Fibre dans les campagnes : Free étend son empreinte

 |   |  459  mots
Avec cet accord, « Free confirme son statut de premier opérateur alternatif sur la fibre optique (FTTH) et l’accélération de ses déploiements sur l’ensemble des territoires », a affirmé Thomas Reynaud, le DG de Free.
Avec cet accord, « Free confirme son statut de premier opérateur alternatif sur la fibre optique (FTTH) et l’accélération de ses déploiements sur l’ensemble des territoires », a affirmé Thomas Reynaud, le DG de Free. (Crédits : Charles Platiau)
L’opérateur de Xavier Niel a annoncé, jeudi soir, la signature d’un partenariat avec l’opérateur d’infrastructures Covage, pour commercialiser des offres fibre sur ses réseaux.

Free poursuit ses efforts pour proposer ses offres fibre au plus grand nombre. Jeudi soir, l'opérateur de Xavier Niel a annoncé la signature avec d'un partenariat avec l'opérateur d'infrastructures Covage. Cela permettra à Free de commercialiser ses offres Internet fixe à très haut débit sur ses réseaux, essentiellement situés dans les zones rurales, les campagnes, et territoires les moins denses de l'Hexagone.

Aujourd'hui, Covage couvre notamment le Calvados, l'Hérault, la Haute-Savoie, la Seine-et-Marne, la Somme et les réseaux initiés par les agglomérations de Dunkerque, Sénart, Paris-Saclay, la Métropole Européenne de Lille, et Essonne Numérique. Il disposera, précise-t-il dans un communiqué conjoint avec Free, de près de 1,4 million de prises fibre d'ici à 2023. Dans la même missive, Free précise que son offre fibre sera disponible sur ces territoires « au cours des prochains mois ».

Thomas Reynaud, le DG d'Iliad, s'est félicité de cet accord. Avec lui, « Free confirme son statut de premier opérateur alternatif sur la fibre optique (FTTH) et l'accélération de ses déploiements sur l'ensemble des territoires ». Pour rappel, le marché du FTTH (ou fibre jusqu'à la maison) est aujourd'hui largement dominé par Orange. Mais en matière d'Internet fixe à très haut débit, c'est SFR qui est leader, grâce à son réseau câble.

Plus d'offres pour les particuliers

Pascal Rialland, le chef de file de Covage, est évidement satisfait d'accueillir Free pour mieux remplir ses tuyaux.

« L'arrivée d'un nouvel opérateur national va permettre aux particuliers d'accéder à une gamme de services élargie sur tous les réseaux d'initiative publique que nous couvrons, affirme-t-il dans le communiqué. Cet accord s'inscrit dans notre stratégie initiale d'opérateur d'infrastructure fibre neutre et ouvert à tous les opérateurs de services pour diversifier les offres et satisfaire pleinement les utilisateurs. »

A côté des réseaux de Covage, Free s'est déjà entendu avec d'autres importants opérateurs d'infrastructures opérant dans les campagnes. En juin dernier, il a signé un accord avec Altitude Infrastructure. Ce dernier dispose de réseaux dans la région Grand Est, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en Occitanie ou en Normandie. Un an auparavant, Free avait signé un partenariat avec Axione, qui, pour sa part, est présent dans les régions Hauts-de-France, Centre, Nouvelle Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2019 à 11:54 :
Ce serait pas mal qu'ils pense a couvrir le 8 eme arrondissement a Lyon en fibre car la transmission adsl lorsqu'il pleut est desastreuse et telecom qui est propriétaire des lignes cuivre ne bouge pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :