Brevets : RIM a versé 50 millions d'euros à Nokia

 |   |  222  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fabricant canadien du BlackBerry vient de révéler dans un document officiel le montant versé à son concurrent finlandais pour régler leur différend sur les brevets. Les deux groupes avaient annoncé un règlement amiable fin décembre.

C?est le « Financial Times » qui a repéré l?information dans un document déposé par Research In Motion (RIM) auprès du gendarme de la Bourse américain, la SEC. Dans ce document 6K daté du 21 décembre, le fabricant canadien du BlackBerry revient sur l?accord amiable conclu avec Nokia pour régler leur différend au sujet des brevets. Dans le communiqué de Nokia annonçant cet accord le 21 décembre, aucun élément financier n?était précisé. RIM dévoile page 27 du document qu?il a effectué « un versement unique de 50 millions d?euros (approximativement 65 millions de dollars) » qui a été enregistré dans ses comptes du troisième trimestre fiscal.

Le montant des royalties tenu secret
En revanche, RIM n?indique pas le montant des royalties qu?il s?est engagé à verser à Nokia par la suite dans le cadre de cet accord. Le « Financial Times » relève que des analystes estiment le montant de la licence entre 2 et 5 dollars par smartphone vendu. Nokia et RIM avaient déjà conclu un accord de licence en 2003 mais ils divergeaient sur l'étendue de celui-ci. RIM avait tenté d'en sortir en demandant un arbitrage qui avait été rendu en sa défaveur à Stockholm en 2011. Le différend portait sur les brevets de Nokia en matière de technologie WiFi.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :