le rooming est 10x moins cher qu'Orange (preuve qu'Orange truffe ses clients) et je paye 15€ pour de l'illimité au lieu de 85€ pour 5h chez Orange.

Donc Arnaud, allez vous reposer un peu parce qu'on ne va pas payer pour financer les diplodocus de l'industrie français, ou concentrez-vous sur les véritables entreprises innovantes (Iliad en est une)
a écrit le 12/11/2012 à 21:09 :
Quelle betise !
a écrit le 12/11/2012 à 20:28 :
Alcatel Lucent, c'est surtout une faillite du management. Avec des concepts lumineux comme 'devenir une entreprise sans usine', on arrive à la fin avec une entreprise... sans CA! Une entreprise a un coeur de métier et doit savoir s'y concentrer. Sous-traiter la production n'était donc pas forcément une mauvaise décision en soi. Mais les entreprises qui le font (il y a des exemples, Nvidia fait produire ses cartes graphiques par TSMC) se concentrent sur leurs points forts. Quel est le coeur de métier d'Alcatel? Cessons le blabla du style "grand groupe international" ou les termes génériques de "acteur" ou "domaine électronique". Que sait faire Alcatel que les autres entreprises ne savent pas faire aussi bien, que n'importe quelle autre entreprise ne saurait pas faire aussi bien? Je ne connais pas Alcatel, alors il m'est facile de me tromper avec des jugements à l'emporte-pièce. Mais j'ai le sentiment que Tchuruk a voulu singer les groupes anglo-saxons en délocalisant lui aussi la production. Une entreprise qui a un coeur de métier communique sur ses compétences, pas sur l'externalisation de ses activités (et surtout pas comme un but!). Alcatel est un groupe à reconstruire.
Réponse de le 12/11/2012 à 23:07 :
"Alcatel est un groupe à reconstruire." Hélas, c'est trop tard, Alcatel va disparaitre comme Nortel précédemment...
a écrit le 12/11/2012 à 20:17 :
La France a eu jadis la réputation d'avoir de bons canonniers. Vive Monte-A-Rebour, le canonnier de la république!
a écrit le 12/11/2012 à 20:04 :
Pour ce qui est de la compétitivité, Orange/FT n'a pas besoin de Free pour être à la ramasse..
Habitant un petit village en Languedoc Roussillon, Orange a installé un NRA ZO dans la commune... prévu à l'ouverture commerciale en aout, il a fonctionné vraiment en décembre ... entre temps, les habitants ont réclamé à leur FAI respectifs... chez moi par exemple, Orange/FT a envoyé 4 fois des techniciens, sous traitants, qui testaient la ligne du NRA à chez moi et qui venaient boire un café à la maison pour me dire que tout était OK de ce côté là ... mais que eux n'étaient pas habilités à intervenir sur le DSLAM...
Dans un village d'une centaine d'habitants, il y a sans doute eu une bonne soixantaine de déplacements de ces sous traitants ... sans qu'aucun ne puisse rien faire, puisque le problème était un mauvais câblage du NRA..
Au bout de 6 mois, Orange/FT a enfin daigné envoyer un technicien habilité (costard cuir et pompes cirées), qui en 1 heure à tout débranché et rebranché comme il faut... et tout a fonctionné parfaitement depuis !!
Faut dire aussi, que les NRA ZO du Languedoc, c'est la région qui les a payés (pour une cinquantaine de Millions d'euro, quand même..) ... alors il faut croire que tout ça était prévu dans la facture à la signature du contrat FT/Région... à moins qu'ils poussent la philanthropie au point de faire bosser leurs sous-traitant au point que ça leur coute plus que ça rapporte... si c'est la cas, ben chapeau pour la prouesse en compétitivité !

Après, que Free (ou d'autres..), rognent sur les marges de leur incompétence ou de leurs magouilles de réseau... franchement on s'en tape ..
La seule vraie question, est de savoir pourquoi on ne vire pas d'abord les actionnaires avant de virer les salariés de toutes ces boîtes ... et aussi de se préoccuper vraiment de la précarisation des emplois, chez Free comme chez les autres... tout le reste n'est que de l'enfumage politicien.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:43 :
Si la région Languedoc et Montpellier ne gaspillaient pas des millions d'euros dans leur club de hand-ball avec ses parieurs véreux, vous auriez de l'ADSL qui marche !
a écrit le 12/11/2012 à 19:35 :
Les forfait Free sont très utiles. Ils permettent aux pauvres d'acquérir un forfait sans se ruiner.Pour les autres, cela demeure des économies de bout de chandelle.
Réponse de le 12/11/2012 à 20:51 :
montebourg qui s'est ce type ? d'ou il sort ? de quelle planête arrive-t-il ? il se prend pour qui ? combien il gagne ce mec pour dire un tas d'inepties ? qui est ce fat ! qui est cet arrogant ! quelle grande gueule ! c'est quand et c'est qui qui va lui fermer sa gueule !





Réponse de le 13/11/2012 à 12:16 :
Les injures ne servent à rien sinon à disqualifier leurs auteurs. Ni Peugeot et encore moins Alcatel ne peuvent être mis au débit de Montebourg mais pourquoi expliquer à certains ce qu'ils ne peuvent pas comprendre .Allez c'est l'heure du JT de Pernaud il va vous expliquer tout ça .Bonne journée s
a écrit le 12/11/2012 à 19:22 :
Free s est occupé de connexion ADSL et le prix s est stabilisé aux alentours de 30 euros
Free s est occupé de téléphonie fixe et plus personne ne pense que ça peut être payant
Free s est occupé de TV par adsl et tout le monde en fait
Free baisse le tarif des communication et les concurrents pensent ENFIN à le faire

Face à des concurrents condamnés à payer pour leur entente sur les tarifs et qui ont escroqué les consommateurs pendant des années, Free ne peut passer que pour Robin des bois et celui qui les combats c est Arnaud/sherif de nottingham.

En agissant contre les consommateurs, la cote du gouvernement, du président et du PS va encore baisser...
a écrit le 12/11/2012 à 18:45 :
Cela s'appelle la compétitivité Monsieur le ministre. De deux choses l'une, soit free perd de l'argent et dans ces conditions il ne résistera pas longtemps, soit il fait du bénéfice et c'est donc les autres opérateurs qui spolient les consommateurs.
En ce qui concerne l'itinérance, Orange loue ses installations, et ne se porte pas si mal que çà. Si le réseau absorbe le débit, pourquoi multiplier les relais si décrié d'ailleurs par les écologistes?
Depuis la privatisation des télécom., c'est surtout un capharnaüm.dans les tarifs et chaque citoyen essaie d'aller au plus offrant... C'est la loi du marché!
a écrit le 12/11/2012 à 18:05 :
pôvre Montebourg toujours à coté de la plaque !heureusement que le ridicule ne tue plus sinon ..........................
a écrit le 12/11/2012 à 18:03 :
quand on lit les commentaires on peut se demander comment notre flanby normal a pu être élu;
en fait ceux qui lisent ce genre d'articles comprennent -un peu- l'économie à la différence d'une grande majorité de français qui ont cru ce que le futur Président normal leur disait; il n'y a pas de crise c'est la faute à Sarko; la finance est notre ennemi on va lui faire la peau !
on va faire payer les riches et tout ira mieux
aujourd'hui ces menteurs invétérés et incompétents sont pris à leur propre piège et doivent faire le contraire de ce qu'ils avaient promis; alors pour faire passer la pilule auprès "du petit peuple" qui n'y comprend plus rien on envoie le clown de service au front pour casser une entreprise; Free aujourd'hui, Peugeot hier
a écrit le 12/11/2012 à 17:51 :
qu'en pense les consommateurs de FREE et les politiques qui ont un forfait chez FREE
Réponse de le 12/11/2012 à 19:17 :
free m'a permis d'acquérir un forfait à bas coût qui fonctionne bien avant je n'en avais pas et j'étais chez orange avec mobicarte qui me plumait
a écrit le 12/11/2012 à 17:47 :
Free, par une habile communication, fait passer le capitalisme prédateur pour une défense du consommateur. Pourtant il ne joue pas à armes égales avec ces concurrents. Il bénéficie de conditions extrêmement avantageuses censées lui permettre de rentrer sur le marché et d'élargir la concurrence (ce dont on ne peut que se réjouir). Mais loin de seulement chercher à se faire une place, il cherche tuer ces concurrents en les prenant à la gorge.
A ce jeu, immoral puisque ses conditions avantageuses ne lui ont pas été octroyées pour ça, seul Free est gagnant. Les milliers de salariés des autres opérateurs sont sous la menace de plans sociaux. Les consommateurs gagnent quelques euros, perdent en service mais surtout, si la technique de Free était appliquées à leur métier, leur propre situation deviendrait tout aussi précaire et intenable (pression accrue ou chomage). A force de chercher un prix toujours plus bas, on oublie que les services, avant d'être un prix abstrait, sont aussi le prix d'une dépense d'énergie, d'un déploiement d'infrastructures et du travail quotidien de milliers de personnes. Et qu'objectivement, personne ne peut prétendre qu'un réseau de téléphone peut couter seulement 2 euros par personne. C'est tout simplement artificiel.
Je ne nie pas l'entente cordiale néfaste des autres opérateurs, qui étaient trop peu nombreux.
Je dis juste que le remède semble ici au moins aussi mauvais que le mal.
Réponse de le 12/11/2012 à 18:09 :
Non seulement un réseau mobile entièrement déployé coute moins de 2 euros par mois par abonné (si on ôte la couche des marketeurs, des baratineurs et autres financiers), mais en prime je serais curieux que vous me disiez ce que les abonnés de Free perdent en service comparé aux autres - a part la surtaxe liée aux couches de lest précédemment mentionnées bien sur - ;-)
Réponse de le 12/11/2012 à 18:59 :
Tout à fait d'accord. Faisons un bilan simple avant / après. 3,6 million de clients ayant économisé 5 à 10 euros. Mettons même 15 euros. Allez 50M euros dans la balance d'un côté. Au moins 5000 emplois détruits chez les opérateurs. Sans doute x 2 ou 3 chez les sous traitants. Des capacités d'investissement dans les réseaux fortement réduites. Calculez le coût et dites moi si ça vallait le coup ?
Réponse de le 12/11/2012 à 19:14 :
Beau raisonnement,
néanmoins quand on sait que Free mobile doit devenir rentable dès 2014 ( Cf. capital de ce mois-ci, avec toute la fiabilité qui va avec .....), il y a quelques erreurs dans le raisonnement.
Certes Free bénéficie de la terminaison de l'appel mobile qui lui est favorable, mais Bouygues tel a aussi eu cette avantage quand il est arrivé sur le marché (avec une durée plus longue et un réseau moindre (ce n'était pas de la 3G à mettre en place)).
Après les "services" ca me fait rire, ce que je veux d'un portable c'est un bonne connexion réseau (téléphone et internet) après tous les services rajouté par les opérateurs me sembles inutiles et gadget pour la plus part. Après si on parle du service au client (SAV), j'ai connu Free dans l'adsl et -les rares- fois j'ai toujours été très satisfait.
Après je ne suis pas sur que alcatel ait besoin de Free pour couler, il le fait très bien seul..... ( et au passage l'équipementier de Free c'est NOKIA/SIEMENS, pas vraiment des chinois).

Bref je pense que les pro de la communication sont plutôt de l'autre côté. Même s'il y a des mauvais coté, a propos du réseau, ou de la BP avec youtube, je ne me plains pas de la qualité réseau. Et puis c'est du 100% Free alors comme dirait Montebourg il faut consommer français ;)
Réponse de le 12/11/2012 à 19:27 :
Vous faites bien peu de cas des "marketeurs, baratineurs et autres financiers". Pensez-vous sans mauvaise foi qu'Orange (premier annonceur en France de nombreuses années de suite) s'amuse à jeter l'argent par les fenêtres en utilisant marketeurs et publicitaires ? Ne pensez-vous pas qu'ils sont un mal nécessaire dans toute économie dématérialisé et concurrentielle ? Quand aux financiers, j'imagine aussi que vous soutiendrez que des entreprises brassant des dizaines de milliards ne nécessitent pas des bataillons d'experts financiers pour gérer les investissements ou simplement le roulement de cet argent.
D'ailleurs tout à votre mauvaise foi vous soutenez qu'il n'y aurait pas de marketeurs ou de financiers chez free. Avez-vous la moindre information chiffrée montrant qu'ils sont significativement mois chez free ?

Enfin pour répondre à votre question. Les abonnés perdent...un téléphone ! Et oui, les "marketeurs" de Free, géniaux sur ce coup, ont presque réussi à faire oublier que ce forfait est obtenu en séparant le téléphone du forfait. On peut evidemment considérer que c'est une bonne chose. Mais on peut aussi remarquer qu'une fois le cout du téléphone réimpacter l'économie d'un abonnement free est sur la plupart des forfait très réduite voire inexistante.

Au delà du téléphone les abonnés free perdent aussi les points de vente. On peut ne pas aimer ça. Personnellement je n'ai aucun mal avec les services entièrement dématérialisés, il n'en reste pas moins que c'est un service que certaines personnes apprécie, et qu'evidemment il impacte le prix.

Les problèmes récurrents des usagers free avec leur réseau ont aussi (si tant est que ce soit réglé) participé de la perte de "service".

Je continue ?

Réponse de le 13/11/2012 à 12:14 :
Justement Free à choisit une autre façon de développement :

-Pas de boutique : tout passe par internet, ca fait quand même de nombreuses économies, la cible de Free n'est pas vraiment les personnes âgées, donc les boutiques ca ne sert à rien

-Moins de frait de pub :
pas de sponsoring : ligue by orange, top14 by orange, cineday by orange.
Peu de pub "compliquée". Free diffuse sur fond blanc des gens qui parlent et pas aux grandes heures d'écoute (enfin j'en ai pas vu mais je peux me tromper).
Internet pour front : la réussite de Free c'est par internet il y de nombreux groupes fanboys de free sur internet (univers freebox, free mobile asso...) qui s'occupent de faire la pub partout (une économie de 7 milions d'? de marketing quand même), et évidemment le buzz orchestré par free + les journaux le jour du lancement ( excepté TF1).
On obtient donc les budgets pub suivants (source YACAST) :
Free 7.7 M?
BYS : 45.7M?
Orange : 63.5M?
SFR : 81.1M?

-Effectif réduit :
les frais de personnels ne coute que 6.1% du chifffre d'affaire chez Free alors qu'ils représente 6.8% chez SFR et 8.9% chez BYS. De plus Free n'a externalisé aucun téléconseillé alors pour comparer il faudrait voir le prix que coute les boites de presta au concurent
Il y a 3 personnes au service marketing Free et 1 au service relation presse, alors oui je pense qu'on peut affirmer que : "il y a peude marketeurs ou de financiers chez free"

- le téléphone nu:
Bah moi ca me fait gagner beacoup d'argent, sachant que je garde un téléphone plus de 3 ans ( 5 ans pour le dernier) . Quand j'étais chez Orange, le téléphone a donc été rembrousé au moins 10 fois.... Lorsque j'ai voulu changer de téléphone j'ai comparer toutes les offres et j'ai pu observé que si je gardais mon téléphone plus de 18 mois alors Free était plus rentable ( à l'exception de l'iphone), Ca a surement changé depuis mais ca donne un bonne idée de l'argent que ce faisait les opérateurs avec les téléphone subventionné...

Et puis ca fait que Free est écolo, payé le vrai prix pour un téléphone évite d'en changer tous les ans ;)

Après sur l'emploi en France c'est l'un dse seuls à localiser la moitié de ses emplois hotline

a écrit le 12/11/2012 à 17:40 :
Alcatel n'aura eu besoin de personne pour faire de mauvais choix stratégique... comme les constructeurs auto français d'ailleurs et pour les mêmes raisons...

Free a la stratégie du coucou... c'est une bonne stratégie vue du consommateur... Et un véritable manque de clairvoyance politique ( du gouvernement précédent)

Et avec l'argent économisé sur la facture du mobile, les consommateurs pourront payer les taxes qui fleurissent toute saison désormais... et accessoirement des emplois ailleurs...

A tout ceux qui veulent fuir le pays : sachez que la France offre un rapport qualité prix incomparable en europe dans la téléphonie mobile et l'accès internet.
En UK, les opérateurs ont cessé d'investir... alors cela donne un résultat proche des déboires des clients de free : pas suffisamment de bande passante.
Partout ailleurs les prix remontent...
Réponse de le 12/11/2012 à 18:07 :
Alcatel se plante depuis plus de 10 ans avec une stratégie catastrophique;ce n'est pas la faute de Free .
Réponse de le 12/11/2012 à 18:14 :
Vous pensez que le budget accès internet qui coutera "7.65 ?"/mois de plus va retenir ceux qui ne souhaiterait plus vivre en France? Vous le pensez vraiment? Et vous pensez que la charge fiscale va se limiter à "7.65 ?" / mois pour ceux qui pense à partir?
a écrit le 12/11/2012 à 17:26 :
En gros ce que dit Montebourg en creux, c'est: je ne veux pas de concurrence, mais des oligopoles.
a écrit le 12/11/2012 à 17:11 :
Cher Monsieur le ministre,
Ainsi indiqué par un certain nombre de personnes, Free n'a fait que taper du pieds dans la fourmilière... depuis longtemps déjà on tente de réduire les monopoles et les oligopoles.. Oui les prix ont baissé !
Et Non Alcatel ne souffre pas ou peu de ce phénomène. Oui il souffre de la concurrence internationale ; la Corée, la Chine, les US, la Norvège, l'Allemagne et j'en passe ont tous leur champion... Capable de fournir toutes les interfaces et backoffices nécessaires pour faire fonctionner les réseaux mobiles.. Et fixes. Pendant longtemps Alcatel (Thomson) fleuron de l'industrie télécom nationale (isée) et Lucent (société ultra endettée lors de la fusion) ont fabriqué des PABX, refusant de voir se profiler l'arrivée de l'informatique dans les télécom et notamment Internet et la VOIP.. qui aujourd'hui est devenue ultra-présente. C'est plus un manque d'adaptation au marché, couplé à une politique prix invraisemblable qui a fait que comme presque chaque année, Alcatel annonce une suite de licenciements. Souvenez-vous l'action Alcatel à l'orée de 2000 : moins de 1 F... Une des chute les plus importantes. Alcatel est un dinosaure.






a écrit le 12/11/2012 à 17:11 :
forfait free a 2 euros il marche aussi bien que mon forfait a 19 euros la seule chose qui compte c'est les 17 euros mensuel économisé le reste du blabla de ministre qui n'a jamais compté pour finir son mois
a écrit le 12/11/2012 à 17:09 :
C'est sur, un truc qui s'appelle "Free" ça les fait frémir, ils préfèreraient quelque chose comme "docile" ou contribuable" voire les deux associés; Allons enfants de la Patriiiiiieuuuuue...
a écrit le 12/11/2012 à 17:09 :
C est quand même étrange !! Je pense que bientot il va tirer à boulets rouges sur internet responsable de la faillite de notre bon vieux minitel !!!
Comment peut on proférer de pareils bêtises !
Hier l'automobile maintenant Free...
Ne se rend il pas compte que grace à Free beaucoup de gens peuvent avoir accès au tel à internet sans se faire voler par les Orange et autres SFR???
Sait il combien un forfait de tel pesait sur la facture d'un ouvrier ?
Il faut renvoyer cet incompétent au plus vite
Réponse de le 12/11/2012 à 17:56 :
" bientot il va tirer à boulets rouges sur internet responsable de la faillite de notre bon vieux minitel !!! "
bravo cela résume tout
a écrit le 12/11/2012 à 16:37 :
Il est étonnant de de constater à quel point les vieux corporatismes et les partis pris perdurent.
La téléphonie mobile était un secteur opaque et peu respectueux du client.
Free a eu le mérite d'assainir l'atmosphère avec des offres simples, peu couteuses et lisible pour les clients. Bien entendu cela n'a pas fait plaisir à Bouygues qui est obligé de s'asseoir sur une partie de sa marge à cause d'un manque d'innovation patent et d'un armée mexicaine au niveau salarial.
SFR et Orange s'en sorte plutôt bien, voir très bien pour Orange qui continue à innover et à engranger un maximum de client grâce à la R&D et à la qualité. Ce qui fait défaut à SFR et Bouygues.
Concernant Alaclatel Lucent est un canard boiteux depuis la fusion entre l'américain Lucent et le Français Alcatel dans un marché en crise dominé par Cisco dans le monde occidental et Huawei dans le monde asiatique. Ils n'ont pas su anticiper l'arrivée massive des réseaux SAN et du cloud, leurs produits sont trop complexes et franchement leur gamme de produit n'est pas sexy et leurs OS matériels sont tous sauf pratiques.
Leur seule solution c'est se concentrer sur quelques gamme de produits et exceller dedans car pour le moment ils sont trop dispersés et perdent de l'argent sur tous les fronts faute de R&D et de talents visionnaire.
Free n'est pour rien dans cette déconfiture. Mr Montebourg devrait prendre quelques cours de rattrapage sur l?historique de ces entreprises dont il croit tout connaitre.
Pour résoudre la crise ALcatel-Lucent il faut s'inspirer de ce que fait Bull depuis cinq ans, R&D spécialisation dans le cloud et serveurs Bull sous licence IBM. Sinon il faut investir massivement dans la R&D sur quelques produits phares. Il y a une carte à jouer avec l'interdiction des routeurs chinois en France.
a écrit le 12/11/2012 à 16:22 :
Merci arnaud grâce à ton extraordinaire intuition tu viens de nous donner la réponse à une des plus grande énigme.
Maintenant nous savons :
la disparition des dinosaure c'est à cause de Free.
a écrit le 12/11/2012 à 16:17 :
de montebourg ? il est encore là ? en tout cas on sent l'amateur, ses potes lui ont confiés le poste à claque & lui a couru :p
a écrit le 12/11/2012 à 16:10 :
La gauche, s'intéressent au pouvoir d'achat des français MDR.

Une accusation étonnante puisque c?est exactement l?inverse, Free Mobile est le seul opérateur à ne pas avoir choisi d?équipementier chinois et à s?équiper chez l?européen Nokia Siemens Networks, pour la construction de son réseau. Mieux, selon la Tribune, Free Mobile a même choisi Alcatel-Lucent pour une partie, moins importante, de son réseau. Par ailleurs, les autres opérateurs font appel aux équipementiers chinois depuis plusieurs années, bien avant l?arrivée de Free Mobile.
a écrit le 12/11/2012 à 16:05 :
Monsieur Montebourg devrait s'entourer de conseillers compétents avant davancer de telles inepties.
Le marché des Télécom a certe été destabilisé par l'arrivée de Free, mais on ne peut pas tout lui mettre sur le dos... et encore moins les difficultés d'Alcatel qui sont le fruits d'erreurs de stratégie réalisées il y a déjà plus e 10 ans...
a écrit le 12/11/2012 à 15:26 :
ALCATEL LUCENT ou le modele ideal d'une entreprise sans usine tant vanté par un certain TCHURUK,à la fin des annés 1990. On voit bien le resultat de tant d'incompetence!!! d'un patron parti avec un joli parachute doré et free n'a absolument rien à voir dans ce massacre industriel.
a écrit le 12/11/2012 à 15:25 :
On est libéral ou on ne l'est pas. Free est dans son droit et agit selon les règles de libre concurrence et de libre-échange imposées par l'Union Européenne.

J. Schumpeter a théorisé la destruction créatrice. Nous y sommes.
a écrit le 12/11/2012 à 15:21 :
Il devrait demander aux opérateurs "classiques" qu'ils utilisent du matériel européen plus cher mais plus "vertueux". Il n'y a pas que les prix (vu les marges !!!) mais un peu de patriotisme aussi ! Non, désuet ? Les actionnaires sont peut-être trop avides.
a écrit le 12/11/2012 à 15:17 :
Qu'ils commencent par acheter des mobiles Alcatel au lieu de se balader avec des iPhones.
a écrit le 12/11/2012 à 15:16 :
les problèmes d'Alcatel Lucent ne sont pas vraiment récents, cela fait des années qu'ils ont licencié des personnes sur Rouen et fermé le site et le site d'Eu n'est pas bien loti non plus!! je ne vois pas ce que vient faire Free dans ce faux débat!
a écrit le 12/11/2012 à 15:04 :
les difficultés d'Alcatel n'ont rien à voir avec Free... c'est du grand n'importe quoi, une fois de plus! pauvre France...
a écrit le 12/11/2012 à 14:59 :
Bonjour à tous,
Je ne rajouterai rien à vos commentaires, parce que tout est dit.
Tous les jours, nous avons une preuve supplémentaire de l'incapacité de ces gens qui nous gouvernent.
Hélas, je pense que le pire est à venir...
a écrit le 12/11/2012 à 14:59 :
La question de fond est : prix élevés pour maintenir l'emploi ou bas prix pour maintenir le pouvoir d'achat ?
Bien sûr s'arc-bouter sur la première réponse a pour conséquence :
perte de compétitivité à l'exportation si le produit est exportable
baisse de la consommation intérieure et les connexes : baisse de rentrées fiscales, moins d'entreprises prêtes à se concurrencer, et donc moins d'emplois induits
En ce qui concerne Free, a-t-on fait le calcul de ce qu'il fait gagner au consommateur, qui consomme alors autre part ?
En ce qui concerne les stés « menacées » par Free : ne devraient-elles pas se s'adapter/ se réformer ? avec leurs employés ? viser d'autres créneaux, si les leurs ne deviennent plus rentables ? On aura beau faire pour contrôler, imposer : jamais le commerce n'a soutenu à terme des entreprises qui n'avaient pas/plus de produits-marché .
a écrit le 12/11/2012 à 14:45 :
Free n'a pas de place dans un état pseudo communiste !
a écrit le 12/11/2012 à 14:44 :
Maintenant il s'occupe de la téléphonie mobile. Cela promet !
a écrit le 12/11/2012 à 14:44 :
Valait-il mieux laisser les Bouygues, Orange et SFR continuer à se GAVER et prendre les clients pour des vaches à lait décérébrées en toute impunité ? Quant à Monsieur le fils de Bouygues, en parlant d'avantage concurrentiel démesuré, doit-on lui rappeller comment son père a pu acquérir TF1 ? Il n'y a pas qu'un ane qui s'appelle Martin...
a écrit le 12/11/2012 à 14:37 :
je ne suis pas souvent en phase avec ce que dit Arnaud Montebourg mais pour ce cas là, je suis d'accord.
Avec Free (mobile j'entends), on n'est pas dans le low cost avec un service 'minimal' pour un prix 'tiré' adapté à sa structure d'entreprise. On est dans l'économie de prédation (comme les chinois) avec pression sur les statuts sociaux des salariés et délocalisation à tout va.
Réponse de le 12/11/2012 à 14:49 :
Donc pour vous les difficultées d'alcatel lucent depuis 2006 sont la cause de free
a écrit le 12/11/2012 à 14:33 :
il faut peut être rappelé a mr montebourg que l?État français profite du contrat d?itinérance et que le gouvernement actuel a d'ailleurs refusé de baisser le dividende d'orange suite a l'arrivé de free. Concernant les autres opérateurs aucun n'a fait des pertes seul leur bénéfice a baissé.
Concernant alcatel lucent, comme le ministre explique t il alors les 5 précédents plan social du groupe : "Au rythme d'un plan social par an, le nombre de salariés français d'Alcatel est passé de 12 500 en 2006, date de la fusion avec Lucent, à 8 500 aujourd'hui" en 2006 free n'existait pas encore et pourtant il y avait des licenciements et les opérateurs téléphonique avait pourtant de confortable marge
a écrit le 12/11/2012 à 14:30 :
Le marché "concurrentiel" est quand même régulé par une autorité qui s'appelle l'ARCEP (pour ceux qui ne connaissent pas ce marché).
C'est l'ARCEP et le gouvernement qui décident du prix des licences, du prix des terminaisons d'appels que les uns et les autres ont a reverser.
Ces prix, pour Free, ont été estimés sur la base d'hypothèses de croissance du parc des clients de Free qui s'avèrent complètement sous évaluées. Il faudrait les revoir et faire en sorte que Orange, SFR et Bouygues par un prix beaucoup plus élevé ne subventionnent plus les clients de Free. Voilà la réalité de ce marché aujourd'hui.
C'est beau de ne voir que le petit forfait qu'on paie. Mais vous ne savez pas en payant 19,99 euros qu'il y a une subvention de facto des autres opérateurs...
Quant aux difficultés d'Alcatel-Lucent, elles n'ont, en effet, que peu à voir avec Free...
a écrit le 12/11/2012 à 14:19 :
Une question que fait donce ce monsieur à ce poste?
a écrit le 12/11/2012 à 14:15 :
c'est un nez rouge qu'il faut à notre amuseur national, pas des boulets!
a écrit le 12/11/2012 à 14:15 :
Trop facile de critiquer le low cost quand on ne paie pas son abonnement téléphonique, encore un homme politique déconnecté de la réalité.
il ferait mieux de s'attaquer aux comités d'entreprise qui alourdissent les factures des entreprises qui vivent sur leurs acquis.
a écrit le 12/11/2012 à 14:12 :
Qui peut trouver un poste de reclassement à ce monsieur qui ne connait rien à l'économie et qui ne connait pas non plus ses dossiers. Ces propos sont tellement ridicule qu'ils en seraient amusant si cette personne n'était pas ministre de l'économie. On s'était déja rendu compte de sa méconaissance de l'industrie dans le dossier automobile, un ministre de l'économie qui ne sait méme pas que la majorité des véhicules coréens son fabriqués en europe de l'est, c'était déja affligeant, mais on avait encore rien vu, mais que fait-il à ce poste. Si il connaissait aussi bien ses dossiers qu'il aime sa personne cela serait parfait mais ce n'est pas le cas.
a écrit le 12/11/2012 à 14:12 :
Les difficultés d'Alcatel-Lucent sont pas nouvelles. Free a bon dos ! Peut être qu'il faudrait se pencher d'abord sur les erreurs stratégiques d'Alcatel-Lucent avant de chercher des boucs émissaires.
a écrit le 12/11/2012 à 14:10 :
Il est bien naif ce ministre, il devrait discuter avec Mr Lamy, son ami socialiste a la tete de l'OMC qui lui expliquera un peu comment ca marche le commerce international.
a écrit le 12/11/2012 à 14:07 :
"" d'investir à son rythme"" <-- le pb il est la; quand ils feront les investissements necessaires, leur point mort ne sera plus proche du zero, le marche va se normaliser, et les offres aussi
a écrit le 12/11/2012 à 13:56 :
Un ministre dans une démocratie digne de ce nom n'a pas à s'immiscer dans une bataille commerciale entre opérateurs privés dans le cadre d'un marché concurrentiel. Cette dynamique permet aux clients de choisir parmi des offres, des qualités de service et des tarifs différents pour son plus grand bonheur. Que veut-on? Une entente sur les prix entre ces grands groupes pour que l'on redevienne de nouveau les pigeons à plumer?
a écrit le 12/11/2012 à 13:48 :
Les règles sont les mêmes pour tous !
La téléphonie mobile était trop chère pour ce qu'elle était auparavant et l'arrivée de Free a remis les pendules à l'heure.
C'est regrettable qu'Alcatel Lucent soit obligé de mettre en place des licenciements, mais c'est certainement un mal nécessaire afin de consolider l'entreprise. Les équipements pour la 4G et la fibre compensent la baisse des investissements dans la 3G.
Je crois que Montebourg se trompe de cible.
a écrit le 12/11/2012 à 13:43 :
Et bien à voir les commentaires, ça fait du bien de voir que certains d'entre nous ne sont pas complètement duppes... Mais pourquoi avoir voté à Gauche, pour ceux qui l'ont fait...? Pour éliminer Sarko...? Ok et maintenant...?
Bon courage à nous car maintenant on est dans un beau foutoir, et la compétence de M.Montebourg en est l'illustre exemple... Quoi de mieux que de se défiler et que d'envoyer la responsabilité sur le dos des autres...
Aller M.Montebourg... On se creuse la tête et on essaie de comprendre un peu l'économie...
Pffff, pardonnez moi mais cette situation me blase...
a écrit le 12/11/2012 à 13:34 :
Thierry Breton qu'on ne peut pas accuser d'incompétences dans le secteur des télécoms ne disait pas autre chose. Free bénéficie d'une dissymétrie choquante du prix de terminaison des appels et écrase le marché. La casse sociale (chez les opérateurs et chez les sous-traitants) qui va en résulter est un beau gâchis.
On ne peut pas raisonnablement imaginer faire vivre une industrie sur la base d'offres à 2? ! C'est ridicule de penser le contraire. Orange, SFR et Bouygues on payé cher les licences 3G, puis 4G. Continuent de payer cher le déploiement, le maintient et l'amélioration de leur réseau. Leur offres étaient peut-être un peu chères en comparaison du marché européen. Mais on passe à l'excès inverse.
Je travaille depuis 15 ans dans le secteur et je vois bien les effets négatifs de l'arrivée de Free sur le marché.
N'y voir que des avantages est d'un court termisme qui est similaire à celui qui consiste à acheter des produits de faible qualité venant de Chine plutôt que des produits de meilleure qualité européens. Tout cela va nous mener dans le mur !
Réponse de le 12/11/2012 à 14:04 :
Le marché français est une petite part du marché mondial sur lequel opère Alcatel Lucent, qui est une multinationale des télécom vendant aussi bien des satellites que des noeuds et terminaux de télécommunication. Il n'est pas sérieux de dire que les difficultés globales d'Alcatel viennent du marché français. Elles viennent plutôt de la guerre que se livrent les grands équipementiers des télécom Cisco, Siemens, Juniper, Ericson, mais aussi les deux chinois ZTE et Huawei.
Réponse de le 12/11/2012 à 14:17 :
Comparer free à un produit chinois et les 3 autres goinfres (Sfr orange bouygues) à du produit haut de gamme??? N'importe quoi ! Free propose mieux pour beaucoup moins cher... Le "chinois" propose du bas de gamme pour pas cher. Or là les 3 goinfres proposaient (et proposent toujours) du bas de gamme trÚs cher.

Bref, y a toujours des gens crédules toujours prêts à se faire plumer et sans s'en rendre compte, avec des arguments complÚtements opposés à leurs interêts de consommateur.
a écrit le 12/11/2012 à 13:26 :
L'avis de M Montebourg se respecte, mais helas perd toute sa credibilite quand il a annonce absolument l'inverse quelques mois auparavant.

Ce mode "Girouette" est helas legion chez nos nouveaux gouvernants. Un autre exemple est la TVA sociale qui est de retour alors qu'elle a ete fustigee avant les elections.

C'est une situation qui est derangeante vis a vis des concitoyens et qui expliquent leurs defiances.

La phrase de M Montebourg:
""Xavier Niel vient de faire plus avec son forfait illimité pour le pouvoir d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en 5 ans"

PS: J'ai vote Hollande et je suis chez Free ou j'economise 67x12= 804? par an!! (sur 4 forfaits "famille")
a écrit le 12/11/2012 à 13:25 :
Son livre de chevet c est le petit livre rouge ? Ne rien comprendre au business et a l economie de marché a ce point est totalement deprimant. Ce gouvernement nous conduit a la ruine.
a écrit le 12/11/2012 à 13:17 :
Auparavant, j'avais du téléphone à la carte, avec free, j'ai pris le contrat à 19,90 euros, au moins là, je n'avais pas l'impression de me faire arnaquer!
Du coup, je paie plus qu'avant.Donc cela a été un plus pour la téléphonie mobile.
a écrit le 12/11/2012 à 13:14 :
Le ministre du "redressement productif" qui tire à boulet rouge sur une des rares entreprises française qui marche bien ... Déprimant.
a écrit le 12/11/2012 à 13:07 :
On sent chez ce gars là, un économiste avisé et un vrai spécialiste du développement industriel!.
Si le ministère du redressement productif n'avait pas été crée, nous serions probablement passé à coté de quelque chose d'indispensable!.
a écrit le 12/11/2012 à 12:58 :
c'est ce monsieur qui disait il y a un que FREE avait fait plus en pouvoir d'achat pour les français que l'ancien gouvernement.
Mr montebourg retournez dans votre ministère et cachez vous, au lieu de raconter des conneries.

Mais quel gouvernement de merde, incapable d'encourager les entrepreneurs français, qui eux créent des emplois en france.

Putain encore quatre ans à souffrir.
a écrit le 12/11/2012 à 12:54 :
Je suis chez free et grace à eux j'économise 200 euros par an, que j'utilise ailleurs. Merci free
on devrait a voir un service minimum pour communiquer à 0 euros. je me moque de la 4G ou d'aller sur
internet pour tweeter Montebourg, je veux passer des appels et en recevoir uniquement pour des cas
d'urgences.
Réponse de le 12/11/2012 à 13:50 :
Pour cela, il y a le forfait de BandYou sorti la semaine dernière à 10? pour de l'illimité en voix, sms et mms.
Réponse de le 12/11/2012 à 14:09 :
Mais le forfait B&You n'aurait jamais vu le jour sans l'arrivée de Free.
Réponse de le 13/11/2012 à 6:51 :
lyon69 : encore un qui précise que Lyon est dans le 69.
a écrit le 12/11/2012 à 12:40 :
Mr Montebourg, je ne vous dirai que ceci: 19,99 euros par mois ... Et pas un euro de plus ! Autant d'argent économisé que je peux dépenser ailleurs. Quand je pense que ces s..... d'opérateur Orange, sfr et bouygues se sont gavés sur notre dos pendant des années, et maintenant, ils pleurent. Bien fait pour eux ! Même si les abonnements baissaient à 5 euros, je ne reviendrai pas chez eux. Alcatel-Lucent pleure ? Et bien qu'ils commencent par réduire les salaires de leurs cadres-dirigeants et qu'ils arrêtent de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Toutes les entreprises françaises se serrent la ceinture, alors eux aussi. La cigale ayant dansé tout l'été se trouva fort dépourvue ... etc.
a écrit le 12/11/2012 à 12:31 :
Il en devient ridicule et devient donc un bon porte parole du fait en france
On parle d Europe ou de nationalisme au gvrt...???
Sa strategie est de demander au Francais de tjrs payer plus cher des produits fait en France..pour se sauver eux memes..???
Il regrette le temps des PTT EDF Air inter...qui permettait a ses amis fonctionnaires d etre mieux payes..??? mais qui etaient finances par les contribuables...
a écrit le 12/11/2012 à 12:26 :
il y a un an il pensait juste le contraire
a écrit le 12/11/2012 à 12:17 :
Il serait obligatoire pour un ministre d'avoir fait un cours d'économie élémentaire.
a écrit le 12/11/2012 à 12:16 :
Deux pots de yaourt (francais) et de la laine ! et Arnaud pour en faire la promo !
a écrit le 12/11/2012 à 12:08 :
M. Montebourg pourrait-il nous faire un cours d'économie pour expliquer la rationalité de ses propos : Free se fournit auprès de constructeurs européens de bonne qualité, et produit un service moins couteux que vos amis qui se fournissent maintenant tous en matériel chinois. Il doit y avoir quelque chose qui m'échappe :-)
a écrit le 12/11/2012 à 11:50 :
Peut-être conviendrait-il d'expliquer a cet étudiant en stage d?apprentissage que ce qui fait qu'un constructeur emporte le marché d'un telco n'est pas tant la technologie (ils se marquent tous a la culotte), ni même le prix du matériel (ils sont très voisins également), mais bel et bien le prix des Professional Services, et plus encore , le modèle de financement apporté (crédit fournisseur). En ce domaine, Alcatel-Lucent est de très loin le plus mauvais, grâce aux modèles sclérosés des financiers français... Désolé.
a écrit le 12/11/2012 à 11:46 :
Et en plus il a de l'humour
Réponse de le 12/11/2012 à 11:59 :
C'est vrai qu'il nous fait rire, mais c'est a l'insu de son plein gré. Cet individu est un bêtisier de la politique a lui tout seul, et il ne s'en rend même pas compte...
Réponse de le 12/11/2012 à 12:01 :
Cet article m'a fait en effet bcp rire. Sauf que, qd je me rappelle que Montebourg est ministre du Redressement productif, j'ai plutôt envie de pleurer :-( :-(
a écrit le 12/11/2012 à 11:46 :
Son combat et son discours sur ce sujet sont à la fois ridicule et anti-social. L'arrivée de Free a permis de remettre les pendules à l'heure dans le domaine de la téléphonie mobile. Il faut rappeler au ministre que les opérateurs français ont été condamnés à de lourdes amendes pour entente illégale. C'est cela, l'industrie selon Montebourg ? Une gigantesque arnaque, sur le dos du consommateur ?...
Réponse de le 12/11/2012 à 12:01 :
On ne peut pas en attendre moins de la part d'un ministre qui pense qu'on résout le problème du chômage en augmentant les fonctionnaires et en cadrant les prix, à la mode soviétique des années 70... N'oublions pas que France Telecom lui fait en prime un chantage permanent lié aux 50.000 fonctionnaires que la société finance encore...
a écrit le 12/11/2012 à 11:43 :
Il a peut être des actions lui aussi chez bouygues......en cherchant à restaurer la rente de situation que possédait les opérateurs mobiles en France,avant,avec les tarifs les plus élevés d'Europe...
a écrit le 12/11/2012 à 11:43 :
"cela a eu pour conséquence deux plans sociaux annoncés, chez SFR et Bouygues": en 2008, SFR avait déjà fait des plans sociaux en fermant les centres de Lyon, Toulouse et Poitiers, mais alors, ils n'avaient pas l'ALIBI de l'arrivée de FREE !!, des destructions d'emplois dans la sous-traitance, ...parce que FREE ne sous-traite rien : leurs infrastructures, ils les ont trouvées au bord de la route ??!!, la précarisation des travailleurs chez Free, parce que vous pensez sincèrement que les salariés de SFR Bouygues et autres sont dans de confortables statuts de fonctionnaires ??!! les délocalisations accélérées dans les centres d'appels, elles ont commencées il y a longtemps, et plusieurs milliers d'emplois sont déjà partis bien avant l'arrivée de FREE : mais ça, c'est surtout dû au fait que à force de chanter "Industrie-industrie-industrie" comme d'autres feraient la danse de la pluie, Mr Le Ministre ferait bien de se demander POURQUOI les entreprises créatrices d'emplois ne sont plus compétitives ...!!! Quant à l'aggravation des difficultés d'Alcatel, je viens de découvrir grace à Mr Montebourg que Le groupe ALCATEL-LUCENT était une entreprise franco-française, qui faisait l'essentiel de son activité en France : Mr Montebourg, par pitié, redescendez sur terre, ouvrez lez yeux et regardez la réalité en France !!! (et en face) »
a écrit le 12/11/2012 à 11:42 :
Je plains les bressois qui ont eu ce monsieur comme député pendant plusieurs années, non seulement il ne connait pas ces dossiers, mais en plus il parle, il parle, pour asséner des contres vérités. Ne serait-t il pas plus sage qu'il retourne en Bresse pour élever des poules, au moinson ne l'entendrais plus
a écrit le 12/11/2012 à 11:41 :
TANT DE DETERMINATION DANS CE REGARD FOUDROYANT ! QUEL HOMME !...LE MONDE DE LA FINANCE ET CELUI DE L'ENTREPRISE TREMBLENT DE TOUS LEURS MEMBRES !!!
est-ce que vous avez le même modèle au rayon "Hommes" ?
Non ? Même pas en "very small" ? Quel dommage ...
a écrit le 12/11/2012 à 11:38 :
Mais pourquoi ce ministre est-il à ce poste, lui qui ne connait rien à l'économie, si au moins il pouvait se taire.
a écrit le 12/11/2012 à 11:35 :
La tribune nous livre maintenant déjà les arguments pour contrer les propos de ce "ministre". Alcatel-Lucent, grand groupe mondialisé mis en danger par une offre locale de téléphonie dans un pays en Europe!
a écrit le 12/11/2012 à 11:35 :
Lui aussi devrait aller s'acheter des lunettes à 15000 euros, peut-être qu'il y verrait mieux ?

Il s'est manifestement fait intoxiquer sur un sujet qu'il ne connais pas, Free en divisant par deux le prix des télécommunications a plus aidé les pme que tout le gouvernement.

a écrit le 12/11/2012 à 11:33 :
Ce monsieur aurait peut etre préféré que les français restent prisonniers d'une poignée de fournisseurs vivant d'une rente de situation au détriment de tous. Le progrès capitaliste , ce n est pas cela , et sans celui ci on roulerait en 4 CV avec des délais de livraison de 1 an et sans aucun chomeur ( bon bien sur on serait tous, même les pauvres , beaucoup beaucoup moins riches ).
Réponse de le 12/11/2012 à 11:58 :
restent -> restassent !

A part ça, ok sur le fonds.

signé: Ministre du Redressement Culturel
a écrit le 12/11/2012 à 11:26 :
avant de casser les entrepreneurs il ferait bien de s'informer du mode de fonctionnement aujourd'hui de l'économie mondialisée. L'économie dirigée c'est fini, nous sommes dans un système de libre concurrence et il faut être compétitif et compétant pour survivre les politiques font exception a cette règle et c'est dommage
a écrit le 12/11/2012 à 11:24 :
et si on faisait l'économie de son salaire de ministres .....???????
a écrit le 12/11/2012 à 11:18 :
Free développe sont réseau de télécommunication en France avec du matériel chinois à prix chinois et n'a aucun mal cassé les prix... et les chinois pourront espionnés plus facilement notre territoire grâce à leur installation...
Avec le sourire : Xavier Niel serait-il un agent secret travaillant pour la chine ?
Réponse de le 12/11/2012 à 11:41 :
Bravo pour la désinformation ou pire la mauvaise foi !
Free utilise du matériel Nokia Siemens Networks pour son coeur de réseau et du Alcatel-Lucent pour d?autres équipements plus modestes.
Par contre d'autres opérateurs déjà bien en place utilisent effectivement du matériel chinois, une petite recherche sur Goole vous donnera le nom des vrais agents secrets travaillant pour la Chine... ;)
Réponse de le 12/11/2012 à 11:43 :
M. Montebourg, arrêtez, on vous reconnu votre mauvaise fois même sous le pseudo de RasleBol. Je site l'article: "Accessoirement, Free a confié la construction de son réseau mobile à un équipementier européen, Nokia Siemens Networks,"
Réponse de le 12/11/2012 à 11:44 :
M. Montebourg, arrêtez, on vous reconnu votre mauvaise fois même sous le pseudo de RasleBol. Je site l'article: "Accessoirement, Free a confié la construction de son réseau mobile à un équipementier européen, Nokia Siemens Networks,"
Réponse de le 12/11/2012 à 12:05 :
Zen et Stop ont raison. Contrairement a tous les autres opérateurs, Free est le seul a ne pas utiliser de constructeurs chinois dans son réseau mobile... Il conviendrait a sa majesté De Montebourg de travailler un peu ses dossiers avant de l'ouvrir. Mais il n'a peut-être pas le temps, trop occupé a serrer des louches entre gens du monde...
Réponse de le 12/11/2012 à 12:53 :
Les 4 utilisent du matériel chinois ,certes FREE c'est uniquement sur la partie fixe. Mais bon maintenant les 4 vendent du fixe et du mobile.
a écrit le 12/11/2012 à 11:17 :
Pourquoi quelqu'un qui ne connait rien et ne comprend rien à l'économie est-il ministre de l'industrie??????? une réponse svp
Réponse de le 12/11/2012 à 11:59 :
ceux qui connaissent et comprennent bien, sont déjà occupés avec un job qui gagne plus qu'un ministre
Réponse de le 12/11/2012 à 13:43 :
Parce qu'il le veau bien.
a écrit le 12/11/2012 à 11:15 :
Arnaud Montebourg n'a pas voulu le dire pour ne pas être trop critique mais Free serait aussi à l'origine de la crise de l'euro voire de la crise financière aux USA. Mais que fait la police?
a écrit le 12/11/2012 à 11:13 :
RAS, Montebourg ne comprend toujours rien à l'économie et parle toujours pour ne rien dire, nous nous étions déja rendu compte des son inculture économique lorsqu'il parle de l'automobile et c'est exactement pareil ,lorsqu'il parle de téléphonie.
a écrit le 12/11/2012 à 11:11 :
Free serait aussi responsable de la disparition du minitel, fierté nationale, des ouragans dans le sud qu'on avait pas avant, et de la crise économique mondiale...
a écrit le 12/11/2012 à 11:09 :
Depuis sa prise de fonctions, ce type se spécialise dans les déclarations dénuées de tout sens et autres pitreries. Les 3 premières fois, on n'était pas forcément au courant, donc je comprends que la presse les diffuse. Maintenant, par contre, il faudrait simplement l'ignorer.
Réponse de le 12/11/2012 à 11:27 :
Tout à fait d'accord, ce type ne connait rien à l'économie et ne connait pas plus ses dossiers, pour exemple le dossier de l' automobile. Qu'il arréte de donner son avis sur l'économie et qu'il continue à faire ce qu'il à toujours fait s'écouter parler dans les salons parisiens et autres réceptions mondaines
a écrit le 12/11/2012 à 11:09 :
Sans doute ne sait-il pas que la concurrence depuis la nuit des temps tire les prix vers le bas, pour le bien être des consommateurs. Ah oui, je suis bête,il faut créer des emplois en préservant des opérateurs historiques tout en améliorant le pouvoir d'achat des prolos. Que c'est drôle!
a écrit le 12/11/2012 à 11:07 :
Free à la différence de ses concurrents à fait le choix de développer ses centres d'appels en France et de choisir un équipementier européen (fino-allemand) Nokia Siemens. Ce sont Bouygues, SFR et Orange qui sous traitent sans vergogne avec les Chinois. Après à leur décharge, les Chinois ont pris de l'avance technologique pour les réseaux 4G par rapport à Alcatel
a écrit le 12/11/2012 à 10:58 :
pas assez cher mon fils...
a écrit le 12/11/2012 à 10:56 :
Oui, ben, ça ne m'étonne pas. Qu'il se dise bien qu'on pourrait avoir un ministre low cost aussi, au lieu de critiquer tous azimuts les changements dans l'économie. Ce type ne comprend rien au monde qui l'entoure.
a écrit le 12/11/2012 à 10:55 :
Comment une multinationale Alcatel Lucent, opérant sur le marché global des telecom, pourrait-elle être victime de Free Mobile, opérateur franco français? Montebourg semble avoir un problème de compréhension du monde économique.
a écrit le 12/11/2012 à 10:53 :
Moins il parlera ce type complètement incompétent et mieux ce sera pour le climat industriel du pays.
Réponse de le 23/12/2012 à 11:40 :
Oh oui! s'il pouvait se taire celui la, mais vraiment se taire ..... C'est vraiment affligeant ce comportement...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :